Décembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Mercredi, 10 décembre 2014

Le mardi 3 décembre, le bureau d’information de la DG DevCo de la Commission européenne a organisé une conférence pour présenter le livre, ‘Reforme dans le secteur du marché public en Afrique’. M. Jose Correia Nunes, chef d'unité pour le budget et les finances publiques à la DG DevCo (03) a salué les auteurs Prof. Claude Menard (Département de l’Économie à la Sorbonne), Mme. Christine Léon de Mariz (consultante, Economiste à la Banque Mondiale) and Bernard Abeillé (consultant, Banque Mondiale). Prof. Menard et Mme. Léon de Mariz ont présenté leur livre sur les reformes institutionnelles et les changements nécessaires au niveau gouvernemental.

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Mardi, 09 décembre 2014

Le président français François Hollande a annoncé, le 4 décembre, le déblocage par la France de plus d'un milliard d'euros en faveur de la Côte d'Ivoire. Cette somme constitue la 2e tranche d'un contrat de désendettement et de développement (C2D) conclu entre la France et la Côte d'Ivoire. La première tranche de ce C2D pour la période 2012-2015 s'est élevée à 630 millions d'euros. M. Hollande a énuméré, à l'occasion du déblocage de la deuxième tranche, les secteurs prioritaires dans lesquels cette enveloppe sera investie.

Vendredi, 05 décembre 2014

Le 24 Novembre 2014, le Bureau d’Information à la DG DevCo a organisé une conférence pour lancer le 2014 rapport de CNUCED sur les Pays Moins Avancés(PMA). Mme. Barbara Lücke, Chef d’unité de la Dialogue Internationale pour le Développement (DG DevCo A3) a souligné l’importance de la coopération entre l’UE et les PMD : l’UE est le partenaire principal des PMD en matière de commerce et aide au développement. M. David Woodward, Conseilleur Supérieur au sein de la Division pour Afrique, PMD et Programmes Spéciaux, a présenté le rapport phare de CNUCED. Actuellement, il y a 48 PMD dans le monde, dont deux-tiers sont de l’Afrique Sub-saharienne.  

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer

Le jeudi 4 décembre, le bureau d’information de la DG DevCo de la Commission européenne a organisé une conférence pour présenter le travail du programme de recherche de l'Union africaine-Union européenne visant à accroître la production alimentaire dans les systèmes d'agriculture irriguée en Afrique (EAU4Food). M. Massimo Burino, le chargé de projet pour l'utilisation des ressources naturelles pour la production végétale à la DG RTD a accueilli M. Jochen Froebrich, le coordonnateur du projet EAU4Food, qui a présenté le résultat de son travail avec le Dr Philippe Ker Rault, chercheur sur la gestion de l'eau à Université de Wageningen. M. Efstathios Dalamangas, chef d'équipe pour l'eau, l'énergie et les infrastructures au sein de Devco (C5) a présenté les travaux de la Commission dans ce domaine.

 

 

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Jeudi, 04 décembre 2014

L’Union européenne va financer les projets de développement en RDC d’ici 2020 à hauteur de 620 millions d’Euros. L’ambassadeur de l’UE, Jean-Michel Dumond l’a communiqué mercredi 3 décembre à Kinshasa au cours d’une conférence de presse.Ce montant fait partie du onzième Fonds Européens de Développement pour l’Afrique signé avec le premier ministre Matata Ponyo lors de sa récente visite à  Bruxelles. Pour L’ambassadeur Jean Michel Dumond, l’utilisation de cette  enveloppe n’attend plus que la signature de l’ensemble de 28 États membres de l’UE. En attendant cette signature, la délégation de l’UE dit entamer dès maintenant avec les autorités congolaises la définition précise des programmes qui seront mis en œuvre d’ici 2020 par ce fonds.

L'accord de 2013 avec l'Union européenne garantit la pérennité des ressources halieutiques tout en protégeant les intérêts des pêcheurs locaux. Sa renégociation donne lieu à d'âpres discussions. "Avant, il était plus facile de prospérer dans la pêche, mais il y avait de quoi s'inquiéter quant à l'avenir du secteur !" Pour Ahmed Yahya (Ahmed Ould Abderrahmane, avant la réforme de l'état civil), 38 ans, fondateur et directeur de l'Agence maritime mauritanienne (A2M), armateur et consignataire à Nouadhibou, les accords de partenariat de pêche (APP) signés en 2006 entre son pays et l'Union européenne (UE) ont marqué une étape dans la gestion durable des ressources halieutiques nationales, jusqu'alors allègrement pillées.

Avec 520 000 tonnes de cacao transformées cette année, la Côte d'Ivoire talonne le numéro un mondial, la Hollande. Pour l'Organisation internationale du café et du cacao (Icco), le pays ouest-africain devrait prendre la tête du classement dès l'an prochain. Premier producteur mondial de cacao - 1 741 000 tonnes durant la saison 2013-2014 - la Côte d'Ivoire vise également la tête du classement en terme de première transformation de "l'or brun" (broyage et fabrication de beurre de cacao). À en croire les statistiques que vient de publier l'Organisation internationale du café et du cacao (Icco), le pays ouest-africain est en bonne voie de relever ce défi.

Le secteur de la Pêche joue un rôle très important dans la lutte contre la faim et la pauvreté en Angola, et contribue également à la création de postes d'emploi, a déclaré samedi à Luanda la ministre de la Pêche, Victória de Barros Neto. Le secteur contribue aussi à la diversification de l'économie nationale, a ajouté la ministre durant la cérémonie de remise des prix aux participants à la Foire internationale des produits marins. Selon Victoria Barros, la Pêche, secteur stratégique au potentiel très élevé, peut être bénéfique au secteur entrepreneurial et ravitailler en produits marins la population angolaise.

La 16e grand-messe de l'Association Nkoul-Bebend organisée le week-end dernier à Abong-Mbang s'est clôturée sur quelques annonces fortes. Dans les tout prochains jours, une radio communautaire construite sur financement de l'Agence française de développement (AFD), avec le concours du Programme national de développement participatif (PNDP) émettra en direct d'Atok. Grâce au concours du ministère des Postes et Télécommunications, Abong-Mbang abritera bientôt un télécentre communautaire polyvalent. Les participants à ces assises ont également appris qu'une section de ladite association est en gestation en France. 

Le secrétaire général du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Bernard Zougouri, a lancé le 2 décembre 2014 à Bobo-Dioulasso, les activités du Projet d'appui à la commercialisation de mangue séchée et de noix de cajou transformée au Burkina Faso. D'une durée de trois ans, ce projet doit permettre à terme, d'augmenter les recettes d'exportation et les revenus des acteurs de ces deux filières.Le Projet d'appui à la commercialisation de mangue séchée et de noix de cajou transformée a un coût de 1,6 milliard de F CFA et doit durer trois ans.Le projet sera exécuté par l'unité nationale de mise en œuvre du cadre intégré renforcé, en collaboration avec l'Organisation néerlandaise de développement (SNV). 

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>