Août 2015
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 07 août 2015

Des représentants de l'Union européenne se sont rendu cette semaine aux Seychelles pour discuter des questions économiques, sociales et politiques. Les débats ont notamment porté sur la bonne gouvernance, la démocratie, l'état de droit et les droits humains, avec une attention particulière apportée aux prochaines élections, qui devraient être organisées au cours du premier semestre 2016. L'UE a également accordé une enveloppe de 760 000 euros, soit 11 millions de roupies seychelloises, destinée à aider les secteurs public et privé de ce petit état insulaire en développement à remplir les exigences européennes en matière de libre-échange et de libre accès au marché. L'économie de l'archipel de l'océan indien, composé de 115 îles et qui compte 90 000 habitants, repose presque exclusivement sur le tourisme et les exportations de thon en boîte.

Jeudi, 06 août 2015

La série de rapports « MAP - Monitoring Agri-trade Policy » (surveillance de la politique agroalimentaire) de l'UE offre des analyses approfondies sur des questions relatives au commerce agricole et à la politique agroalimentaire dignes d'intérêt. En 2014, les exportateurs agroalimentaires européens ont maintenu un excédent net de 18 milliards d'euros, malgré l'embargo russe. Les statistiques commerciales de 2014 indiquent notamment l'importance croissante du marché américain pour les exportations agroalimentaires de l'UE. Le rapport indique que le commerce agroalimentaire entre les pays en développement, appelé commerce Sud-Sud, croît à un rythme plus élevé que dans les pays développés.

De nouvelles données européennes montrent que 10 catégories de produits représentaient 48 % des exportations agroalimentaires en 2014.  Sur les 10, quatre appartiennent à la catégorie « produits agroalimentaires » (en d'autres termes, issus de la production agricole) et six à la catégorie « préparations alimentaires et boissons (en d'autres termes, issus de l'industrie de l'alimentation et des boissons). Les 10 premières catégories sont les suivantes : Spiritueux 8 % (vins et liqueurs) ; vin 8 % (cidre et vinaigre), blé 8 %, préparations pour nourrissons 5 %, préparations alimentaires 4 %, lait en poudre et lactosérum 4 %, chocolat et crèmes glacées 4 %, pâtes, pâtisseries et pain 4 %, légumes 3 % et viande de porc 3 %.

Les ministres responsables de la pêche et de l'aquaculture des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ont demandé à l'Union européenne, aux Nations Unies, à la Banque mondiale et à d'autres organisations des ressources financières suffisantes pour appliquer le Plan d'action stratégique pour la pêche et l'aquaculture adopté aux Fidji en 2012. Les ministres ACP ont exhorté la communauté internationale à mener des actions concrètes en vue de réduire les effets du changement climatique lors de la COP21, et à coopérer plus étroitement avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique sur la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et la piraterie. Le groupe a également appelé l'UE à apporter son aide concernant l'érosion des préférences tarifaires pour les exportations des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique vers l'UE.

La 63e édition de la célèbre foire agricole de Denbigh, en Jamaïque, réputée pour être la plus importante fête agricole de l'hémisphère occidental, a accueilli 200 exposants et participants provenant de la région et d'ailleurs. Sur la question de la sécheresse, le sénateur Norman Grant, président de la Jamaica Agriculture Society (JAS), a déclaré : « On m'a demandé si la sécheresse allait porter préjudice à la foire, et je n'ai pas encore donné mon verdict, mais je pense que nous aurons des produits de qualité. Il ne fait pas de doute que la sécheresse réduira sûrement la quantité de produits agricoles présentée habituellement dans une foire, mais je m'attends à voir des étalages très impressionnants venant des différentes paroisses. »

Julius Garvey, fils du pionnier de la défense des droits des Noirs Marcus Garvey, a appelé à mettre davantage l'accent sur l'agriculture, qui est la clé pour restructurer l'économie coloniale et agir pour le développement durable. En prenant pour exemple le fruit de l'arbre à pain, Julius Garvey a souligné la richesse diversifiée du légume local : il est sans gluten, présente un indice glycémique faible et de meilleures caractéristiques nutritionnelles que le blé. Associée à d'autres mesures, sa consommation peut aider à combattre l'obésité et les autres maladies non transmissibles que sont le diabète, l'hypertension, les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux.

Le bloc régional a attiré des IDE de 7,09 milliards de dollars en 2014, une hausse par rapport aux 6,2 milliards de dollars en 2013, la Tanzanie ouvrant la voie, suivie de l'Ouganda, du Kenya, du Rwanda et du Burundi.  Pourtant, en dépit du niveau élevé et attrayant de l'investissement direct étranger (IDE) dans la région de la CAE, les analystes sont divisés concernant la mesure dans laquelle cet IDE profite réellement à la région, à sa population et à son développement.  Nathan Irumba, analyste commerciale et financière et ancien ambassadeur de l'Ouganda auprès de l'Organisation mondiale du Commerce, affirme que la nature des IDE que la région attire limite le potentiel de création d'emplois.

Sir Ronald Sanders, diplomate de premier plan d'Antigua-et-Barbuda et ancien négociateur de l'accord de partenariat économique (APE) entre les Caraïbes et l'UE, a averti 150 représentants du Nigeria et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) que l'APE pourrait représenter le début d'une nouvelle période de dépendance des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique vis-à-vis des entreprises européennes. Le Nigeria a déjà émis des réserves sur l'accord, principalement en ce qui concerne les conséquences graves prévues pour l'économie du pays. Rappelant que le produit intérieur brut de l'UE est de 18 526 milliards de dollars, Sir Sanders a fait remarquer que « même si nous comparons le PIB du pays africain le plus peuplé, à savoir le Nigeria, avec celui de l'UE, le fait qu'il atteigne 521,8 milliards de dollars démontre largement le désavantage subi par tous les pays africains pris individuellement dans une relation réciproque avec l'UE. [...] En termes économiques, c'est l'équivalent de David contre Goliath. »

Alors que les relations empirent entre les États-Unis, l'UE et la Russie, cette dernière élargit de façon stratégique ses liens économiques et commerciaux avec les pays d'Afrique. En effet, les autorités russes ont recherché des exportateurs potentiels de produits agricoles en Afrique, ainsi qu'en Amérique latine et en Asie. L'Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Kenya font partie des quelques pays qui se sont montrés prêts à renforcer leurs exportations de produits agricoles, notamment de fruits et de légumes, vers le marché alimentaire russe.  Philip Mundia Githiora, ministre conseiller à l'ambassade du Kenya à Moscou, a souligné que la Russie représentait un marché d'envergure pour les produits agricoles kenyans, par exemple les fleurs coupées, le thé et le café.

Au cours d'une réunion récente entre l'Afrique du Sud et la Commission européenne, les deux parties ont souligné l'importance de renforcer les actions face au défi climatique, au niveau international, régional, régional et des communautés. Edna Molewa, ministre des Affaires environnementales, et Maroš Šefčovič, Vice-président de la Commission européenne chargé de l'union énergétique, se sont rencontrés pour discuter de leur coopération sur le changement climatique et ont confirmé que l'environnement et le changement climatique demeurent une priorité pour la coopération bilatérale, comme souligné dans le partenariat stratégique 2007 entre l'Afrique du Sud et l'Union européenne (AS–UE).

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>