Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 04 août 2016

Développer de nouvelles techniques d'agriculture permettant de garantir la productivité et la durabilité de ce secteur tout en répondant aux enjeux du changement climatique, c'est l'objectif visé par le Sénégal. Pour ce faire, il a signé une convention avec la France pour la mise en place d'«une structure de formation technique». Au Sénégal dans le cadre d'une tournée régionale, le ministre de l'Agriculture, de l'agroalimentaire, de la forêt et porte-parole du gouvernement de la France, Stéphane Le Foll, a signé hier une convention avec ces homologues sénégalais de l'Agriculture et de la For­mation pro­fessionnelle. Selon M. Le Foll, cette convention consiste à mettre en place «une structure de formation technique qui associe différents acteurs pour pouvoir les former».

Mercredi, 29 juin 2016

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement sur le thème « Solutions agricoles intelligentes et abordables pour l'Afrique: le prochain moteur de l'agriculture africaine » se tiendra le mercredi 13 juillet 2016 (9h00-13h00) au Centre de conférences Albert Borschette, Salle 1.A (Rue Froissart 36, 1040 Bruxelles). Ce Briefing de Bruxelles est organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), le secrétariat ACP, la Confédération européenne des ONG d'urgence et de développement (Concord), le CEMA, l'Organisation PanAfricaine des Agriculteurs (PAFO) et AgriCord.

Jeudi, 26 mai 2016

Lors du sommet humanitaire mondial d'Istanbul, l’Union européenne s’est engagée à renforcer la prévention et la préparation, à améliorer la réaction internationale et à aider à trouver des solutions pour soutenir un système humanitaire sous pression. L'Union européenne (UE) est déterminée à réaliser d'importants progrès dans chacun des cinq domaines de responsabilité fondamentale, pour lesquels des engagements fondamentaux ont été formulés par les Nations unies. Elle a pris des engagements individuels, lors du sommet humanitaire mondial, en ce qui concerne les politiques, les programmes et les fonds dont elle est responsable. Les priorités clés présentées par l’UE lors du sommet concernent: l’investissement dans la résilience, un financement efficient et efficace, le respect du droit humanitaire international, les actions visant à prévenir les crises et à y mettre fin, et les actions visant à combler le fossé qui sépare le travail humanitaire et les actions de développement. Le tout premier sommet humanitaire mondial constitue une occasion, pour la communauté internationale, de renforcer et de remodeler l’action humanitaire pour les années à venir. L’Union européenne, représentée par la vice-présidente de la Commission européenne Kristalina Georgieva, le commissaire pour l’aide humanitaire et la gestion des crises Christos Stylianides, et le commissaire pour la coopération internationale et le développement Neven Mimica, a annoncé des actions concrètes lors du sommet.

Source: europa.eu

Cette année, le sommet du G7 se tiendra du 26 au 27 mai à Ise-Shima (Japon). L'Union européenne y sera représentée par M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et M. Donald Tusk, président du Conseil européen. L’économie mondiale, l'investissement, le commerce, la crise des réfugiés, le changement climatique et l’énergie, la lutte contre le terrorisme, la politique étrangère et le développement sont les principaux thèmes de l'ordre du jour établi par la présidence du sommet, assurée cette année par le Japon. Les dirigeants discuteront également de plusieurs questions de politique sanitaire mondiale, de l’égalité des sexes et des droits de la femme (...) Des chefs d’État ou de gouvernement de pays tiers, ainsi que des dirigeants d'organisations internationales, sont traditionnellement invités à participer à certaines réunions ("outreach meetings") du sommet du G7. Concernant les États membres de l’ASEAN, sont invités les chefs d’État ou de gouvernement du Laos, du Vietnam, d'Indonésie, du Bangladesh, du Sri Lanka et de Papouasie - Nouvelle-Guinée. Sont également invités le président du Tchad — qui occupe actuellement la présidence de l’Union africaine — et, en ce qui concerne les organisations internationales, les dirigeants de l’ONU, de l’OCDE, de la BAD, du FMI et de la Banque mondiale. Comme le sommet d'Ise-Shima est le premier sommet en Asie depuis huit ans, les organisateurs japonais ont indiqué que l'Asie serait au centre de l’une des réunions d’information. Lors d'une autre réunion d'information, les participants se pencheront sur les objectifs de développement durable, et plus particulièrement sur l'Afrique.

Source: europa.eu

Jeudi, 28 avril 2016

L’UE va soutenir les pays actuellement en crise alimentaire, faisant suite aux effets du phénomène climatique El Niño. L’Union européenne va débloquer 414 millions d’euros pour « aider les pays partenaires à faire face aux effets d’El Niño et à la crise alimentaire en général ». Dans un communiqué du 25 avril 2016, Christos Stylianides, commissaire européen chargé de l’Aide humanitaire et de la Gestion de crise précise qu’« El Niño a des conséquences dévastatrices dans le monde entier, 41 millions de personnes ayant du mal à satisfaire leurs besoins alimentaires ». L’Europe avait déjà alloué 125 millions d’euros pour aider l’Éthiopie qui traverse une grave crise alimentaire. Dans ce pays, le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire est passé de 2,9 millions à 10 millions à la suite du phénomène climatique El Niño. La sécheresse a également touché plusieurs pays en Afrique australe. Neven Mimica, commissaire européen chargé de la Coopération internationale et du Développement explique que « le nouveau financement proposé vise à combiner des interventions à court terme destinées à sauver des vies et des actions ayant pour but de renforcer la résilience à long terme face aux crises alimentaires en s’attaquant aux causes profondes de fragilité et de vulnérabilité ».

Source: lafranceagricole.fr

Jeudi, 21 avril 2016

L'association WWF France appelle 25 entreprises françaises leaders dans leur secteur à se tourner vers des matières premières durables pour lutter contre la déforestation et la surpêche notamment. Quatre mois après la signature d'un accord mondial sur le climat par les chefs d'État dans le cadre de la COP21, l'ONG environnementale WWF lance un appel au secteur privé et lance une initiative mondiale pour "transformer les marchés" des matières premières. Elle a établi une liste mondiale des 500 entreprises qui, de par leurs achats, ont le plus d'impact dans des zones à la biodiversité exceptionnelle comme l'Amazonie, le Bassin du Congo, Borneo, le Grand Mekong ou encore l'Afrique de l'Est côtière.

Source: boursorama.com

Mercredi, 13 avril 2016

La nouvelle aide européenne de 122 millions d’euros marque la gravité de la sécheresse entrainée par El Niño qui touche actuellement l’est de l’Afrique. Ce phénomène, qui se manifeste par une augmentation de la température à la surface de la mer, aggravée par le changement climatique, entraine inondations et sécheresse. L’Éthiopie, et ses quelque 100 millions d’habitants, est le pays le plus touché. Plus de 10 % de sa population dépend de l’aide alimentaire pour survivre. C’est la pire des sécheresses depuis 50 ans : elle est encore plus grave que la famine de 1984-85, qui aurait fait un million de morts. Les 122,5 millions d’euros promis par Christos Stylianides, commissaire européen en charge de l’aide humanitaire et de la gestion de crise, et Neven Mimica, commissaire à la coopération internationale et au développement, ont pour objectif de répondre aux besoins alimentaires les plus urgents de plus de 10 millions de personnes. Malgré quatre mois de délai entre les promesses d’argent et la livraison de réserves alimentaires sur le terrain, l’UE espère soulager la pression sur la population avant l’été – qui est la saison des pluies en Éthiopie. « Plus de 10 millions de personnes luttent pour se nourrir en Éthiopie, la situation humanitaire est très préoccupante », a estimé Christos Stylianides. « L’UE agit : les nouveaux fonds nous permettront de mieux aider les plus vulnérables en Éthiopie »

Source: euractiv.fr

Vendredi, 08 avril 2016

La Commission européenne annonce une aide d'un montant de 122,5 millions d'euros pour aider l'Éthiopie à faire face à la détérioration de la situation humanitaire causée par le phénomène météorologique extrême El Niño. La Commission européenne a annoncé ce jour une aide d'un montant de 122,5 millions d'euros en faveur de l'Éthiopie pour répondre aux besoins immédiats des populations victimes de la détérioration de la situation humanitaire causée par El Niño, l'un des phénomènes météorologiques les plus extrêmes et les plus graves jamais enregistrés. Cette nouvelle aide vise à combiner une action humanitaire et une assistance rapide à la reconstruction avec des initiatives ayant pour objectif de remédier aux causes profondes de la fragilité et de la vulnérabilité.

Source: europa.eu

Jeudi, 07 avril 2016

La Banque africaine de développement (BAD) vient de s’engager à octroyer un financement de 549 millions de $ à 14 pays de l’est et du sud du continent africain. Cette somme leur permettra de lutter plus efficacement contre la sécheresse provoquée par El Niño. Concrètement, ce financement touchera environ 36 millions de personnes dans le besoin d’une assistance alimentaire. Sur le montant total octroyé par la BAD, 5 millions de $ iront en aide d’urgence tandis que 361 millions iront sous la forme d’appui à court, moyen ou long terme. La BAD qui a indiqué que le dernier volet de son appui prendra la forme d’une somme de183 millions de $ qui sera libérée, plus tard dans l’année, a affirmé sa volonté de parvenir à un déboursement rapide du financement et à son orientation vers des projets déjà en cours.

Source: agenceecofin.com

Jeudi, 31 mars 2016

À compter de ce mardi 22 mars et jusqu’à jeudi, l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) en Haïti de concert avec le Ministère de l'Environnement, organise à Jérémie, à la Salle de conférence de l'Hôtel Le Sarah, un atelier d'évaluation des capacités et de priorité des besoins en renforcement des capacités, dans le cadre du projet d'Action Contre la Désertification (ACD), financé par l'Union Européenne à hauteur de 2 millions d’euros dans 5 communes du Département de la Grand'Anse (Bonbon, Abricots, Jérémie, Moron et Dame-Marie). Cet atelier, a pour objet d'identifier les capacités existantes et les capacités nécessaires à toutes les parties prenantes impliquées dans la planification, la mise en œuvre et e suivi-évaluation des actions de gestion des ressources naturelles et de lutte contre la désertification. Il vise également à prioriser les besoins en développement des capacités dans le cadre du projet d'Action Contre la Désertification.
Source: haitilibre.com

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>