Septembre 2016
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 23 septembre 2016

Le Royaume-Uni sort de l'Union européenne (Brexit) et ce sont les pays en développement qui sont impactés... si toutefois leurs accords de libre-échange ne sont pas maintenus. C'est ce qu'indiquent l'Institut de développement étranger (ODI) et l'Observatoire britannique de politique commerciale. Selon la même source, «les pays en développement pourraient perdre 378 millions d'euros par an si les accords de libre-échange avec le Royaume-Uni ne sont pas maintenus après le Brexit».

Le ministre sénégalais de l'Economie Amadou Ba a plaidé jeudi pour « une croissance partagée » entre la France et l'Afrique, qui serait axée autour de l'agriculture, de l'énergie et des infrastructures. « Une stratégie économique française en Afrique visant à renforcer le partenariat Afrique-France au service d'une croissance partagée à travers la transformation structurelle des économies africaines est la bienvenue », a affirmé le ministre lors de son intervention aux rencontres « Africa 2016 » à Paris.

La nouvelle conjoncture commerciale avec l'Europe oblige le bloc des pays Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) à revoir leur stratégie. Lors d'un récent atelier, le chef de la diplomatie mauricienne, Vishnu Lutchmeenaraidoo a souligné l'importance de l'intégration régionale suite à la fin, en 2020, de l'Accord de Cotonou. Accord qui permet aux 77 pays ACP de bénéficier de préférences commerciales sur les marchés de l'Union européenne (UE). L'UE a redéfini ses relations commerciales avec les pays ACP en instituant des Accords de partenariat économique (APE).

Le Parlement européen a approuvé l'accord de partenariat économique avec la Namibie, le Mozambique, le Botswana, le Swaziland, le Lesotho et l'Afrique du Sud. Le 14 septembre 2016, le Parlement européen a approuvé un accord octroyant un accès détaxé à l'Union européenne aux produits venant de Namibie, du Mozambique, du Botswana, du Swaziland, et du Lesotho et améliore l'accès au marché européen de l'Afrique du Sud. Cet accord de coopération en matière de commerce et de développement a été approuvé par les députés par 417 voix contre 216, et 66 absentions.

La Commission européenne a adopté la proposition au Conseil relative à la signature de l'accord de dialogue politique et de coopération avec Cuba (ADPC). L'accord de dialogue politique et de coopération ouvre de nouvelles possibilités pour soutenir le processus cubain de modernisation économique et sociale, favoriser le développement durable, la démocratie et les droits de l'homme et pour rechercher des solutions communes aux défis mondiaux. Dans le même temps, Mme Federica Mogherini, haute représentante, a transmis une proposition au Conseil en vue d'abroger formellement la position commune de l'UE sur Cuba, adoptée en 1996.

Samedi, 17 septembre 2016

La Communauté d'Afrique de l'Est (East African Community/EAC) a repoussé le délai de signature de l'accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE) qui était initialement prévu 1er octobre, a annoncé le président tanzanien John Magufuli le 8 septembre. Le Kenya et le Rwanda ont signé il y a quelques jours l'accord qui ne peut cependant entrer en vigueur qu'après sa ratification par tous les Etats membres de l'EAC. L'APE ouvre l'accès au marché de l'UE, en franchise de droits et libre de tout contingentement, à tous les produits originaires des pays membres du bloc économique est-africain qui répondent aux nomes européennes en matière de santé et de sécurité.

La France et les Etats-Unis sont présents depuis plusieurs décennies dans le Pacifique, au travers de leurs collectivités, héritées d'anciennes colonies (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française ou encore Wallis-et-Futuna pour la France. Hawaii ou encore Guam pour les Etats-Unis.) Grâce à leurs territoires, ces deux grandes puissances défendent leurs intérêts politiques et économiques dans la région. Mais depuis quelques années, la Chine est en train de s'implanter, doucement mais sûrement. N'ayant pas de territoires dans le plus grand océan du monde, l'Empire du Milieu effectue un important travail diplomatique, pour séduire ses alliés du Pacifique. L'objectif : développer les échanges économiques avec l'Amérique Latine et même à terme, l'Europe.

L'intégration harmonieuse des 48 pays d'Afrique, des 15 pays de la Caraïbes et des 14 pays du Pacifique (ACP) dans la mondialisation, dépend de leur capacité à négocier, conclure et tirer profit des accords asymétriques avec leurs principaux partenaires. Des accords asymétriques des ACP : Avec l'Union Européenne (UE), ils datent du Traité de Rome du 5 mars 1957, instituant la Communauté Economique Européenne et prévoyant une aide aux pays membres et territoires d'Outre-Mer sous la forme d'une Convention d'application relative à l'association.

Le Parlement européen a ratifié l'accord de partenariat économique avec la Namibie, le Mozambique, le Botswana, le Swaziland, l'Afrique du Sud et le Lesotho, neuf ans plus tard que prévu. L'accord de partenariat économique (APE) avec la Namibie, le Mozambique, le Botswana, le Swaziland, l'Afrique du Sud et le Lesotho devait être passé en 2007. Mais les négociations ont duré jusqu'en 2014, et il a fallu deux ans pour que le Parlement ratifie l'accord. Ces accords de partenariat économique (APE) doivent remplacer les préférences commerciales non réciproques accordées par l'UE à ces pays dans le cadre de l'accord de Cotonou de juin 2000.

La conférence de Paris serait reportée au mois de décembre. Les autorités malgaches espèrent attirer plus d'investissements à l'issue de cette rencontre (...) Elle verra une mobilisation des bailleurs institutionnels et investisseurs à savoir la Banque mondiale, l'Union européenne, l'Union africaine, le South African development community (Sadc), la Banque africaine de développement, l'agence de coopération internationale du Japon (Jica), l'Agence française du développement (AFD) et bien d'autres encore.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>