Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 20 janvier 2017

La compagnie chinoise Epoch Agriculture et la Tanzanian Agricultural Export Processing Zone (TAEPZ) ont conclu un accord de partenariat d’une valeur de 1 milliard $, en faveur de la commercialisation, de la production et de la transformation du manioc. C’est ce que rapporte The citizen. Dans le cadre de ce partenariat, la compagnie chinoise devra construire, dans une première phase, un parc industriel qui abritera des usines de production de farine et d’amidon de manioc, de pâte à papier et de nourriture pour animaux. Les usines de manioc sont prévues pour consommer environ 2,5 millions de tonnes de manioc séché par an. Cette première phase sera mise en œuvre dans les régions de Lindi, de Mtwara et du littoral du pays.

Vendredi, 13 janvier 2017

Une convention de partenariat scientifique sur 3 ans tendant à améliorer la résilience des agricultures familiales d’Afrique de l’Ouest par une approche agroécologique associant céréales sèches et légumineuses, a été signé vendredi dernier entre Michel Eddi, PDG du Cirad, et Philippe Tillous-Borde, président de la Fondation Avril En effet, les associations ou rotations céréales/légumineuses offrent une réponse aux enjeux nutritionnels des populations par l’apport d’énergie et de protéines végétales, estiment les chercheurs.

Grâce à une étroite collaboration entre l’Union Européenne (UE) et les Gouvernements du Royaume-Uni et du Mali, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) a été en mesure de secourir plus d’un quart de million de Maliens en 2016. Les cinq millions d’euros fournis par l’UE et le Gouvernement britannique, à travers l’Office d’aide humanitaire de la Commission Européenne (ECHO), ont ainsi permis de sauver des vies au nord et au centre du pays. Selon l’enquête nationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle (ENSAN), 425.000 Maliens se trouvaient en insécurité alimentaire sévère en 2016, nécessitant un secours d’urgence. Afin de répondre aux besoins, un Plan National de Réponse pour la sécurité alimentaire a été mis en place, avec le soutien financier et opérationnel du PAM – soutien qui aurait été impossible sans l’appui européen et britannique.

Au Kenya, les exportations de légumes ont généré 19,6 milliards de shillings kényans (18,8 millions $) sur les 10 premiers mois de l’année 2016. Ce chiffre marque une hausse de 17% par rapport aux 16,7 milliards de shillings (16 millions $) enregistrés au cours de la même période de l’année 2015. Selon les données du Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS), cette progression est liée à l’amélioration de l’accès au marché unique européen qui a tiré vers le haut les exportations. Le volume exporté est ainsi passé de 40 000 tonnes en 2015 à 50 000 tonnes en 2016. Ce meilleur accès des produits frais kényans au marché unique européen tient essentiellement au respect des normes touchant à la qualité des produits frais exigés par l’Union Européenne.

Jeudi, 12 janvier 2017

Les litchis malgaches sont très demandés sur le marché européen en ce moment. Les offres n’arrivent plus à satisfaire les demandes. Une situation à péren­niser. Les offres malgaches n’arrivent plus à satisfaire les demandes des consommateurs sur le marché international. « Les premiers conteneurs réceptionnés en fin de semaine dernière n’ont pas suffi à satisfaire les commandes des centrales de la grande distribution », rapporte le Centre technique et horticole de Tamatave(CTHT) dans La lettre du Litchi en date du 5 janvier. C’est une situation que la filière litchi n’a jamais rencontrée lors d’une campagne de commercialisation.

Les exportations d’oignon des Pays-Bas ont battu des records en 2016 avec plus d’un million de tonnes et les pays africains, le Sénégal et la Côte d’Ivoire en tête, font parties des premiers clients. Plus de 90% des oignons produits des Pays-Bas sont destinés à l’exportation. Et l’oignon est une culture en forte progression avec une hausse de 65% des superficies depuis 2000, selon Agroberichten Buitenland. Si les pays exporte dans 120 pays, le continent africain détient un place de choix. En 2016, les exportations ont cru de plus de 10% « Le Sénégal est l'un des pays d'exportation les plus importants pour les oignons hollandais.

Vendredi, 16 décembre 2016

FARM a organisé son colloque international le 8 décembre 2016 « Emploi en Afrique : et si l’agroalimentaire était une solution ? » La forte croissance démographique en l’Afrique va entraîner l’arrivée sur le marché du travail de dizaines de millions de jeunes, y compris dans les zones rurales. Les filières agroalimentaires devront absorber une partie de ces nouveaux actifs. L’émergence des classes moyennes, l’urbanisation et le développement de la grande distribution créent des opportunités d’emplois. Cependant, l’augmentation nécessaire de la productivité du travail en agriculture, pour accroître les revenus agricoles et réduire les inégalités, risque d’en détruire.

Les mesures envisagées pour prévenir l’introduction dans l’Union de nouveaux parasites de végétaux qui attaquent les agrumes ne sont pas assez fortes pour protéger les producteurs de l’UE, indique la résolution non contraignante adoptée par le Parlement jeudi. Les députés exigent la mise en place de règles plus strictes pour éviter la propagation notamment des taches noires des agrumes et du faux carpocapse. ‘‘Il est essentiel de mettre en place les bonnes règles pour éviter un drame semblable à celui de la bactérie Xylella dans les zones de l’UE qui produisent des agrumes. Nous ne pouvons pas adopter une attitude attentiste ou inerte alors que la Commission européenne ne fait pas assez pour nous protéger des maladies telles que le chancre des agrumes ou la maladie des taches noires des agrumes’’, a déclaré Clara Eugenia Aquilera García (S&D, ES), qui a mené l’initiative en faveur de la modification des mesures envisagées par la Commission.

Jeudi, 15 décembre 2016

Selon FruitTop, l’Europe devrait consommer 300 000 tonnes de mangues en 2016. Il y a de plus en plus de place pour les mangues africaines sur le marché européen, où actuellement une mangue sur 6 provient d’Afrique. L’Amérique latine (460 000 tonnes) demeure le premiers fournisseur de l’UE . La campagne n’est pas encore terminée, mais on estime que 50 000 tonnes de mangues seront exportées cette année en provenance de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée. En quelques années, la Côte d’Ivoire a réussi à doubler ses exportations vers l’Europe (à 30 000 tonnes), et 1 mangue sur 10 proviendra de la Côte d’Ivoire. Ces chiffres sont une réelle réalisation, compte tenu notamment de la menace de la mouche des fruits.

Le ministre béninois de l’Agriculture, de la pêche et de l’élevage, Delphin Kouzandé, a annoncé récemment par un décret, l’interdiction de l’exportation des variétés d’ananas colorées en jaune, en jaune orangé ou rouge. Les raisons de cette décision sont à rechercher, d’après le ministre, dans la volonté du respect de la réglementation de l’Union Européenne sur la concentration en éthéphon de l’ananas (limite maximale résiduelle). L’éthéphon est un régulateur chimique de croissance, utilisé dans la culture de l’ananas.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>