Mai 2015
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 22 mai 2015

Au forum d'investissement à Montego Bay, le gouvernement de la Jamaïque a annoncé un coup de puce de $250 millions pour un projet visant à revitaliser la production de bananes pour le marché d'exportation. Le Programme de développement de la banane d'exportation (BEEP) cible les agriculteurs existants dans les paroisses traditionnelles bananières de Portland, St. Mary et St. James. L'Union européenne (UE) finance le projet à travers du programme ‘Les mesure d'accompagnement pour le secteur de banane en Jamaïque’(JBAMS). Il sera mis en œuvre par l'agence du conseil des bananes.

La législation européenne sur les « minerais de sang » représente une avance majeur pour lUE. Selon la députée européenne socialiste Marie Arena - qui est de ceux qui plaident depuis des mois pour qu’une telle législation soit adoptée – le statu quo sur les minerais de sang mine la potentiel de la politique de développement de l’UE. Ces minerais dont le commerce est susceptible de financer des groupes armés coupables de graves exactions dans de nombreux pays. Le Parlement européen s'est prononcé mercredi 20 mai, en faveur d’un système de certification obligatoire, contraignant les entreprises concernées à prouver que l’étain, le tantale, le tungstène et l’or qu’ils utilisent ne proviennent pas de zones de conflit.

Une nouvelle génération de développement va au-delà de la mentalité traditionnelle de l'aide philanthropique : elle met l’accent sur les bénéficiaires non plus comme récipients de l’aide mais comme clients d’un produit. Selon cette approche, le «bénéficiaire», comme dans les affaires d’un entreprise, est mise au centre du processus d’élaboration de la stratégie et du plan. En outre, cette nouvelle approche interdise le mot «bénéficiaire», et opte pour le mot «client» à la place. Cette nouvelle génération d'entreprises sociales reconnait que pour que le développement soit efficace, un changement des mentalités qui ont été profondément enracinée dans le secteur du développement depuis plus de 50 ans est également nécessaire.

L'UE est maintenant "proches d'un accord" sur le règlement sur les nouveaux aliments proposée. Les députés veulent protéger le droit du Parlement d'examiner la liste de l'UE des nouveaux aliments, dont la Commission européenne établira à un stade ultérieur. Ils veulent également des éclaircissements sur le texte sur le clonage. En Novembre, les députés sur l'environnement du Parlement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI) ont voté pour passer un projet de rapport sur la proposition de règlement de la Commission, qui vise à centraliser l'autorisation des nouveaux aliments: les députés ont voté en faveur de l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) définition de "nanomatériau", avec un seuil de nanoparticules de 10% pour qu’un ingrédient puisse être considéré comme «nano».

L'Union européenne (UE) et la Namibie ont conclu les négociations de l'Accord de partenariat économique (APE). L’APE Namibie-UE devrait être signé, le plus tard, par la fin de cette année.  Ambassadeur Raúl Fuentes Milani Chef de délégation de l'UE à la Namibie a déclaré que cet accord représente «une nouvelle page dans les relations économiques (...) Nos secteurs prioritaires seront le support au début du développement de l'enfance et de l'éducation pré-primaire en Namibie, et l'économie rurale, plus particulièrement la chaîne de valeur de l'élevage dans les terres communales ", dit Milani, ajoutant que le plan indicatif national serait également soutenir la société civile. L'UE et la Namibie, avec d'autres pays de la SADC, ont négocié l'EPA depuis 2007, et bien que initialisé, la Namibie est l'un des pays qui ne l'ont pas signé les différences EPA citant sur les questions clés de taxes à l'exportation, les mesures de sauvegarde sur les produits agricoles et les règles d'origine.

L'Union européenne a proposé une pause de 3 ans dans les négociations sur l'accord de partenariat économique (APE) avec l'espoir de résoudre un certain nombre de questions litigieuses. Peu de progrès dans les négociations APE  - complet depuis Octobre 2013 -  est en partie due à un certain nombre de questions liées à l'accès de l'UE à la pêche, des mesures de conservation et de gestion de stock. Ambassadeur Andrew Jacobs, chef de délégation de l’UE au Pacifique a expliqué: «Pour le moment, je dois dire que les négociations n’ont pas été faciles, nous avons beaucoup de divergences de vues par rapport à la conversation des stocks de poissons dans le Pacifique et jusqu'à ce que nous n'avez pas surmonté certains obstacles dans le secteur de la pêche, il serait très difficile de conclure un accord plus global. » La région du Pacifique a les plus grands stocks de thon dans le monde.

Bert Koenders, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, a déclaré l’interet de son pays à approfondir la coopération avec Cuba et son soutien afin de promouvoir le processus de réformes économiques. Il a expliqué, «  Nous croyons que nous pouvons renforcer notre coopération dans l'agriculture, lorsque ce secteur cubain a besoin des réformes significatives ».  Il a également mentionné les domaines tels que l'énergie, l'éducation et la sécurité alimentaire. Le Pays-Bas est le principal partenaire commercial de Cuba dans l'Union européenne derrière l'Espagne. Une délégation commerciale du Pays Bas visiterait l'île le début de l'année prochaine.

Commissaire européen au commerce, Cecilia Malmstrom a récemment décrit l'avenir de la politique commerciale de l'UE. Elle a souligné que le commerce de l'UE contribue à  faire deux choses en particulier: (i) construire la prospérité et (ii) protéger et propulser les valeurs européennes. Commissaire Malmstron a également expliqué que les préférences commerciales de l'UE aident à réduire les inégalités dans le monde entier. L'UE est toujours le plus grand importateur des produits provenant des pays en développement. En outre, les accords commerciaux de l'UE renforcent spéciale droits du travail et protection de l'environnement aux côtés de la promotion du commerce. En ce qui concerne l'Afrique, Malmstrom mentionné la conclusion de 27 accords de partenariat économique (APE) avec les pays africains, en soulignant leur objectif à atteindre à la fois le développement et le partenariat: « Ceci est une étape positive qui signale une nouvelle maturité des relations UE-Afrique. Il est un partenariat d'égal à égal. »

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un accord de participation aux risques non capitalisé de 40 millions de dollars EU avec Banco Santander S.A. (Santander). Cet accord a pour objectif : soutenir les activités de financement du commerce des banques émettrices en Afrique. Ce dispositif aidera à répondre à la forte demande du marché en matière de financement du commerce en Afrique, en soutenant les échanges commerciaux dans des secteurs économiques vitaux, comme l’agriculture et l’industrie manufacturière. Il favorisera en outre le développement du secteur financier et l’intégration régionale, tout en contribuant aux recettes publiques.

Source: afdb.org

Le Cameroun et l’Union européenne (UE) ont réaffirmé leur engagement à l’Accord de partenariat économique (APE) comme «l’instrument privilégié de la coopération économique et commerciale». Pour le Cameroun et l’UE, un dialogue permanent s’avère nécessaire dans le domaine commercial, de l’aide pour le commerce et le développement, notamment le financement du partenariat. Les échanges ont ainsi porté sur le calendrier de libéralisation des produits européens, l’impact fiscal de la libéralisation pour le Cameroun, les besoins d’appui concernant notamment la coopération au développement en vue d’assurer la mise en œuvre efficace de l’APE, mais aussi les règles d’origine au sujet desquelles la partie camerounaise a soumis un projet de protocole.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>