Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Jeudi, 11 mai 2017

La mise en œuvre de l'Union douanière de l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECS), qui entraînera l'élimination des obstacles au libre-échange dans la région, est renforcée par une série de consultations régionales de renforcement des capacités entreprises par la Commission de l'OECO. Ces sessions permettront de mieux comprendre la nouvelle ère du commerce intérieur, régional et international pour les sept États membres du Protocole de l'OECO, qui comprendrait la suppression des formalités d'importation sur les marchandises échangées au sein de l'union douanière et l'harmonisation des procédures de bordure et de réglementation avec En ce qui concerne les biens importés de pays hors de la région. À ce jour, la Commission a tenu des consultations à St. Vincent et les Grenadines, la Dominique, Montserrat et Saint-Kitts-et-Nevis sur les travaux entrepris pour créer l'union douanière et la libre circulation des marchandises.

Le Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique espère jouer un rôle dominant dans le renforcement des liens entre les pays africains qui stimuleraient traditionnellement un faible niveau de commerce intra-africain en mettant l'accent sur les corridors commerciaux ou les réseaux routiers transfrontaliers. Le NEPAD, comme l'agence est plus communément connue, envisage d'atteindre ses objectifs en abordant les problèmes de transport logistique tels que les problèmes d'établissement des tarifs, de droits et de règlements et l'harmonisation grâce à leur initiative Move Africa, lancée en 2016. Le NEPAD, l'organe technique de L'Union africaine, travaille spécifiquement avec les communautés économiques régionales en Afrique pour sélectionner des projets et des programmes à soutenir.

Jeudi, 04 mai 2017

Le président de la Namibie, Hage Geingob, a invité les gouvernements africains et le secteur privé à défendre agressivement l'industrialisation dans leur économie et à freiner la dépendance excessive aux exportations de matières premières. Geingob, qui faisait une visite d'Etat de trois jours au Zimbabwe, a pris la parole lors de l'ouverture officielle de la 58e édition du Salon international du commerce du Zimbabwe (ZITF) à Bulawayo, où il a noté que les défis auxquels le continent africain devrait relever et le chômage croissant des jeunes pourraient Ne soit abordé qu'en exploitant les liens régionaux et en poursuivant un solide programme d'industrialisation régional ancré sur l'ajout de valeur et l'enrichissement.

Le Conseil de l'exportation de l'agriculture (AEC) travaille à la préparation des études de marketing et de consommation pour les marchés africains et devrait finir en mai. L'AEC a également l'intention d'augmenter les exportations du secteur pour s'établir à 2,26 milliards de dollars en 2017, contre 2,46 milliards de dollars en 2016, avec une croissance prévue de 5%. Le chef de l'AEC, Abdel Hamid Demerdash, a déclaré que le marché africain est important et prometteur pour l'avenir des cultures égyptiennes, où il existe de nombreux grands marchés potentiels. Il a ajouté que les études sont fondées sur l'exploitation des accords commerciaux conjoints entre l'Égypte et le reste des pays africains, ce qui contribuera à entrer sur ces marchés avec l'aide de plans de commerce économique intacts.

Vendredi, 28 avril 2017

La République démocratique du Congo (RDC) a signé un protocole d'accord avec le facilitateur du commerce régional TradeMark East Africa (TMEA) pour améliorer le commerce transfrontalier et renforcer les liens commerciaux entre les pays et les États membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC). Le gouvernement des Pays-Bas a engagé 6,7 millions de dollars pour lancer les projets. TMEA investira dans des projets impliquant des ressources déjà disponibles telles que le transport par eau, la simplification des processus commerciaux par la formation et la facilitation de l'adoption des TIC autour de l'Est de la RDC.

Pour la quatrième année consécutive depuis 2013, l'Afrique de l'Est est restée la sous-région en croissance la plus rapide en 2016 grâce à la croissance agricole, à un secteur manufacturier émergent, à l'amélioration des dépenses publiques d'infrastructure et à la consommation élastique des ménages, entre autres. Ceci est conforme au Rapport économique sur l'Afrique de l'année 2017 (ERA2017) lancé récemment à Dakar, au Sénégal. Le rapport examine comment exploiter les opportunités d'une urbanisation rapide pour accélérer l'industrialisation et accélérer la transformation structurelle. Il identifie et analyse également les facteurs, les facilitateurs et les leviers de politique pour renforcer les liens entre l'industrialisation et l'urbanisation.

Vendredi, 21 avril 2017

La Banque africaine de développement (BAD) a fourni plus de 30 millions de dollars américains pour soutenir l'adhésion du Sud-Soudan à l'organisation africaine du commerce, des assurances et du développement et de renforcer également les réseaux de distribution d'électricité. La BAD a déclaré dans un communiqué jeudi soir qu'il a approuvé 18,15 millions de dollars américains à Juba pour aider les ressources requises à soutenir son adhésion à la Banque africaine d'assurance commerciale (ATI) et à la Banque de commerce et de développement (TDB). La BAfD a également approuvé un prêt supplémentaire de 14,57 millions de dollars pour réhabiliter et étendre les réseaux de distribution d'électricité dans la capitale sud-soudanaise, Juba.

Le groupe sud-africain Shoprite prévoit investir 571,7 millions de dollars EU dans l'expansion de son réseau de distribution et de supermarchés en Angola dans le cadre d'un contrat d'investissement signé avec l'Unité technique d'investissement privé (UTIP). Le projet comprend l'ouverture de 15 centres commerciaux au cours des cinq prochaines années, 22 supermarchés (trois déjà en exploitation depuis 2015), un entrepôt et deux structures résidentielles pour le personnel, ainsi que des améliorations dans quatre supermarchés. L'investissement couvrira 11 des 18 provinces angolaises et comprend la création de 5 613 emplois pour les Angolais, dont 3 278 à Luanda.

Une question clé devant les ministres économiques du Forum des îles du Pacifique qui se réunissent à Suva est la façon de mettre en place un mécanisme de financement régional. Les ministres ont eu l'idée d'une telle installation avant eux pendant plusieurs années car ils cherchent des moyens de payer pour le développement dans la région. Don Wiseman a parlé avec le commissaire du commerce du Forum à la Chine, David Morris, qui est à la réunion et a commencé par demander si les ministres ont à l'esprit une agence comme une version Pacifique de la Banque asiatique de développement.

Vendredi, 07 avril 2017

Le Professeur Alastair Sutton, ancien conseiller européen des Dépendances de la Couronne, a récemment mis en garde la Chambre des Lords d'une « inscription sur liste noire » par l'Union européenne des secteurs financiers des Dépendances de la Couronne dans le cadre de la lutte contre les paradis fiscaux. Il a déclaré devant la commission que l'UE entreprenait un « processus d'inscription sur liste noire qui pourrait léser gravement les économies de Jersey, de Guernesey, de l'île de Man ... si l'UE inscrivait ces territoires sur liste noire en dépit du fait qu'ils ont accepté toutes les mesures préconisées par l'OCDE pour respecter la législation en matière d'impôts et de blanchiment d'argent, ainsi que les réglementations financières ».

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>