Mars 2017
L Ma Me J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 17 mars 2017

A l’initiative de Philippe Germain, président du gouvernement, avec le soutien du Haut-commissariat de la Nouvelle-Calédonie, une délégation d’ambassadeurs de France dans le Pacifique et de représentants de l’État est en Nouvelle-Calédonie cette semaine. C’est au cours de deux journées que le gouvernement les recevra au sein du Creipac pour des échanges qui porteront sur plusieurs volets : la politique d’intégration régionale des collectivités françaises, l’intégration économique et commerciale de la Nouvelle-Calédonie dans la zone Pacifique, la gestion durable des océans et enfin, la coordination des moyens de l’État et de l’Europe en faveur de l’intégration régionale.

Le projet de câble sous-marin international négocié entre la Polynésie françiase, la Nouvelle-Zélande, les îles Cook et les Samoa est enfin officialisé. Le financement et l'appel d'offres pour sa construction devraient être finalisés cette année. Le câble a également été baptisé Manatua. Manatua signifie "l'esprit du large" dans les langues de Tahiti et des îles Cook. Dans ces deux pays et à Niue, aux Samoa et pour les Maori, "tua" signifie aussi "le dos" ou "derrière". Manatua pourrait alors être interprété comme "le dos du pouvoir". C'est donc un nom empli de sens qu'ont choisi les dirigeants de quatre pays du Pacifique pour le nouveau câble sous-marin qui les reliera. Il connectera Tahiti aux îles Cook puis se prolongera vers Niue et les Samoa.

Mardi, 10 janvier 2017

Il s’agit des produits tels que le plantain, l’oignon, la tomate, l’avocat, les bâtons de manioc, la carotte, le poivron. L'information est rapportée dans l'édition du 5 janvier 2016 du quotidien Le Jour. Le Cameroun exporte plus de 70 produits vers la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC). Il s'agit des produits tels que le plantain, l’oignon, la tomate, l’avocat, les bâtons de manioc, la carotte, le poivron. Sans oublier le thé, des chocolateries, des dentifrices, des huiles végétales, des huiles de beauté, des articles en aluminium, des allumettes, des savons, de l’eau minérale, etc. Un tour fait dans les villes frontalières au pays permet de se rendre compte de cela.

Mercredi, 14 décembre 2016

Le programme de visite en Polynésie française du Directeur-général de la Communauté du Pacifique (CPS), Colin Tukuitonga, la semaine prochaine, donnera l’occasion d’aborder de multiples facettes du développement durable à travers ses rencontres avec les principales institutions du Pays et les différentes visites de terrain. Durant son séjour de cinq jours en Polynésie française, M Tukuitonga rencontrera notamment le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, le Président du gouvernement et plusieurs de ses ministres (santé, tourisme, économie bleue, travail, etc), le Président de l’Assemblée de Polynésie française, ainsi que le directeur du Centre hospitalier et l’Institut Mallardé.

La Conférence économique africaine s’achève sur un appel à mettre l’agriculture au cœur du développement de l’Afrique. La 11e Conférence économique africaine (CEA) a pris fin mercredi (7/12) à Abuja, au Nigeria, après trois jours d’intenses débats autour de l’agro-industrialisation en Afrique. Plus de 300 participants ont assisté à cet événement annuel, organisé conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et le Programme de développement des Nations Unies (PNUD), sur le thème « Nourrir l’Afrique : vers une agro-industrialisation pour une croissance inclusive ».

Depuis environ deux à trois décennies, Haïti s’est retrouvée dans l’obligation de signer ou de négocier une série d’accords commerciaux ou d’intégration qui ne concordent pas tout à fait avec les intérêts du pays. Nous avons signé l’accord de Lomé (Cotonou) qui nous a permis d’intégrer le groupe des ACP ; nous avons négocié notre intégration dans l’ALBA avant d’intégrer la Caricom. D’un autre côté, nous avons ratifié les accords donnant naissance à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et signé les Accords de partenariat économique (APE).

Les ministres en charge du commerce de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'ouest se sont retrouvés aujourd'hui mercredi à Lomé dans le cadre des échanges réguliers sur le processus d'intégration. Détails de l'ordre du jour de la réunion. Les Etats de l'Afrique de l'ouest veulent améliorer la libre circulation des personnes et des biens dans leurs régions. Les ministres en charge du commerce de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) se sont retrouvés mercredi à Lomé dans le cadre des échanges réguliers sur le processus d'intégration.

Jeudi, 08 décembre 2016

Forte d’une importante communauté dominicaine, d’une relation riche et ancienne avec ce pays, la Guadeloupe est l’une des régions françaises les plus liées à la République dominicaine. C’est pour rencontrer les nombreux acteurs publics et privés intervenant dans ce pays que l’ambassadeur de France, M. José Gomez, s’est rendu en Guadeloupe les 21, 22 et 23 novembre derniers. Reçu par le président de région Ary Chalus, il lui a présenté les avancées en matière de coopération et a évoqué avec lui les perspectives pour l’avenir.

Jeudi, 01 décembre 2016

Comment bénéficier des instruments de l'Union européenne (UE) et booster ses projets sur le continent africain ? Quelles sont, en Belgique, les aides concrètes et adaptées pour des projets en Afrique ? Quelles sont les solutions développées par la diaspora africaine ? Ces trois questions ont été au centre d'un workshop interactif qui a réuni plusieurs entrepreneurs de la diaspora africaine de Belgique ainsi que des experts et intervenants sur ces questions. La conférence s'est déroulée le 23 novembre à Bruxelles au sein de la « Creative district » dans la galerie Ravenstein.

Vendredi, 25 novembre 2016

Ce financement est destiné à soutenir la mise en œuvre du projet de renforcement des chaînes de valeur des petits producteurs agricoles dans les territoires de Kabalo et Nyunzu dans la province du Tanganyika. Grâce à cet accord, le PAM et la FAO seront en mesure de mettre en œuvre leur initiative conjointe d'appui aux chaînes de valeur des petits producteurs agricoles (P4P) pendant trois ans, soit de 2017 à 2019 inclus.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>