Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri
Développement rural
Avril 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Mardi, 24 avril 2018

Des acteurs clés du secteur agroalimentaire kenyan s’apprêtent à effectuer une mission commerciale aux Pays-Bas afin d’y étudier les systèmes de production alimentaire et les modèles d'exportation agricole innovants. Cette mission de trois jours sera essentiellement axée sur le secteur de l’horticulture mais s’intéressera également au secteur agroindustriel en général, l’objectif étant de faire découvrir aux participants kenyans l’économie durable et développée des Pays-Bas, qui a pour principal moteur une production agro-industrielle innovante.

Vendredi, 20 avril 2018

Agri-Vie, un fonds d'investissement privé, axé sur l'alimentation et l'agroalimentaire en Afrique subsaharienne, et Norfund, le fonds norvégien de financement du développement, ont conjointement investi 17 millions $ au sein de Marginpar Flower Group Holdings, une entreprise spécialisée dans la vente de fleurs en Afrique de l’Est.

Lundi, 16 avril 2018

Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou a présidé le vendredi 13 avril 2018 à Orodara, la cérémonie officielle de lancement du projet « Programme Intégré de diversification de la production et d’amélioration nutritionnelle dans la région des Hauts-Bassins (Projet PADIS) ». Ce projet financé par la coopération allemande BMZ, est mis en œuvre par l’ONG Action Contre la Faim (ACF) en collaboration avec CBM (Christoffel Blindenmission).

Aujourd’hui nous allons parler de coopération agricole internationale, sous l’angle des contributions des coopératives en faveur du développement durable. Nous allons donc à la quatrième édition du salon PRODURABLE qui s’est tenu au palais des congrès de Paris les 4 et 5 avril derniers. Nous sommes attendus sur le stand du regroupement Coop de France, par les responsables et techniciens de coopératives agro-alimentaires françaises, qui entretiennent des partenariats en Afrique.

Jeudi, 29 mars 2018

La République du Kenya bénéficiera un financement de 22,29 milliards de shillings (plus de 217 millions $) pour mettre en place des projets d’eau et d’assainissement dans le pays. Hormis le financement de l’Afd, la Banque européenne d’Investissement (Bei) devrait injecter 4,3 milliards de shillings (39 millions $) tandis que l’Union européenne octroiera une subvention de plus de 600 millions de shillings (environ 6 millions $). Obtenu dans le cadre d’accords de prêts concessionnels et de subventions, conclus avec trois agences européennes, ce financement devrait, entre autres, servir à construire un nouveau barrage à Mombasa.

Mardi, 20 mars 2018

La contribution financière de l’Union européenne (UE) dans les secteurs de l’eau et de l’énergie au Cameroun s’élève actuellement à près de 55 millions d’euros, environ 35 milliards de F CFA, d’après des chiffres présentés le 21 février 2018 par Hans Peter Schadek (photo) – chef de la délégation de l’UE au Cameroun – à l’ex-ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna. Sur le plan national, l’UE appuie de manière générale les projets d’accès aux services énergétiques en milieu rural et périurbain, à travers les différents Fonds européens de développement (FED) à destination des pays ACP, dont bénéficie le Cameroun.

La Commission européenne a créé un groupe de travail sur l'Afrique rurale afin de renforcer notre partenariat avec les pays africains dans les domaines de l'agriculture et de l'alimentation. Le groupe aura entre autres comme tâches de livrer des recommandations quant aux moyens d'utiliser l'expérience des politiques de développement rural en Europe pour créer des activités rémunératrices dans les territoires ruraux en Afrique, et de proposer des stratégies pour soutenir les jeunes africains souhaitant travailler dans le domaine agricole.

Vendredi, 17 novembre 2017

Le projet Décentralisation des fonds climats (DFC) a financé à hauteur de 29 millions 905.000 francs CFA la mise en œuvre d’une initiative portant sur l’amélioration de l’agriculture et de l’élevage à Gnibi, dans le département de Kaffrine, en vue d’aider cette commune à renforcer sa résilience au changement climatique, a appris l’APS. Au total, 110 personnes ont bénéficié directement de ce projet, a précisé le représentant du DFC, Diadji Ndiaye, lors d’une "journée de passage du don" organisée ce week-end à Gnibi et dans le cadre duquel chaque famille bénéficiaire d’animaux donne à son tour à une autre famille nécessiteuse. Le projet DFC est financé par le programme BRACED (Building Resilience and Adaptation to Climate Extremes and Disasters), une initiative du DFID (Département pour le développement international du Royaume Uni).

Le projet «Appui à la réforme et à la sécurisation foncière» (ARSF) a été mis en œuvre depuis janvier 2016, sous la houlette du ministère auprès de la Présidence chargé des projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement (M2pate). Et dans les perspectives de renforcer cette politique surtout au niveau des communes rurales, l’Agence française de développement (AFD) et l’union Européenne ont alloué quatre millions d’euros. «Nous avons comme objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurisation foncière en milieu rural et au renforcement et à la consolidation de la réforme foncière menée depuis 2005», a expliqué le coordonnateur du programme, Jérôme Marie Elysée Raomba, lors d’un point de presse hier à Anosy.

Lundi, 13 novembre 2017

264 millions d’enfants dans le monde ne vont pas à l’école. La coalition Éducation dénonce la faiblesse de l’aide française à l’éducation dans les pays en développement. La Coalition Éducation, qui rassemble 16 organisations de la société civile, doit rencontrer Brigitte Macron ce lundi 6 novembre, pour évoquer l’engagement de la France sur l’enjeu de l’apprentissage. Le président français a indiqué vouloir atteindre l’objectif de 0,7 % du PIB dédié à l’aide publique au développement (APD) d’ici 2030, avec un objectif intermédiaire de 0,55 % pour 2022. Cela représente une augmentation de pas moins de 3 milliards d’euros. Si la France maintient la part de 15% de l’APD totale pour l’éducation, cela représenterait 655 millions d’euros de financements supplémentaires pour le secteur de l’éducation d’ici à 2020.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>