Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mardi, 26 janvier 2016

L’île Maurice a été la plus grosse source d’investissement au Zimbabwe entre 2009 et 2015, selon la presse mauricienne citant un rapport de la Zimbabwe Investment Authority. L’île touristique de l’océan Indien a investi 4,56 milliards de dollars durant cette période devançant la Chine (2,81 milliards), l’Afrique du Sud (1,54 milliard) et le Nigeria (1,45 milliard). Selon la Zimbabwe Investment Authority (ZIA), l’île Maurice offre les avantages d’un « centre financier offshore où il n’y a pas de taxe sur la plus-value, pas de retenue d’impôt (withholding tax) et pas de charge sur le capital souscrit d’une société », écrit le journal le Mauricien.

Jeudi, 21 janvier 2016

Les trois blocs économiques que sont  la Comesa (Marché commun de l’Afrique orientale et australe), la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe) et l’EAC (Communauté d’Afrique de l’Est) vont lancer d’ici juin 2016, un marché commun de libre-échange, a annoncé le ministre sud-africain du commerce et de l’industrie, Rob Davies. Au total ce sont 26 pays pesant plus de 625 millions d’habitants et 1 000 milliards de dollars de Pib (900 milliards d’euros) qui sont concernés. L’objectif de la création de cette zone est de mettre en place un cadre pour aller vers des tarifs douaniers préférentiels, facilitant ainsi la circulation des biens et des marchandises, facilité qui fait défaut en Afrique.

Mercredi, 20 janvier 2016

L'Ouganda s'est fait la réputation de premier producteur d'aliments bio. Et ceci à travers la création de l'organisation nationale de l'agriculture biologique à Kampala, sa capitale politique. C'est un système de production sans engrais ni autres fertilisants et produits chimiques. Les produits bio sont prisés aussi bien par les consommateurs locaux qu'internationaux. Les grands hôtels ne sont pas du reste. Les promoteurs citent des contrats signés pour des livraisons par des grands groupes hôteliers comme: Sérena et Sheraton.

Plusieurs pays à travers le continent ont pris des mesures protectionnistes, assorties d’interdictions à l’importation ou l’exportation, pour développer des filières locales. Ces décisions courageuses vont à l’encontre des théories libérales sur l’ouverture des marchés. Elles s’avèrent néanmoins exemplaires, de l’oignon du Sénégal aux grumes du Gabon, en passant par le riz du Nigeria. La production d’oignons au Sénégal a plus que triplé en dix ans, selon les chiffres officiels, passant de 70 000 tonnes en 2004 à 250 000 tonnes en 2015.

Lundi, 11 janvier 2016

Fin de l'année Message du président de la Communauté des Caraïbes, The Rt. Hon. Freundel Stuart (Secrétariat de la CARICOM, Turkeyen, Greater Georgetown, Guyana). Cette année passée a démontré en termes non équivoques la valeur du projet des Caraïbes régionale d'intégration à notre Communauté des Caraïbes (CARICOM), et de l'influence que notre front uni peut exercer sur la scène internationale.  Sur la scène internationale, ce fut une année de grande importance pour la région. À cet égard, la CARICOM a joué un rôle important dans la communauté mondiale dans de nombreux domaines en adoptant des positions communes et de prendre leur avenir ensemble. L'importance de cette unité n'a jamais été plus apparente que lorsque le monde aux prises avec des problèmes d'importance critique pour la Communauté et d'autres petites îles et des zones côtières de faible altitude États développement (PEID).

Le faible niveau des cours du pétrole est "une nouvelle réalité" pour les pays d'Afrique centrale, a déclaré Christine Lagarde. La directrice générale du FMI, en visite au Cameroun, a invité les pays de la Cemac dont les économies dépendent des hydrocarbures à accélérer leur diversification. La faiblesse des cours du pétrole constitue « une nouvelle réalité » pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a estimé la directrice du FMI, Christine Lagarde, de passage au Cameroun, rapporte Reuters.

Sur les cinq dernières années, le Mali reste le principal pays client du Sénégal, recevant en moyenne 43,5% des exportations du Sénégal vers les pays de la CEDEAO. En 2014, les exportations ont été orientées en majeure partie vers le Mali (36,5%), la Côte d’Ivoire (12,2%), la République de Guinée (11,8%), la Gambie (9,1%), le Burkina Faso (7,8%) et la Guinée Bissau (6,4%). Ces destinations représentent la quasi-totalité des exportations vers les pays de la CEDEAO. Ainsi, les exportations du Sénégal vers les pays de la CEDEAO sont arrêtées à 405,4 milliards de FCFA contre 415,9 milliards de FCFA en 2013, soit une baisse de 2,5%.

Vendredi, 08 janvier 2016

Le gouvernement jamaïcain affirme s'attacher à la transformation et au renforcement de son système de passation des marchés publics en vue d'assurer une meilleure transparence et une efficacité renforcée de la gestion de ce processus. Parmi les mesures envisagées figure la rationalisation des procédures d'adjudication en vue de réduire le temps passé et l'argent dépensé dans lesdites procédures, comme l'a indiqué Dianne McIntosh, directeur général du Ministère des Finances et de la Planification.

Un nouveau rapport publié par l'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a noté les réels progrès des pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) dans le cadre de leurs objectifs de réduction de la faim et de la sous-alimentation. Le rapport de la FAO « L'insécurité alimentaire dans les Caraïbes en 2015 », qui a été publié cette semaine, a montré que le nombre de personnes sous-alimentées aux Caraïbes était passé de 8,1 millions entre 1990 et 1992 à 7,5 millions entre 2014 et 2016, soit une réduction de 7,2 points de pourcentage, en passant de 27 à 19,2 %

Jeudi, 07 janvier 2016

Selon la FAO, 2016 pourrait voir l’insécurité alimentaire sévir en Afrique australe. L’institution vient de lancer une alerte spéciale concernant cette région du monde qui a vu le phénomène météorologique El Nino y faire régner une grande sécheresse. Alors que le pays sort d’une campagne agricole ayant abouti à des récoltes très faibles, la situation pourrait être aggravée par les difficultés rencontrées par la culture du maïs en Afrique australe.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>