Août 2016
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 26 août 2016

Le Brexit a donc éété décidé : lors du referendum du 23 juin, les britanniques ont tourné le dos à l'Union européenne. Trop de bureaucratie, trop de réglementations contraignantes, la peur de perdre leur souveraineté mais aussi la peur des flux migratoires : la majorité a tranché à 52%. Les Africains doivent-ils se préoccuper de cet évènement majeur de la politique européenne? Le Brexit aura bien évidemment des conséquences en dehors du Royaume-Uni et de l'Europe. L'Afrique est aussi concernée.

L'Accord de partenariat économique (APE) conclu récemment entre l'Afrique du Sud et l'Union européenne (UE) renforcera les échanges commerciaux bilatéraux de manière bénéfique pour les deux parties, a déclaré mercredi le Parlement sud-africain. Le gouvernement et le secteur privé devraient mettre à profit cet accord, a déclaré la Commission parlementaire sur le commerce et les relations internationales (SCTIR) à l'issue de la publication d'un rapport du ministère du Commerce et de l'Industrie.

Une conférence de presse ayant pour tête de file Issa Tchiroma Bakary le ministre de la communication (Mincom) qu'entouraient ses collègues de l'Executif dont Luc Magloire Mbarga Atangana du Commerce, Yaouba Abdoulaye, ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, et Laurent Serge Etoundi Ngoa des Petites et moyennes entreprises, a levé toute équivoque. Le 3 août dernier, le chef de l'Etat Paul Buya, signait un décret fixant les règles d'origine et les méthodes de coopération administrative applicables aux marchandises de l'UE. C'était dans le cadre de l'Accord d'étape vers l'APE bilatéral entre le Cameroun et l'UE.

L'Accord de Partenariat Economique (APE) intérimaire signé le 15 janvier 2009 entre le Cameroun et l'Union européenne, puis ratifié par le Parlement camerounais au cours de sa session ordinaire de juin 2014, est entré en vigueur le 4 août 2016.Voici les éclairages de l'Union Européenne. Premièrement, et ceci est très important, le Cameroun a choisi d'exclure un certain nombre de produits transformés, agricoles et non agricoles, de la libéralisation des importations de l'UE, principalement pour assurer la protection de certaines de ses industries et marchés agricoles sensibles, mais aussi pour préserver les recettes fiscales.

Selon les résultats d'une étude publiée le 19 août par la Chambre des affaires agricoles (Agbiz), en raison de la sécheresse, les revenus des exportations agricoles sud-africaines ont baissé en 2015, une première en 10 ans (...) L'Union Européenne, comptant pour 27% des exportations agricoles de l'Afrique du Sud en 2015, est étonnamment la seule zone connaissant une hausse des revenus. On note en effet une augmentation de 8% des revenus sur les exportations agricoles vers l'Europe (qui ont rapporté 28,3 milliards de rand en 2015 contre 26.2 milliards de rand en 2014). L'Agbiz mentionne que 60% des exportations de l'Afrique du Sud vers l'UE ont concerné les fruits comestibles, alors que 20% de ces exportations concernaient les vins.

Jeudi, 25 août 2016

Cinq mois après la visite du président Raul Castro en France* (notre photo) et un peu plus d'un an après celle de François Hollande à La Havane (mai 2015), les efforts de la diplomatie économique française commencent à porter leurs fruits à Cuba avec un premier gros contrat structurant dans les infrastructures aéroportuaires et le démarrage prochain des activités de l'Agence française de développement (AFD).

La Commission des affaires extérieures de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire a adopté, le 11 août 2016, un projet de loi autorisant la ratification l'Accord de partenariat économique (APE) intérimaire, signé en novembre 2008 entre le pays et l'Union européenne (UE). La prochaine étape, qui interviendra dans les tous prochains jours, sera le vote en plénière de ce projet de loi. Pour le ministre ivoirien de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, Ally Coulibaly (photo), s'exprimant devant les parlementaires, « il y a urgence à approuver cette loi, en raison des importants enjeux qu'elle renferme ».

Les députés ivoiriens viennent de donner carte blanche au président Alassane Ouattara pour la ratification d'un Accord de partenariat économique (APE) intérimaire avec l'Union européenne. L'autorisation a été accordée au cours d'une session parlementaire ce 10 août, dans le sillage de la volonté exprimée par le gouvernement en conseil des ministres le 3 août dernier.

Selon Gérard Sanspeur, conseiller spécial au ministère des Finances de Maurice, le Brexit plonge les pays africains dans l'incertitude mais pour autant il ne faut pas s'alarmer. Seuls les pays très dépendants de la Grande-Bretagne tels que l'Afrique du Sud devraient être fortement impactés, pour ceux qui ont diversifié leur partenariat tels que Maurice, les conséquences du Brexit ne devrait pas assombrir les perspectives économiques. Ecoutez l'analyse de Gérard Sanspeur, conseiller spécial au ministère des Finances de Maurice, président du Board of investment de Maurice et président du SLDC, le State Land Development Company. Par ailleurs, M. Sanspeur évoque également dans cet entretien, ses nouvelles fonctions à la tête de la SLDC et ses objectifs.

Vendredi, 12 août 2016

Après des années de refus de l'Accord de partenariat économique (APE) de l'Union européenne (UE), la Namibie a finalement ratifié cet accord mercredi à l'approche de la date limite du 1er octobre. Cet accord sur 10 ans permet un accès libre et sans droit de douane aux marchés de l'UE pour les pays des régions d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. La Namibie a refusé de signer l'accord initial, demandant des clarifications sur les taxes à l'exportation, la protection contre le travail des enfants, la sécurité alimentaire et la libre circulation des marchandises. Cet accord a été signé au Botswana en juin dernier.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>