Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Bulletin 530
Février 2020
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345SuivantFin »
Mardi, 07 mars 2017

Après quatre ans de débat, la France a enfin adopté la loi sur le devoir de vigilance des multinationales. Un texte qui ouvre la voie à des textes similaires en Belgique et en Espagne, même si le projet patine au niveau européen. Le marathon législatif de la proposition de loi sur le devoir de vigilance des multinationales s’est achevé le 21 février à l’Assemblée nationale, après 4 passages dans l’hémicycle. Discuté pendant la presque totalité du quinquennat de François Hollande par les parlementaires français, le texte vise à renforcer la responsabilité des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre vis-à-vis de leurs sous-traitants, notamment dans les pays en développement. Le texte a été adopté à une très large majorité des députés présents. Sur les 98 suffrages exprimés, 94 ont voté en faveur de la proposition socialiste. La gauche de l’hémicycle a voté en faveur de la proposition, tandis que les centristes de l’UDI se sont abstenus.

Les sommes investies par plusieurs États africains pour ériger bien haut leurs couleurs tous les ans au Salon international de l'agriculture donnent lieu à divers contrats et partenariats. Plutôt une bonne affaire, ont plaidé - chiffres à l'appui - plusieurs représentants du continent en marge de la 54e édition de l'événement. Chaque année, quelques pays africains se font représenter dans les travées du Salon international de l’agriculture de Paris. Et la 54e édition de la grande messe des secteurs primaires français et européens faisait à nouveau la place belle aux « produits du monde ». Et les plus habitués du continent avaient à nouveau établi leurs quartiers dans le sud de la capitale française.

Un sommet régional prévu lundi à Arusha dans le nord de la Tanzanie a été reporté. Le Sommet des chefs d'État d'Afrique de l'Est devait discuter entre autres questions des Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne, et il est désormais prévu au 6 avril, selon un communiqué publié par la Communauté d'Afrique de l'Est. Ce communiqué indique que le 18ème Sommet de la CAE sera précédé par d'autres réunions techniques à partir du 30 mars. Le report de ce sommet est dû au fait que deux pays de la région avaient d'autres activités prévues à cette date, et ont demandé en conséquence le report du sommet au 30 mars (date d'ouverture du sommet) et au 6 avril (date de la réunion principale). Le secrétaire principal kenyan en charge du Commerce, Chris Kiptoo, a confirmé lundi que la réunion avait été reportée à une date ultérieure.

« DébutPrécédent12345SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>