Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Bulletin 192
Février 2020
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345SuivantFin »
Lundi, 14 septembre 2009
Les décideurs politiques européens font face à des choix difficiles quand il s’agit d’autoriser de nouvelles technologies, telles que les OGM, puisqu’ils se trouvent souvent pris entre les conseils de sécurité divergents émanant d’experts et les appels au respect du principe de précaution lorsque les preuves scientifiques sont insuffisantes. L’élaboration de la politique de l’UE se fonde essentiellement sur l’expertise et nécessite la manipulation d’informations techniques complexes à des niveaux différents. Si cette politique de réglementation basée sur l’expertise est considérée par certains comme la garantie d’une prise de décisions rationnelles, d’autres estiment, en revanche, qu’elle est parfois technocratique et opaque.
L’Union européenne a fait pression sur le Ghana pour l’amener à signer un Accord de partenariat économique (APE), malgré les inquiétudes de la société civile au sujet des effets négatifs qu’une autre libéralisation des échanges commerciaux aura sur le développement dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Francis Kokutse de l’Agence de presse IPS a posé des questions à Dick Naezer, directeur de la Section du commerce macroéconomique de la délégation de l’Union européenne au Ghana, pour comprendre pourquoi il a lancé cet appel en direction du gouvernement ghanéen.
Deux des principaux producteurs de sucre cotés à l’indice de référence SEMDEX de la Bourse de Maurice ont annoncé qu’ils pourraient fusionner d’ici cinq mois. Le secteur du sucre mauricien, pilier historique de l’économie de cette île bordée de palmiers, est durement frappé par la baisse du prix garanti que l’Europe applique aux exportateurs des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique).
Un rapport intitulé Food Matters: One Year On (La question alimentaire: un an déjà) vient juste d’être publié par le département britannique de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA). Il fait le point sur les efforts du gouvernement en matière de politique alimentaire, notamment dans les secteurs de la santé, de la sécurité alimentaire, de l’économie et de l’environnement. Il identifie également les priorités pour les 12 prochains mois. Parmi les initiatives mises en œuvre figure ainsi la création d’un Conseil d’experts en politique alimentaire (Council of Food Policy Advisers), dont la mission est de fournir des conseils sur les mesures concrètes que le gouvernement devrait prendre pour mettre en place un système alimentaire sain et durable. Le gouvernement britannique est également en première ligne, aux côtés de partenaires internationaux, pour lutter contre la faim dans le monde, dans le cadre du Partenariat mondial pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition (GPAFSN).
« DébutPrécédent12345SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>