Juillet 2014
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3



Choisissez les catégories :



















s'inscrire au RSS  

External links
RSSVoir tous les RSS
dans une nouvelle fenêtre

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Mercredi, 23 juillet 2014

Dés octobre 2014, la  Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, la Namibie, les Iles Fidji devront évoluer dans le cadre du nouvel accord de partenariat économique (APE)  avec l’Union Européenne sous peine de voir leurs préférences commerciales  supprimées. Ces grands pays exportateurs devront ratifier ces n accords en janvier 2014 au nom, indique-t-on à Bruxelles, des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).  Les  pays les moins avancées , bénéficiant de l’initiative  “Tout sauf les armes”,  pourront, eux,  continuer à exporter leurs produits de base  (non transformés ) dans l’UE en franchise des droits de douane.

Le rooibos, un thé rouge unique en Afrique du Sud, va bénéficier d'une appellation protégée dans l'Union européenne, a indiqué lundi le ministre sud-africain du Commerce et de l'Industrie. «C'est les producteurs de rooibos d'Afrique du Sud qui auront la propriété de ce nom particulier, et ce terme ne sera applicable qu'à des produits qui viennent de chez nous et sont approuvés par nous», a déclaré le ministre Rob Davies, selon l'agence Sapa. Couramment appelé «thé rouge», le rooibos est une plante qui ne contient pas de théine. Il donne en infusion une boisson agréable, légèrement sucrée, renommée pour ses bienfaits pour la santé.

Mardi, 22 juillet 2014

La Communauté de développement d' Afrique australe (SADC) signerait l'Accord de partenariat économique (APE) renouvelé et amélioré avec l'Union européenne ( UE), a déclaré lundi au Cap le ministre sud-africain du Commerce et de l'Industrie, Rob Davies. Aux termes de cet accord, les pays de la SADC bénéficieront d'un plus grand accès au marché de l'UE pour certains produits. L'UE éliminera ses subventions à l'exportation sur les produits agricoles à destination de cette région, a indiqué le ministre. Concernant l'Afrique du Sud, l'UE donnera au pays un accès à son marché pour 32 produits agricoles et laitiers et augmentera les exportations de vin exonérées de taxe, a indiqué M. Davies.

Jeudi, 17 juillet 2014

Le parlement camerounais a donc autorisé la semaine dernière, le président de la République à ratifier l’Accord de partenariat économique (APE), avec l’Union européenne. Ce, nonobstant une opinion publique largement défavorable. Mais, pour le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djoumessi, qui a défendu ce projet de loi devant le parlement, la ratification par le Cameroun de l’accord d’étape doit être perçue comme une approche stratégique qui traduit l’ambition du Cameroun de conquérir des parts de marché sur la scène internationale..

Mercredi, 16 juillet 2014

L'Union Européenne (UE) est actuellement entrain de négocier les Accords de Partenariat Economiques (APE) avec 77 Etats en Afrique, les Caraïbes et le Pacifique (ACP). Pour les 3 dernières décennies, les pays ACP ont bénéficié d'un accès préférentiel au marché Européen dans le cadre des accords de Lomé et de Cotonou. Les APE vont dramatiquement modifier cette relation. Ils vont être essentiellement des accords de libre échange, créant une zone libre d'échange entre l'EU et les Pays ACPs, sans droits ou quotas de douanes sur tout commerce entre ces régions.

Maurice sort du lot au sein du groupe Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP). L’industrie sucrière mauricienne a été la seule à avoir atteint ses objectifs de réformes et dans les délais, a fait ressortir le Premier ministre, Navin Ramgoolam, mardi, à l’Escalier, lors de l’inauguration de la distillerie de Bio-éthanol de l’Omnicane Ethanol Production Ltd. « Pourquoi Maurice est pénalisée pour son succès ? Attention, je ne vais pas demander de l’aide gratuite, mais Maurice doit être récompensée pour avoir fait des efforts considérables », a souligné le Premier ministre.

Mardi, 15 juillet 2014

L'objectif de la rencontre des représentants de la CEMAC dans le cadre de la 30ème session du comité régional de coordination des négociations des APE Afrique Centrale-UE, était d'aboutir à la consolidation des orientations en matière d'accès au marché de l'Afrique centrale, de négociations en matière de services, de l'évaluation de l'impact fiscal net et de l'identification des projets à inscrire dans le cadre des APE. Il s'agissait en effet, de parachever les travaux des commissions techniques afin d'aboutir à des discussions avec les autorités de l'Union Européenne (UE), permettant ainsi l’organisation du prochain Comité ministériel APE (COMINA).

A la suite du séminaire national de formation sur l’infrastructure qualité (Iq) qui s’est déroulé du 12 au 13 juin dernier, le Programme des Barrières Techniques au Commerce pour les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et pour l’Union européenne (TBT ACP-EU programme) poursuit ses activités. C’est ainsi qu’hier, lundi 16 juin, il a démarré à l’Infosec de Cotonou une conférence sur les obstacles techniques au commerce. Financée par l’Union européenne, cette activité se tient du 16 au 18 juin 2014. Elle réunit, entre autres acteurs, des défenseurs des consommateurs, des organismes privés, des étudiants en contrôle de qualité, etc…. A cet effet, c’est le directeur de l’Agence béninoise de métrologie et du contrôle de la qualité (ABMCQ), Loukoumanou Osséni qui a salué l’initiative qui, selon lui, vient encourager et renforcer les actions de l’agence sur le territoire béninois

Lundi, 14 juillet 2014

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a fini par approuver « définitivement » l’Accord de Partenariat économique (APE), fruit de longues et ardues négociations engagées il y a plus d’une décennie avec l’Union européenne. « Sur la base des résultats consensuels auxquels les négociateurs en Chef sont parvenus sur l’ensemble des questions, les Chefs d’Etat et de gouvernement approuvent définitivement l’Accord de Partenariat Economique», indique la Cedeao dans un communiqué publié à l’issue de son 45e sommet ordinaire, tenu du 10 au 11 juillet à Accra.

Jeudi, 10 juillet 2014

L'Assemblée nationale a adopté en séance plénière, ce mercredi en début de soirée, le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier les Accords de partenariat économique (APE), a appris sur place la PANA. Ce projet de loi a été défendu au nom du gouvernement par le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi. Face aux appréhensions des députés qui s'interrogent sur la nécessité de s'engager dans les APE en ce moment où l'économie camerounaise est sous ajustement structurel, le Minepat a répondu que le pays n'y va pas avec les pieds liés et qu'il est possible qu'une évaluation soit faite à une étape donnée du parcours.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>