Février 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Lundi, 20 février 2017

La Banque européenne d’investissement a accordé à la Senelec, un financement de 49 milliards de francs Cfa pour la modernisation du réseau de transport et de distribution électrique. Ce qui devrait permettra à des millions de Sénégalais d’accéder convenablement, à l’électricité. Après la Banque ouest­africaine de développement (Boad), un autre partenaire technique et financier vient d’accorder un financement à la Société nationale d’électricité. Il s’agit de la Banque européenne d’investissement (Bei) qui a alloué, à travers l’État du Sénégal, un financement d’un montant de 75 millions d’euros, environ 49 milliards de francs Cfa à la Senelec.

Depuis 1957, date du début de la coopération entre l’Union européenne et le Cameroun en matière d’aide au développement, le Fonds européen de développement (FED) a financé au Cameroun, «des projets pour plus de 953,43 millions d’euros (625,4 milliards de FCfa), au titre de dons au développement dans divers secteurs : environnement et forêt, santé, commerce et industrie, agro-industrie, développement rural, infrastructures, projets sociaux». Cette statistique est révélée par la délégation de l’Union européenne au Cameroun, qui célèbre cette année le 60ème anniversaire de la coopération avec l’Etat camerounais. Pour ce faire, l’UE a choisi le site de Promote 2017, le Salon de l’entreprise et du partenariat, dont la 6ème édition se déroule dans la capitale camerounaise depuis le 11 février dernier et s’achève le 19 février prochain.

L'Union Européenne a promis jeudi 75 millions d'euros (80 millions de dollars) au nouveau gouvernement de la Gambie. Ce financement intervient deux ans après la suspension de l'aide de l’UE au pays, en raison des violations des droits de l'homme observées par la communauté internationale. L'UE avait gelé 33 millions d'euros d'aide à la Gambie, l'un des pays les plus pauvres du monde, après que le gouvernement de Yahya Jammeh ait adopté, fin 2014, une loi jugée très sévère contre l'homosexualité. De plus, l’ex-président, qui avait pris le pouvoir suite à un coup d’Etat, s'était brouillé à plusieurs reprises avec l'UE, expulsant sa représentante en 2015.

Mardi, 14 février 2017

L'Ouganda a sécurisé 400 millions $ auprès de la Banque Européenne d'Investissement, l'Agence Française de Développement et la Banque Africaine de développement, pour le financement d'un projet d'autoroute, a fait savoir Reuters citant un haut responsable de l'administration de ce pays d'Afrique de l'est. « Ce financement sera reçu sous la forme de prêts et de dons », a indiqué Patrick Muleme, le principal responsable de l'autorité nationale ougandaise en charge des routes.

Dans le cadre du démarrage des activités du FADCI-FCIAD et afin de faire connaitre le projet FCIAD (composante 2.1 du 2ème Contrat de désendettement et de développement en abrégé “C2D”) au grand public, un atelier de lancement officiel s’est tenue ce mercredi 1er Février, à l’immeuble CRRAE-UEMOA au Plateau-Abidjan. le Fonds Compétitif pour l’Innovation Agricole Durable est la première composante du volet 2 du projet FADCI (signé le 28 avril 2016 entre la Côte d’Ivoire et la France) intitulé “Innover pour les filières écologiquement et socialement résilientes” et s’étend sur 3 ans . En effet, il s’agira à travers le financement de projets de recherche appliquée porteurs d’innovations, de contribuer à améliorer de façon durable les systèmes de productions agricoles, animales, halieutiques et forestières en Cote d’Ivoire.

Après une première édition sur l’entrepreneuriat africain en 2016, l’Anzisha Forum revient pour traiter la question du développement rural en Afrique par l’innovation le 25 février prochain dans les locaux de l’Ecole polytechnique de Paris. Une occasion de mettre l’accent sur les zones rurales, « incontournables » quand il s’agit de développement du continent selon les organisateurs.« L'innovation au service du développement rural en Afrique ». C'est le thème central de l'Anzisha Forum 2017 qui se tiendra le samedi 25 février 2017 dans la Grand Hall de l'Ecole Polytechnique de Paris. Lancé en 2016 par l'X-Afrique, une association d'étudiants de l'Ecole Polytechnique passionnés d'Afrique, l'événement qui est à sa deuxième édition entend accueillir cette année plus de 400 participants (investisseurs, partenaires économiques, chercheurs, personnalités politiques et think tanks) ainsi qu'une vingtaine de startups.

Jeudi, 09 février 2017

M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, se trouve en Gambie, où il doit rencontrer aujourd'hui le président nouvellement élu, Adama Barrow, et son nouveau gouvernement. M. Mimica s'est exprimé en ces termes: «La transition démocratique pacifique en Gambie est la concrétisation de la détermination du peuple gambien, ainsi que des efforts coordonnés à l'échelle régionale et internationale de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. La population gambienne a fait montre d'une résolution, d'une patience et d'un courage exemplaires en période de fortes tensions. L'UE est pleinement résolue à tendre la main au président Barrow et à son gouvernement. Nous souhaitons être un partenaire privilégié de la nouvelle Gambie. En plus du train de mesures d'aide immédiates, pour un montant de 75 millions d'euros, signé ce jour, nous élaborons déjà une série de mesures à moyen terme, pour un montant de 150 millions d'euros, qui viseront essentiellement à renforcer les capacités de l'État et à créer de l'emploi.»

A l'occasion du Rebranding Africa Forum, où le Burkina Faso était à l'honneur, l'Union européenne a signé le 13 octobre 2016 à Bruxelles, une convention de financement d'un montant total de 84 Millions d’EUR (55 Milliards de FCFA) pour soutenir la politique de santé du Burkina Faso.Ce Programme d’aide budgétaire sectorielle financé sur le 11ème FED aidera à la mise en œuvre de la politique de santé du Burkina Faso au cours des quatre prochaines années (2017-2020), telle que définie par le Gouvernement dans le PNDES.

Aujourd'hui, la Commission européenne a approuvé une décision visant à élargir le nombre de pays éligibles au fonds fiduciaire d'urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique en y incluant la Côte d'Ivoire, le Ghana et la Guinée. Sur base des flux de migration irrégulière observés dans les derniers mois et des besoins exprimés, le Conseil d'Administration du fonds fiduciaire avait donné le 13 décembre 2016 une opinion favorable à l'élargissement à ces pays, afin qu'ils puissent bénéficier de programmes visant à prévenir la migration irrégulière et faciliter la gestion des migrations.

La Commission européenne va renforcer son aide en Haïti de €35 millions en 2017. Cette nouvelle enveloppe se compose d’une aide humanitaire de €16 millions et d’une aide au développement de €19 millions. Cette aide additionnelle permettra de répondre aux effets du passage de l’ouragan Matthew, qui a dévasté Haïti en octobre dernier et engendré des besoins humanitaires et en développement dans un pays déjà extrêmement fragilisé. « L’Union européenne s’est pleinement mobilisée pour venir en aide au peuple haïtien en ces temps difficiles.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>