Avril 2016
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Jeudi, 21 avril 2016

Les eurodéputés ont demandé à l’UE de s’opposer fermement à tout soutien aux OGM en Afrique. La Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition est sur la sellette. Censée participer au développement de l’agriculture africaine, la Nouvelle Alliance pour la Sécurité alimentaire et la Nutrition (NASAN) dessert les intérêts de l’agriculture familiale, ont prévenu les eurodéputés dans une résolution (...) L’avertissement lancé par les eurodéputés vient concrétiser une longue liste de critiques envers la structure lancée en 2012 par les pays du G8 et financée en partie par l’UE. Son objectif était de développer des partenariats public-privé en Afrique afin d’augmenter la production agricole du continent (...)

Mardi, 19 avril 2016

Selon le chef de département infrastructures de la Cellule de coordination de la coopération Côte d’Ivoire/Union européenne, Hervé N'Zai, le pays a déjà absorbé 50% du 11e Fonds européen de développement (Fed), un mécanisme d’octroi de don mis en place dans le cadre de la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne. C’était ce lundi 18 avril, lors d’une séance de travail entre cette structure et la rédaction du groupe Fraternité Matin, à Abidjan-Adjamé. Pour lui, la Côte d’Ivoire a totalement absorbé les fonds mis à sa disposition dans le 10e Fed. Estimés à près 262 milliards Fcfa, ces projets portaient sur l’éducation, la sécurité, les routes, la communication.

Jeudi, 14 avril 2016

Les assises qui visent l'information et la sensibilisation des acteurs nationaux sur les opportunités qu'offre l'institution basée à Bruxelles, s'achèvent demain 8 avril 2016 à Yaoundé. Louis Paul Motaze le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territorie (Minepat), en a profité pour installer Aliou Abdoulahi le nouveau chef de la Cellule d'appui à l'ordonnateur du Fonds européen de développement (Fed) dans ses fonctions. Depuis hier 6 avril, Yaoundé abrite un séminaire de sensibilisation et d'information des acteurs nationaux sur les opportunités offertes dans le cadre de la coopération Cameroun - Union européene.

Mardi, 05 avril 2016

La Banque mondiale apporte son soutien au développement de l'agriculture à Madagascar. En effet, l'institution de Bretton Woods vient d'approuver, le 22 mars, un crédit de 53 millions de dollars pour soutenir le projet de l´Agriculture pour la croissance rurale et gestion des terres (CASEF). Ce projet combine le développement de la chaîne de valeur, l'amélioration de la gestion des droits des terres, et l'entretien des infrastructures et leur réhabilitation. «Les agriculteurs doivent être connectés aux marchés afin de développer les produits appropriés, et bénéficier des opportunités commerciales pour transformer leurs fermes en entreprises rentables », a déclaré Jan Joost Nijhoff, de la Banque mondiale.

Jeudi, 31 mars 2016

L’utilisation de la technologie nucléaire civile dans le développement agricole en Afrique de l’Ouest a été au centre d’une tournée du directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA),Yukiya Amano, qui s’est entretenu, le 22 mars à Abidjan, avec le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly. De ces échanges, il est ressorti qu’au-delà de ses fonctions militaires, le nucléaire a des facettes « pacifiques » qui peuvent contribuer à conserver des aliments sur une longue période et permettre également de lutter contre les parasites de certains produits comme les fruits et légumes.

Jeudi, 24 mars 2016

Le financement de 200 millions d’euros accordé à la Côte d’Ivoire par l’Union Européenne a notamment pour objectif de diminuer le poids des énergies fossiles, dont le gaz, dans le mix énergétique du pays. Entre 2015 et 2020, l’Union Européenne va aider financièrement le secteur électrique ivoirien. Des fonds d’un montant de 200 millions d’euros seront ainsi injectés dans les systèmes de production et de transport d’électricité. « Ces investissements constitueront le 11ème fonds européens de développement. Ils seront fournis sous forme de donation et de prêt à un taux modéré. Nous identifierons des projets dans l’énergie non polluante », a indiqué le 23 septembre à Abidjan, Jean-François Valette, l’ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire.

La Plate-forme pour le commerce équitable (PFCE), Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF), et Fairtrade Africa – West African Network (FTA-WAN) lanceront officiellement le 14 avril 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire le Projet d'appui au développement du commerce équitable en Afrique de l'Ouest. Financé par l’Agence française pour le développement (€2,9 millions) et le Fonds français pour l’environnement mondial (€ 1 million), le projet couvrira six pays – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Sénégal et Togo – et plusieurs produits agricoles – cacao, fruits, karité, noix de cajou et éventuellement fonio, sésame et moringua – ainsi que l’artisanat.

Mercredi, 23 mars 2016

Josiane Kamaleu est titulaire d’un master en génie économique, elle travaille depuis le 29 février 2016 à la mairie de Bagangté, une localité camerounaise située dans la région de l’Ouest. Elle est expert communal chargée du développement et du suivi des projets. De manière précise, la jeune femme assiste le maire dans la préparation et la mise en œuvre du budget communal, l’organisation des formations entrepreneuriales chez les femmes et les jeunes, la recherche des partenariats et le suivi des actions de développement, etc. Cet emploi Josiane Kamaleu l’a obtenu grâce au Programme migration pour le développement de l’Agence allemande de coopération internationale.

Survival International a dénoncé le géant italien de l’ingénierie Salini, à l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) pour la construction d’un barrage controversé. Il risque de priver des centaines de milliers de personnes de leurs moyens de subsistance en Ethiopie et au Kenya. Le barrage a endigué les crues naturelles de la rivière Omo, dont 100 000 personnes dépendent pour irriguer leurs cultures et approvisionner leur bétail en eau. 100 000 autres personnes en dépendent également de manière indirecte.

Dimanche, 28 février 2016

L’Union européenne, l’Agence française de développement, la Cedeao et l’Uemoa appuient la lutte contre la mouche des fruits, particulièrement la mouche qui affecte la mangue. Ces institutions en rapport avec 8 pays dont le Sénégal ont lancé hier à Dakar un plan régional de lutte et de contrôle des mouches des fruits en Afrique de l’Ouest. Il vise l’amélioration des revenus des producteurs de fruits et de légumes, particulièrement de la mangue. Le coût du projet est de 15 milliards 400 millions de francs Cfa et est cofinancé par l’Union européenne, l’Afd, la Cedeao et les Etats bénéficiaires.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>