Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent123456789SuivantFin »
Vendredi, 21 avril 2017

Il existe une marge considérable pour les coentreprises entre les deux pays pour la production d'or et la fabrication et la commercialisation de bijoux au Mali ", a déclaré l'ambassade dans une interaction par courrier électronique avec IANS. Le pays d'Afrique de l'Ouest produit actuellement 60 tonnes d'or par an. Mali Offre de bonnes opportunités et perspectives pour les entrepreneurs indiens et les investisseurs dans l'espace minier aurifère et l'espace alimentaire, entre autres, a déclaré l'ambassade indienne dans la capitale, Bamako. "Le Mali est le troisième producteur d'or africain (après l'Afrique du Sud et le Ghana) Une réserve estimée de 600 à 800 tonnes.

Le gouvernement chinois a exprimé le besoin urgent pour les gouvernements africains d'être indépendants de leur développement, en disant que le Nigeria, en tant que principale puissance africaine, devrait mener une économie autonome. Il a également souligné que la Chine était très intéressée par le maintien d'une coopération plus étroite avec l'Afrique, tout en insistant sur le fait que les gouvernements et les entreprises africains préféreraient les petites et moyennes entreprises (PME), y compris le Nigéria, de proposer des plans réalisables Ils bénéficient du soutien financier de 60 milliards de dollars du gouvernement chinois. Cela a été révélé lors d'une conférence pour une délégation de journalistes nigérians sur l'Initiative Belt and Road à Beijing, en Chine.

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Lundi, 27 mars 2017

Les investissements chinois en Afrique ont généré près de 30 000 emplois, au cours des deux dernières années, ce qui fait de l’empire du Milieu le premier investisseur en Afrique, en matière de création d’emplois, a souligné Jeremy Stevens, économiste de Standard Bank Group. «La Chine se classe 7ème en matière de nombre de projets en Afrique, mais elle a créé le plus d'emplois», a déclaré M. Stevens à l’agence de presse chinoise Xinhua, en marge d'un forum économique organisé à Nairobi. Selon lui, la plupart des emplois créés par les entreprises chinoises en Afrique proviennent des investissements greenfield portés par des investisseurs privés.

Mercredi, 22 février 2017

L’Inde est prête à garantir 100 millions $ pour importer du pois d’Angole du Nigéria, a annoncé à Abuja le directeur du service nigérian de quarantaine agricole (NAQS), Vincent Isegbe. Le poids d’Angole est une légumineuse connue également sous le nom de pois cajan ou pois-congo. M. Isegbe précise avoir reçu l’offre du pays asiatique après avoir mené, en collaboration avec l’Institution Internationale d’Agriculture Tropicale (IITA), une enquête sanitaire sur plusieurs produits agricoles d’exportation dont l’ananas, le sucre, le riz, le cajou, l’huile de palme et le pois d’Angole.

Le ministre nigérian de l’agriculture et du développement rural, Audu Ogbeh, a annoncé que la Chine a promis de fournir au Nigéria des équipements agricoles d’une valeur totale de 4,5 milliards $. Le responsable a annoncé la nouvelle, en marge d’une rencontre tenue à Abuja avec des représentants de la Société Sino-Nigériane des Equipements (CAMACO), pour discuter des termes du mémorandum d’entente relatif au prêt de l’Empire du milieu pour acquérir les équipements. «Le prêt relatif à la fourniture d’équipements pour booster la mécanisation de notre agriculture est louable.

Mardi, 14 février 2017

KCB Group a engagé des négociations avec le géant de l'e-commerce Alibaba pour l'ouverture d'une solution de paiement mobile facilitant les flux entre l'Afrique et l'Asie, a appris Jeune Afrique. Une négociation qui intervient alors qu’Alibaba a annoncé fin janvier son intention de racheter pour 880 millions de dollars le géant américain des services financiers MoneyGram, très actif en Afrique. KCB est le premier groupe bancaire kényan par le bilan (5,3 milliards de dollars) « Avec les succès de WeChat [l’application sociale née du partenariat entre le géant chinois Tencent et le groupe de médias sud-africain Naspers] et Alibaba, nous regardons attentivement l’Asie. La question est : pouvons-nous relier l’Afrique et l’Asie via la fintech ? », a indiqué Edward Ndichu, le patron des services financiers digitaux et des paiements mobiles à KCB.

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Vendredi, 20 janvier 2017

La compagnie chinoise Epoch Agriculture et la Tanzanian Agricultural Export Processing Zone (TAEPZ) ont conclu un accord de partenariat d’une valeur de 1 milliard $, en faveur de la commercialisation, de la production et de la transformation du manioc. C’est ce que rapporte The citizen. Dans le cadre de ce partenariat, la compagnie chinoise devra construire, dans une première phase, un parc industriel qui abritera des usines de production de farine et d’amidon de manioc, de pâte à papier et de nourriture pour animaux. Les usines de manioc sont prévues pour consommer environ 2,5 millions de tonnes de manioc séché par an. Cette première phase sera mise en œuvre dans les régions de Lindi, de Mtwara et du littoral du pays.

Durant les dix premiers mois de l’année 2016, les investissements Chinois en Afrique ont été plafonnés à 2,5 milliards de dollars (1.575 milliards FCFA). La Chine compte poursuivre sur cette voie pour tenir l’engagement pris à Johannesburg en 2015 d’injecter 60 milliards de dollars (37.800 milliards CFA) entre 2016 et 2018. Selon l’Agence Chinoise Xinhua citant le porte-parole du ministère Chinois du commerce Sun Jiwen, les investissements chinois en Afrique en 2016 ont connu une hausse de 31% par rapport à 2015 à la même période. Elle a indiqué que 10% de ces investissements ont été réalisés dans le secteur manufacturier.

Jeudi, 15 décembre 2016

Le fabricant biélorusse d’engins agricoles Minsk Tractor Works va implanter une usine dans la province sud-africaine de Mpumalanga (330 km à l’Est de Johannesburg), a annoncé le ministère de l'Industrie biélorusse dans un communiqué publié le 12 décembre. Selon les termes du mémorandum d’entente signé entre Minsk Tractor Works et les autorités sud-africaines, les travaux de construction de l’usine spécialisée dans l’assemblage de tracteurs débuteront dès janvier 2017. Selon le directeur général du groupe biélorusse, Fyodor Domotenko, l’usine qui sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé devrait aussi servir d’autres pays d’Afrique australe comme le Mozambique et le Swailand.

Mardi, 22 novembre 2016

A l'occasion de la visite en Ethiopie du roi du Maroc Mohammed VI, les deux pays ont signé un accord portant sur la construction d'un complexe de production d'engrais agricoles destiné à rendre l'Ethiopie auto-suffisante en 2025. Le coût de l'investissement est de 2,25 milliards d'euros.

« DébutPrécédent123456789SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>