Octobre 2014
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2



Choisissez les catégories :
















s'inscrire au RSS  

External links
RSSVoir tous les RSS
dans une nouvelle fenêtre

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Jeudi, 21 août 2014

Jeudi 14 août 2014, le Ministre des Collectivités locales, S.E. Julius Debrah, le Vice-Ministre des Finances, S.E. Cassiel Ato Forson, et les principaux partenaires de la décentralisation au Ghana ; l’Allemagne, le Canada, le Danemark, la France et la Suisse (SECO), ont signé une lettre d’intention qui détermine les cinq prochaines années de soutien au DDF, jusqu’en 2018. La signature de cette lettre d’intention renouvelle un partenariat établi entre les partenaires de développement et le gouvernement du Ghana. Elle veille à ce que le DDF reste concentré sur les priorités du gouvernement que sont l’approfondissement du processus de décentralisation et l’amélioration des performances des Assemblées métropolitaines, municipales et de district (MMDA) dans l’exercice de leurs mandats.

Jeudi, 31 juillet 2014

Dans les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, l’agriculture est le premier secteur d’activité économique. Elle occupe près de 75 %  de la population. Son principal problème demeure le financement. En effet, beaucoup d’institutions financières réticentes à investir dans l’agriculture, jugeant le secteur trop aléatoire. Le financement des chaines de valeur agricoles est nécessaire pour le développement de ce secteur et pour impacter par là-même la croissance économique des Etats. Encore faut-il convaincre les banques à investir davantage dans le secteur agricole.

Mardi, 29 juillet 2014

L’Union européenne (UE) va mettre  à la disposition du gouvernement mauritanien une enveloppe de 22 millions d’euros, pour « appuyer la résilience agricole et pastorale », annonce ce mardi la Délégation de l’institution à Nouakchott. Cet appui, qui fait suite « aux dernières crises qui avaient dégradé les conditions de sécurité alimentaire en Mauritanie et au Sahel de manière générale », permettra «de réaliser des infrastructures rurales de base, orientées vers des filières dont les activités sont localisées dans les principales régions agropastorales du pays ».

Mardi, 15 juillet 2014

Le ministre de l’agriculture Coulibaly Sangafowa Mamadou a procédé le samedi 20 juin dernier à korhogo au Nord de la Côte d ‘Ivoire au lacement du projet d’appui au secteur agricole (PSAC).Projet qui concerne les régions du Poro, Gbeke, Gontougou, Hambol et du Tchologo au nord et au centre de la Côte d’Ivoire et financer à hauteur de 43 milliards FCFA par la Banque Mondiale et l’agence française du développement a travers le contrat de désendettement et développement (C2D).

Mercredi, 25 juin 2014

IRC a lancé un projet d'un montant de 3,3 millions d'euros au Burkina Faso. Ce projet est cofinancé par l'Union européenne. L'objectif est de fournir en quatre ans des  services d'hygiène et d'assainissement à 100 000 personnes dans six municipalités rurales de la Gnagna. La subvention européenne représente un apport important au travail engagé par IRC avec le gouvernement burkinabé pour chercher et mettre en place des solutions concrètes de services d'hygiène et d'assainissement adéquats et pérennes.

Mardi, 24 juin 2014

La ministre espagnole de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires environnementales, Isabel García Tejerina, et le ministre mauritanien du Développement rural, Ahmed Ould Tequedi, ont signé un protocole d’accord sur l’agriculture et l’élevage. Cet accord vise à créer des conditions favorables pour l’intensification d’activités bilatérales et le développement de la coopération et de l’assistance technique en faveur des échanges commerciaux. Ce protocole comprend une série d’éléments de coopération tels que des politiques sur la modernisation de l’agriculture, sur les marchés de production et agricoles, sur les mesures phytosanitaires et le contrôle aux frontières, le tout afin que la production primaire garantisse la santé animale et végétale.

Lundi, 23 juin 2014

L’UE, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le gouvernement du Zimbabwe ont lancé un programme de plusieurs millions de dollars pour aider les agriculteurs artisanaux à gérer les forêts et à améliorer les capacités des communautés en temps de crise. Le projet de 4,8 millions USD a été lancé lundi à Harare. Il vise à aider les petits agriculteurs à diversifier leurs sources de subsistance et à se doter des capacités à résister aux chocs en temps de crise. Dans un communiqué, le coordinateur sous-régional de la FAO pour l’Afrique australe et représentant de la FAO au Zimbabwe, David Phiri, a affirmé que les forêts et les arbres en dehors des forêts contribuaient à la sécurité alimentaire et assuraient les revenus à travers la consommation ou la vente de produits forestiers.

Vendredi, 20 juin 2014

Le commissaire européen chargé du développement, M. Andris Piebalgs, et les ministres de 16 pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) cosigneront aujourd'hui et demain à Nairobi (Kenya) les premiers programmes indicatifs nationaux au titre du 11e Fonds européen de développement pour la période 2014-2020. La cérémonie de signature aura lieu en marge de la réunion du Conseil conjoint des ministres des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et de l’Union européenne, à Nairobi.

Jeudi, 12 juin 2014

L'ONG EFA à Ambilobe a lancé un projet intitulé « Renforcement de capacité de la structure de développement agricole dans la plaine de la basse Mahavavy ». Ce projet est financé par l’Union Européenne. « Il s'agit notamment d'une formation des riziculteurs et des planteurs de canne à sucre en matière de technique de production améliorée et de socio-organisationnelle afin de mettre en place une fédération des associations paysannes. Celle-ci servira ensuite d'interlocuteur avec ses partenaires. La mise à disposition de ces paysans des intrants et petits matériels agricoles n'est pas en reste afin d'augmenter leur productivité », a expliqué Rakotozafiarisoa Hasina, le directeur exécutif de l'ONG.

Mercredi, 11 juin 2014

L’Allemagne a accordé un fond de 40 millions d’euro au Togo à titre de coopération technique et financière. Ce fond favorisera la formation technique et professionnel et l’emploi des jeunes, la bonne gouvernance, le développement rurale et  la valorisation des produits agricoles au Togo. Ce fond entre dans le cadre de la décision allemande de doubler son aide en faveur du Togo.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>