Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Agriculture
Mai 2018
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 16 avril 2018

L’Etat et la délégation de l’Union européenne au Sénégal ont signé, vendredi à Dakar, trois conventions de financement de plus de 15 milliards de FCFA pour la sécurité intérieure, le transport et le Programme pour la compétitivité en Afrique de l’Ouest (PCAO). Ces conventions ont été paraphées par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ et l’ambassadeur de l’Union européenne au Sénégal, Joaquin Gonzalez-Ducay.

Aujourd’hui nous allons parler de coopération agricole internationale, sous l’angle des contributions des coopératives en faveur du développement durable. Nous allons donc à la quatrième édition du salon PRODURABLE qui s’est tenu au palais des congrès de Paris les 4 et 5 avril derniers. Nous sommes attendus sur le stand du regroupement Coop de France, par les responsables et techniciens de coopératives agro-alimentaires françaises, qui entretiennent des partenariats en Afrique.

Lors de la conférence de presse organisée jeudi 12 avril à Paris au siège de l’Agence française de développement (AFD) pour présenter les résultats 2017 de l’institution, son Directeur général Rémy Rioux affichait une légitime satisfaction : les engagements de l’AFD pour 2017 s’affichent encore à la hausse, ayant désormais franchi le seuil symbolique des 10 milliards d’euros (à 10,4). Et l’Afrique reste au premier rang des récipiendaires, avec 5,2 Md€ d’engagements. Avec une hausse de 11 % de ses activités en 2017 et de 25 % sur les deux dernières années, les engagements de l’Agence française de développement ont donc atteint 10,4 milliards d’euros, dépassant le seuil symbolique des 10 milliards.

Un genou à terre: avec sa récolte de blé de l'an dernier, la France espérait reconquérir le terrain perdu en Afrique mais elle peine à se redresser face aux épis russes, moins chers et dont les caractéristiques plaisent aux meuniers africains. "Après la mauvaise récolte de blé français en 2016, le blé russe a eu l'opportunité de rentrer dans notre marché. On l'a essayé, on a trouvé qu'il entrait dans notre cahier des charges. Depuis, on travaille à 100% avec du blé russe", a témoigné Imad Talil, du groupe sénégalais Olam, lors d'un récent colloque organisé par France Export céréales à Paris.

La Banque africaine développement va débloquer un fonds de 50 millions de dollars à la banque allemande Commerzbank pour lui permettre de répondre à la demande de financement du commerce africain. Il s'agit d'un accord de participation au risque, non financé, approuvé par le management de l'institution financière panafricaine. Le développement du commerce en Afrique est une priorité de la Banque africaine de développement (BAD).

Jeudi, 29 mars 2018

Le miel du Bénin a franchi toutes les étapes, en particulier s’est conforté à l’exigence des normes de qualité de l’Union européenne, et peut désormais accéder au marché lucratif de l’Union européenne (UE) En effet, la commission européenne, à travers une décision en date du 15 février 2018, conformément à l’article 29 de la directive 96/23/CE du conseil, a placé le Bénin sur la liste des pays dont le miel peut être commercialisé dans l’espace UE. «Le Bénin a soumis à la Commission un plan pour le miel. Ce plan offre des garanties suffisantes et devrait être approuvé. Il convient donc d’ajouter le Bénin sur la liste, pour le miel», précise le journal officiel de l'UE.

Un nouveau label pour l’Agence française de développement (AFD): Agreenfi. Ce label encourage les institutions financières des pays en développement et émergents à se mobiliser pour développer une agriculture productive et résiliente, améliorer les conditions de vie des populations rurales et favoriser la structuration durable des territoires ruraux, souligne le communiqué. Concrètement, Agreenfi intervient auprès des institutions financières et leur propose une offre financière (ressources financières, mécanisme de partage de risques), ainsi qu’un appui technique et institutionnel leur permettant de transformer leurs pratiques et de répondre aux besoins des acteurs ruraux.

Mardi, 20 mars 2018

La Société de Promotion et de Participation pour la Coopération économique (Proparco), filiale de l'Agence française pour le développement (AFD) dédiée au secteur privé, a accordé, vendredi, un prêt de 7 millions de dollars à la coopérative de thé Kenya Tea Development (KTDA) pour l’aider à développer ses activités dans 5 usines, dont 4 commenceront à produire du «thé orthodoxe» cette année, a-t-on appris de source officielle.

Au terme de l’année 2017, les exportations sud-africaines de produits agricoles ont rapporté 10 milliards $. Ce chiffre record, marque une hausse d’environ 16,3%, par rapport au résultat réalisé un an plus tôt (8,6 milliards $). Selon Wandile Sihlobo, économiste de la Chambre des entreprises agricoles (Agbiz), cette trajectoire commerciale ascendante est attribuable à la progression des expéditions de fruits, de légumes, de céréales, de spiritueux et de boissons. Les principaux partenaires commerciaux de la Nation arc-en-ciel demeurent l’Afrique et l’Europe qui ont absorbé 67% des exportations totales au cours de l’année écoulée.

Le Salon international de l’Agriculture a fermé ses portes à Paris dimanche dernier, dépassant l’affluence de la précédente édition. Ce n’est pas seulement la plus grande ferme du monde que les plus de 670.000 visiteurs ont pu parcourir pendant dix jours… Comme son nom l’indique, c’est aussi un événement international de promotion du modèle agricole français, parmi les meilleurs au monde, malgré les souffrances que connaissent les agriculteurs, que Paris a accueilli. Ainsi, le 23 février dernier, à l’occasion du Salon, à l’initiative du GID (Groupement Interacadémique pour le Développement), Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a réuni, ses homologues africains, en partenariat avec et à l’Académie d’Agriculture de France.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>