Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 21 septembre 2017

Delta Drone et Bureau Veritas Afrique annoncent ce jour la signature d’un contrat-cadre de partenariat pour développer ensemble des solutions pour l’agriculture de précision en Côte d’Ivoire et dans différents pays de l’Afrique de l’ouest. L’objectif affiché est de consolider les données terrains de Bureau Veritas (analyse de sol, feuilles, racines, etc.) avec les données aériennes acquises par drone de Delta Drone pour construire une gamme de produit « precision farming ».

Dimanche, 17 septembre 2017

Le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo va libérer, au cours des quatre prochaines années, dix millions d’euros en faveur de la recherche agricole innovante du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), un réseau mondial d’établissements de recherche qui contribuent à la productivité, à la sécurité alimentaire et à la durabilité de l’agriculture. Les fonds seront notamment affectés à l’extension de la banque de ressources génétiques de bananes de l’Université catholique de Louvain. “Au niveau mondial, la Belgique est indéniablement à la pointe de la recherche agricole, aussi bien dans le Nord que dans le Sud. Un peu partout dans le monde, on trouve des chercheurs belges à des postes importants.

Vendredi, 15 septembre 2017

Agriterra et ForFarmers vont bientôt coopérer afin de professionnaliser les organisations et les coopératives paysannes des marchés émergents. Jan Potijk, directeur de ForFarmers Nederland, et Kees Blokland, directeur d’Agriterra, ont signé vendredi dernier le protocole d’accord. ForFarmers offrira à ses employés la possibilité de mettre leurs connaissances et leur expertise au service des missions de conseil et des programmes de formation d’Agriterra sur les marchés émergents, par exemple en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud.

On ignore souvent que la société hollandaise de fabrication de bières Heineken achète la moitié de ses matières premières destinées à ses activités en Afrique auprès de petits agriculteurs locaux. En privilégiant l’approvisionnement local, les multinationales économisent en effet sur les coûts liés à l’importation, préservent leurs réserves de change et contribuent au développement économique du continent. Pourtant, l’approvisionnement en matières premières auprès de petits producteurs ne s’improvise pas. C’est l’aboutissement d’un engagement multidimensionnel sur une durée pouvant atteindre 10 ans. Un peu partout sur le continent, Heineken achète au niveau local près de 50 % des matières premières agricoles dont elle a besoin, notamment auprès d’environ 150 000 petits agriculteurs.

Le secteur sud-africain des agrumes prépare depuis quatre ans une approche systémique de lutte contre le faux carpocapse en prévision d’une réglementation qui a finalement été adoptée : à partir du 1er janvier 2018, le faux carpocapse deviendra un organisme nuisible réglementé au niveau de l’UE. Le Dr Sean Moore, de Citrus Research International, a fourni des informations sur cette approche systémique aux participants d’un atelier sur le faux carpocapse et autres nuisibles s’attaquant aux agrumes, organisé près de Groblersdal, dans la région de Senwes. Cet atelier était organisé par le CRI dans le cadre d’un véritable roadshow de sensibilisation au faux carpocapse.

À la veille de la suppression des quotas de sucre de l’UE, les producteurs africains risquent d’être évincés d’un marché qui soutient depuis des années des pays comme le Swaziland. Parmi les grands perdants de la libéralisation du marché du sucre de l’Union européenne qui interviendra à la fin septembre, les producteurs de sucre des collines luxuriantes de ce minuscule pays enclavé, situé à près de 13 000 km de Bruxelles. Depuis plus de dix ans, ils bénéficiaient du contrôle étroit de l’UE sur la production domestique de sucre. Les quotas de production annuels imposés aux pays européens ont contribué à maintenir artificiellement les prix à un niveau élevé et créé un marché pour les importations de sucre, notamment en provenance des pays pauvres, exemptés de droits de douane. Actuellement, plus de la moitié du sucre brut de l’UE vient d’Afrique.

Vendredi, 08 septembre 2017

On n’a jamais trop de chocolat – d’autant plus qu’aujourd’hui, une nouvelle sorte pourrait inciter les gens à en manger encore plus. Le géant suisse du cacao Barry Callebaut a annoncé le lancement d’un nouveau chocolat, baptisé Ruby, qui arbore une teinte rose très tendance. La couleur et le goût de ce chocolat sont entièrement naturels, puisqu’ils proviennent de la fève de cacao Ruby elle-même. Face au chocolat noir, blanc et au lait, le chocolat Ruby se distingue par sa saveur fruitée, qui n’est ni « amère, laiteuse ou sucrée », et présente une texture « délicieusement douce ». Ce chocolat a été inventé par des scientifiques dans les centres de recherche et de développement de l’entreprise en France et en Belgique. Les fèves Ruby proviennent de différentes régions du monde, telles que la Côte d’Ivoire, le Brésil et l’Équateur, selon Today.

Depuis la mise en œuvre du Caribbean Coconut Industry Development Project, il y a deux ans et demi, l’Institut caribéen de recherche et de développement agricole (CARDI) a enregistré plusieurs avancées dans l’amélioration du secteur local de la noix de coco par la formation, ainsi que via la création de nouvelles pépinières, entre autres initiatives ciblées. Ce projet de quatre ans avait été lancé dans le cadre d’un partenariat entre CARDI et le Centre du commerce international (ITC), à l’aide de fonds fournis par l’Union européenne.

Un total de plus de 10 entreprises établies en Belgique ont manifesté leur intérêt pour se rendre en Gambie en vue d’y investir et d’y faire des affaires, selon deux sociétés belges. « Entre 10 et 20 entreprises établies en Belgique ont manifesté leur intérêt pour se rendre en Gambie en vue d’y investir et d’y faire des affaires », a annoncé Thomas De Beule, chief executive officer de C&M, une société de gestion et de consultance établie en Belgique.

En Italie, un organisme forme des migrants – principalement originaires d’Afrique subsaharienne – au métier d’apiculteur, avant de les mettre en contact avec des producteurs de miel à la recherche d’employés. Les organismes d’aide affirment que les nouveaux efforts déployés par les dirigeants européens pour endiguer le flux de migrants en provenance d’Afrique ne tiennent pas compte du fait que l’Europe a besoin de ces travailleurs. Selon Oxfam, l’Italie aura besoin, à elle seule, d’1,6 million de migrants au cours des 10 prochaines années. Dans son pays d’origine, le Sénégal, le seul contact qu’Abdul Adan avait jamais eu avec des abeilles était la fois où l’un de ces insectes l’avait piqué à la bouche pendant qu’il dégustait du miel frais.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>