Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 11 janvier 2016

Sur les cinq dernières années, le Mali reste le principal pays client du Sénégal, recevant en moyenne 43,5% des exportations du Sénégal vers les pays de la CEDEAO. En 2014, les exportations ont été orientées en majeure partie vers le Mali (36,5%), la Côte d’Ivoire (12,2%), la République de Guinée (11,8%), la Gambie (9,1%), le Burkina Faso (7,8%) et la Guinée Bissau (6,4%). Ces destinations représentent la quasi-totalité des exportations vers les pays de la CEDEAO. Ainsi, les exportations du Sénégal vers les pays de la CEDEAO sont arrêtées à 405,4 milliards de FCFA contre 415,9 milliards de FCFA en 2013, soit une baisse de 2,5%.

Vendredi, 08 janvier 2016

Le gouvernement jamaïcain affirme s'attacher à la transformation et au renforcement de son système de passation des marchés publics en vue d'assurer une meilleure transparence et une efficacité renforcée de la gestion de ce processus. Parmi les mesures envisagées figure la rationalisation des procédures d'adjudication en vue de réduire le temps passé et l'argent dépensé dans lesdites procédures, comme l'a indiqué Dianne McIntosh, directeur général du Ministère des Finances et de la Planification.

Un nouveau rapport publié par l'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a noté les réels progrès des pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) dans le cadre de leurs objectifs de réduction de la faim et de la sous-alimentation. Le rapport de la FAO « L'insécurité alimentaire dans les Caraïbes en 2015 », qui a été publié cette semaine, a montré que le nombre de personnes sous-alimentées aux Caraïbes était passé de 8,1 millions entre 1990 et 1992 à 7,5 millions entre 2014 et 2016, soit une réduction de 7,2 points de pourcentage, en passant de 27 à 19,2 %

Jeudi, 07 janvier 2016

Selon la FAO, 2016 pourrait voir l’insécurité alimentaire sévir en Afrique australe. L’institution vient de lancer une alerte spéciale concernant cette région du monde qui a vu le phénomène météorologique El Nino y faire régner une grande sécheresse. Alors que le pays sort d’une campagne agricole ayant abouti à des récoltes très faibles, la situation pourrait être aggravée par les difficultés rencontrées par la culture du maïs en Afrique australe.

L’Afrique occidentale devrait enregistrer une embellie de sa production céréalière durant la campagne 2015/2016. C’est là le pronostic du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss) qui indique que la région devrait enregistrer une progression de 12% de sa récolte. Avec quelques 63 630 000 tonnes attendues pour l’ouest africain et le Tchad, l’insécurité alimentaire devrait reculer durant la prochaine campagne, sauf au Nord-est du Nigéria où elle se maintiendra jusqu’en mars prochain, et au Tchad.

Le développement des Technologies de l’information et de la communication (Tic) dans la région océan Indien est au cœur du débat durant la réunion technique de deux jours organisée par le secrétariat général de la Commission de l’océan Indien (COI) qui se tient à la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA) à Antaninarenina. Cette rencontre devrait aboutir sur la formulation du projet régional «Soft», qui prévoit d’améliorer la connectivité numérique régionale, et qui devrait par la suite bénéficier de l’appui financier de l’Union européenne dans le cadre du 11è Fonds européen de développement (Fed).

Djibouti travaille sur la mise en place d'une sécurité alimentaire durable axée sur la coopération régionale, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le pays prévoit en ce sens de poursuivre le développement des productions des fermes agricoles de l'Etat implantées dans les pays voisins sur la période 2015-2019 comme réponse durable à l'objectif de sécurité alimentaire. Cette décision va concerner surtout les terres concédées à Balé en Ethiopie (5000 ha orientées vers la culture du blée), et à Gadaref au Soudan (4.200 ha orientées vers la culture du sorgho et du tournesol).

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères a dévoilé mardi le programme mis en place par les autorités du pays visant à intensifier le volume de ses échanges commerciaux avec ses voisins. Selon le directeur général chargé des pays du Bassin du Nil auprès du ministère, Gebiresilasie Gebiregziabiher, l’Ethiopie va accroitre ses échanges commerciaux actuels avec ses voisins comme le Soudan, le Kenya, la Somalie et Djibouti. Ces pays sont parmi les cinq principaux marchés d’exportation de l’Ethiopie en Afrique avec la Somalie qui a la plus grande part estimée à 330 millions de dollars, selon le ministère. Gebiresilasie a indiqué que Djibouti et l’Ethiopie travaillent maintenant pour l’intégration économique avec les infrastructures reliant les deux nations.

Les Etats-Unis s’engagent à apporter une aide de plus de 146 milliards de F Cfa au cours des quatre prochaines années.  Le gouvernement américain,  s'engage, à travers une nouvelle convention, à apporter une aide de 241 millions de dollars,  soit plus de 146, 313 milliards de F Cfa, au cours des quatre prochaines années pour des activités qui vont renforcer l'intégration régionale, à travers l'harmonisation des politiques régionales, des réglementations et normes qui sont importantes pour l'intégration commerciale, la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles, annonce l’agence américaine.

Mardi, 05 janvier 2016

L’Ethiopie sera la plus grande économie de l’Afrique en 2050, selon le Dr Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Dans un communiqué publié par la CEA jeudi à Addis-Abeba, le Dr Carlos souligne être arrivé à cette conclusion, après avoir évalué les perspectives et défis pour le Nigeria et l’Afrique du Sud qui sont les géants économiques actuels de Afrique, la RDC riche en ressources et l’Ethiopie qui a une croissance rapide.Selon le Secrétaire exécutif de la CEA, avec une démographie de près de 100 millions d’habitants, l’Ethiopie est le troisième pays le plus peuplé d’Afrique et a enregistré une forte croissance économique durant la derinère décennie.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>