Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent2122SuivantFin »
Vendredi, 26 septembre 2014

Alors que les États membres s'efforcent énergiquement de mettre sur pied le Système d'alerte rapide (Carrex) visant à l'échange d'informations en matière de produits de consommation dangereux (non alimentaires), Hilda Keshall, responsable pour la santé et la sécurité du consommateur, affirme que les pays doivent unir leurs forces pour protéger le consommateur. D'après elle, la région reste fortement tributaire des institutions internationales dans l'obtention directe ou indirecte d'informations sur des marchandises dangereuses qui ont fait leur apparition sur les marchés nationaux ou régionaux. « Le problème posé par cette dépendance tient à ce que certaines de ces institutions internationales, notamment les agences fédérales ou étatiques de pays tels que les États-Unis, diffusent des alertes uniquement lorsque les marchandises ou les produits dangereux en question sont sur le marché américain ».

Jeudi, 11 septembre 2014

L’accord de partenariat économique (APE) conclu par l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne (UE) peut être considéré comme un accord équilibré, a déclaré lundi à Dakar, le ministre sénégalais du Commerce. Alioune Sarr présidait l’ouverture d’un séminaire d’information et de sensibilisation sur les négociations des APE à l’intention des journalistes économiques. ‘’Face à l’ouverture progressive de nos marchés, l’UE s’est engagée à accompagner la Région par la mobilisation de ressources financières nécessaire à la mise à niveau de notre système productif», a ajouté le ministre.

Jeudi, 04 septembre 2014

Le président des Seychelles James Michel a profité de la conférence de Samoa sur les petits États insulaires en développement pour s’entretenir avec plusieurs organisations et responsables des gouvernements cette semaine. D’après un communiqué de la présidence, le chef de L’État a rencontré le directeur général de l’Organisation de l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano Da Silva, le président Michel a remercié la FAO pour son soutien au renforcement des capacités des Seychelles et d'autres pays du PEID.

L'Afrique du Sud a imposé des droits antidumping sur les importations de poulets en morceaux venant d'Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni à la suite de plaintes des producteurs locaux sur le fait que ces pays contrevenaient aux réglementations commerciales en vigueur. La Commission d'administration du commerce international (Itac) a déclaré vendredi qu'elle avait imposé des droits antidumping provisoires allant de 22 % à 73 % sur les morceaux surgelés non désossés originaires de ces pays. Cette décision fait suite à l'application de ces mesures par l'association sud-africaine de la volaille en octobre dernier. Les exportations de pays européens frappées par ces mesures constituent un cas de dumping selon les normes et les règles de l'Organisation mondiale du Commerce, a déclaré Kevin Lovell, le directeur de l'association. « Il ne s'agit en aucun cas d'une punition, mais de garantir que les règles sont respectées. »

Mercredi, 03 septembre 2014

Le spécialiste sud-africain de la grande distribution Pick & Pay, envisagerait d’augmenter son approvisionnement en produits agricoles provenant du Zimbabwe. « La qualité de la production de ce pays est si remarquable que nous avons envoyé des membres de notre personnel au Zimbabwe afin d’entamer les négociations avec les fournisseurs locaux dans le but de faire entrer ces produits en Afrique du Sud» a déclaré Dallas Langman, le directeur du groupe au Herald.

Lundi, 01 septembre 2014

Une étude conduite par Africa Progress panel, un groupe des dix personnalités qui se mobilisent en faveur du développement équitable et durable de l’Afrique conclut que l’émergence de l’Afrique passe par la mise en valeur de ces deux secteurs : l’agriculture et la pêche. « Les gouvernements doivent veiller de toute urgence à ce que la croissance économique ne se limite pas à créer des richesses pour certains, pour faire en sorte qu’elle contribue au bien-être de la majorité. Il s’agit surtout de recentrer les priorités sur les atouts les plus importants et les plus productifs à savoir l’agriculture et la pêche», stipule ce rapport produit par Koffi Annan, ancien secrétaire général de l’Organisation des Nations unies en fait partie.

« DébutPrécédent2122SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>