Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 17 mars 2017

Relégués au second plan depuis des décennies, les pays du Commonwealth veulent tirer profit de la future sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pour relancer le commerce entre eux. Les 52 pays membres de l'organisation - anciens territoires de l'Empire britannique pour la plupart - voient dans le Brexit une opportunité de renforcer leurs liens, aidés par une langue commune et des systèmes législatifs proches. La Première ministre britannique Theresa May, qui souhaite sortir du marché unique européen, a insisté sur la construction d'un Royaume-Uni "ouvert sur le monde" qui signera ses propres accords commerciaux avec les États-Unis, les puissances asiatiques et les pays du Commonwealth.

Les eurodéputés veulent lutter contre l’exploitation des " "minerais de sang" qui financent les conflits en Afrique. Le Parlement européen a donné son feu vert pour une nouvelle règlementation. En donnant leur accord, les députés européens veulent s'assurer d'un minimum de traçabilité de ces ressources. Mais Bruxelles veut surtout s'assurer que les règles d'exploitation sont respectées et que les ressources financières issues de ce commerce ne financent pas les conflits sur le continent. La décision du Parlement européen sera ainsi contraignante pour les entreprises importatrices de l'EU qui se trouvent au début de la chaîne de production, y compris les fonderies et les raffineries.

Mercredi, 15 mars 2017

L'Organisation internationale du cacao (ICCO), implantée à Londres depuis 1973 installera le 25 avril son siège à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de la fève, a annoncé lundi l'ICCO. "Au terme de 44 années passées au Royaume uni, pays consommateur, l'institution manifeste de ce fait sa volonté de se rapprocher des réalités des producteurs de cacao, afin de leur apporter son expertise" souligne l'ICCO dans un communiqué, à propos de ce transfert qui avait été annoncé en 2015. L'inauguration officielle aura lieu le 25 avril, durant la semaine d'une rencontre internationale sur le cacao à Abidjan. Le transfert effectif du siège intervient après des remous qui secouent depuis plusieurs semaines la filière en Côte d'Ivoire.

Après avoir travaillé dans des exploitations agricoles dans le sud de l’Italie pour un salaire de misère, des immigrés d’Afrique subsaharienne ont décidé de créer leur propre coopérative en 2012, non loin de Rome, afin de subvenir à leurs besoins. Une coopérative 100 % écolo puisqu’ils produisent des yaourts et légumes bio, qu’ils livrent à vélo. Cette coopérative s’appelle Barikamà, ce qui signifie "résilience" en bambara, la principale langue au Mali. Ce terme fait référence à la capacité des individus à rebondir après avoir rencontré des obstacles au cours de leur vie. Un clin d’œil au parcours des huit personnes qui y travaillent à temps plein actuellement, originaires du Mali, du Sénégal, de Gambie, du Benin et de Guinée.

Vendredi, 10 mars 2017

Ce n’est personne d’autre que Frédéric Oudea, Directeur General du groupe Société Générale maison mère de la SG Sénégal qui a fait le déplacement pour honorer de sa présence le premier anniversaire le Lab Innovation.Pour le premier anniversaire du laboratoire d’idées dénommé Lab Innovation de la Société Générale à Dakar, c’est le Directeur General du groupe Frédéric Oudea qui s’est déplacé au Sénégal. Accompagné de tout son staff il a tenu à honorer de sa présence cet événement qui marque selon ses propres termes l’engagement de son institution en faveur du continent africain.

Quasi absentes des projets d’infrastructures du pays il y a quelques années, les entreprises hexagonales reviennent à la faveur du plan d’émergence national. Une tendance de fond ? En perte de vitesse sous la présidence d’Abdoulaye Wade (2000-2012) face aux groupes américains, chinois, indiens, marocains ou à ceux du Golfe, les entreprises françaises semblent opérer un retour en force aujourd’hui, surtout dans les grands projets d’infrastructures du Plan Sénégal émergent (PSE). Dernier exemple en date : le français Veolia, accompagné de ses filiales OTV (systèmes de traitement d’eau) et Sade (réseaux d’eau), a remporté devant le dubaïote Metito un marché de 7,6 millions d’euros pour la construction d’une station de déferrisation d’une capacité de 40 000 m3/j visant à alimenter Dakar en eau potable.

La banane de Guadeloupe et de Martinique «mieux que bio»... La provocation des planteurs antillais n'est pas passée inaperçue au salon de l'Agriculture. Le but : pousser l'Europe à contrôler davantage la banane bio importée d'Amérique latine « Mieux que bio » la banane française ? Le slogan des producteurs de Guadeloupe et de Martinique, sur le stand du salon de l'agriculture, est une vraie provocation : la banane antillaise n'est pas labellisée bio, sauf exception. Mais les producteurs de Guadeloupe et de Martinique estiment qu'ils ont fait des efforts en réduisant de moitié l'usage des pesticides en dix ans. Alors que selon eux, les bananes de République dominicaine, d'Equateur ou du Pérou, sont importées avec le label biologique européen, mais ne respectent pas la réglementation.

Trois nouvelles ambitions à atteindre d’ici à 2030 sont définies dans le ‘’Rapport Nestlé et la société : Création de Valeur Partagée et respect de nos engagements 2016’’, rapporte la multinationale. Ces ambitions sont ‘’Aider 50 millions d’enfants à vivre en meilleure santé’’; ‘’Améliorer les moyens de subsistance de 30 millions de personnes dans les communautés en contact direct avec nos activités opérationnelles’’ et ‘’Faire en sorte que nos activités aient un impact environnemental nul’’. Elles visent pour le groupe à illustrer sa raison d’être qui est d’améliorer la qualité de vie et contribuer à un avenir plus sain, dans le but de continuer à jouer sa partition pour atteindre les Objectifs mondiaux de développement durable (ODD). Nestlé a également défini 42 engagements à l’horizon 2020 pour supporter ses ambitions et continuer à avoir un impact positif sur la société partout où nous avons des activités et aussi dans notre région d’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Mercredi, 08 mars 2017

Le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) a profité de la 54-e édition du Salon international de l’agriculture de Paris (SIA, 25 février-5 mars) pour nouer des contacts avec diverses organisations françaises, pour accompagner la structuration des filières et interprofessions. "Nous avons entrepris avec la Coopération de France un partenariat pour la concertation et l’appui à la structuration des filières/interprofessions (mise en place de sociétés coopératives, partage de l’expérience française et appui méthodologique) et le partage du savoir-faire technique, notamment dans la première transformation sur le lait, par exemple", a dit, vendredi à Paris (France), le directeur général du FNDASP, Jean Charles Faye.

Le produit, cancérigène lorsque qu’il est utilisé à forte dose, a 18 mois pour disparaître complètement du marché. ... Ce qu’il faut en retenir c’est que la substance chimique cancérigène à forte dose qu’est le Métalaxyl est désormais interdite de vente et d’utilisation au Cameroun. Présent dans de nombreux pesticides utilisés en agriculture est très prisé pour le traitement des plants de cacao et les cultures maraichères, le produit a 18 mois pour disparaître complètement du marché. Le Métalaxyl, interdit en Europe depuis 2005, est en partie responsable de la déchéance des prix du cacao camerounais sur le marché international.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>