Janvier 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 06 octobre 2017

La 96ème session du Conseil international de cacao couplée avec la réunion annuelle conjointe de l’organisation internationale du cacao-Union européenne et ACP se tient depuis lundi à Abidjan avec au menu l’économie cacaoyère durable, a constaté APA, mardi, dans la capitale économique ivoirienne. La deuxième journée de cette rencontre a été consacrée à l’économie cacaoyère mondiale qui est éprouvée depuis quelques années. Les travaux permettront de rédiger et d’adopter un agenda pour une économie cacaoyère durable, amis également d’élaborer un plan d’action stratégique mondiale avec des mesures spécifiques. La Côte d’Ivoire premier producteur mondial du cacao avec plus de 2 millions de tonnes devant le Ghana attend avec beaucoup d’intérêt les décisions et recommandations qui sortiront de ces travaux qui prennent fin vendredi.

Lundi, 02 octobre 2017

Les cultivateurs de raisin ont repris espoir de pouvoir exporter prochainement leur production au départ du port de Lüderitz. Une proposition allant dans ce sens a été présentée par Leo Huisman, directeur commercial chez NileDutch, lors d’une réunion à la veille de la récolte du raisin de table qui s’est tenue à Aussenkehr. M. Huisman a en effet expliqué que NileDutch pourrait offrir une solution permettant l’utilisation du port de Lüderitz.

Une aide financière de l’Union européenne (UE) à hauteur de plusieurs millions de dollars en faveur d’une infrastructure d’irrigation pour des petits agriculteurs du Zimbabwe commence à porter ses fruits. Les producteurs bénéficiaires du programme d’irrigation de Mutema, dans le district de Chipinge, sont en effet en train de récolter leurs premières bananes qui trouveront acquéreurs sur les marchés. L’UE a débloqué un montant de six millions d’euros par le biais de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et a investi à ce jour 200 000 dollars dans le projet de Mutema qui apporte son soutien à plus de 100 agriculteurs disposant chacun d’une parcelle de 0,25 ha.

Lundi, 25 septembre 2017

Les Fidji pourraient continuer à obtenir un bon prix pour leur sucre s’ils se concentrent sur le marché Asie-Pacifique après la suppression de l’exemption de droits de douane par l’Union européenne qui prendra fin ce mois-ci, a déclaré Graham Clark, PDG de la Fiji Sugar Corporation. Lors d’une conférence de presse organisée lundi dernier à Lautoka, il a expliqué que si l’accord préférentiel avec l’Union européenne arrivera à son terme ce mois-ci, la nouvelle situation créera en même temps des opportunités sur d’autres marchés. « À ce jour, nous avons vendu 93 096 des 140 000 tonnes de sucre produites cette année, » a-t-il déclaré.

La Nigerian Ports Authority (NPA) a conclu des ententes en vue de la signature d’un accord de collaboration technique avec le port d’Anvers, en Belgique qui a pour objectif de développer les exportations de fruits nigérians vers les pays européens. Tunde Okoya, président du Nigerian-Belgian Commercial Information and Documentation Centre (NBCIDC), a divulgué cette information à la News Agency of Nigeria (NAN) ce lundi à Lagos.

L’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) a lancé sa première série de formations visant à renforcer les capacités du personnel agricole régional et local ainsi que des agents de vulgarisation agricole (Agriculture Extension Agents, AEA) en matière de lutte contre les parasites et les maladies. Les parasites et les maladies ont été identifiés comme l’un des principaux obstacles menaçant la réussite du Market Oriented Agriculture Programme (MOAP), un projet de 160 millions d’euros cofinancé par l’Union européenne (UE) au titre du 11e Fonds européen de développement (FED) et par le gouvernement allemand.

Au cours des sept premiers mois de 2017, les recettes générées par les exportations de sucre ont battu des records. Les exportations de sucre ont rapporté 109,1 millions de dollars, soit un tiers des recettes totales des exportations de marchandises (304,7 millions de dollars). Ce montant record s’explique principalement par le régime préférentiel accordé depuis des années au Belize par son principal importateur , l’Union européenne. Les choses devraient cependant changer en octobre, avec la réforme du régime communautaire pour le sucre qui entraînera la suppression des quotas de production de sucre de betterave. Le Belize, ainsi que les autres pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), devront alors affronter la concurrence directe du secteur du sucre de betterave, une alternative meilleur marché au sucre de canne.

Vendredi, 22 septembre 2017

À travers son projet de renforcement du commerce de produits agricoles (Increasing Agricultural Commodities Trade – IACT), l’Union européenne a aidé Bula Coffee à acquérir une machine mobile de traitement du café, des structures pour pépinières et du matériel d’irrigation d’une valeur de 72 000 euros. Mohammed Nazeem Kasim, attaché de presse et responsable de information de la section politique, commerce, presse et information de l’UE, a déclaré que l’UE était fière de soutenir la chaîne de valeur du café aux Fidji et a confirmé que les nouvelles pépinières fourniraient des semences de café aux cultivateurs de Vili Levu et de Vanua Levu.

La nouvelle règlementation de l’UE relative au carpocapse ne s’appliquera pas seulement aux agrumes, mais concernera aussi les pêches, les nectarines, les grenades et les poivrons d’Afrique du Sud. Le secteur des fruits à noyau a finalisé ses projets de protocole en vue de la prise en compte de la nouvelle réglementation sur le carpocapse et les vergers sont déjà enregistrés auprès du ministère de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche en vue des exportations vers l’UE. La saison des fruits à noyau approche et il a donc fallu réagir rapidement, même si le nouveau règlement n’entrera pas en vigueur avant le 1er janvier 2018, a déclaré Mariëtte Kotze, directrice opérationnelle du groupe HORTGRO.

Jeudi, 21 septembre 2017

Le directeur délégué de l'Autorité pour la promotion des exportations du Ghana, Eric Amoako Twum, vient de confirmer que l'Union européenne devrait réexaminer, d'ici la fin de l'année, son interdiction d'accès au marché européen, imposée depuis juillet 2014 sur les produits ghanéens de la filière fruits et légumes, à cause notamment de la présence de maladies sur certains agrumes. Bonne nouvelle pour les horticulteurs et producteurs ghanéens de la filière fruits. Selon Eric Amoako Twum, directeur général délégué de l'Autorité pour la promotion des exportations du Ghana (GEPA), l'Union européenne qui avait interdit depuis 2014 les importations de légumes du Ghana, réexaminera «probablement sa décision d'ici fin de cette année».

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>