Février 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Mardi, 14 février 2017

Une agence du gouvernement britannique révèle que le nombre d’enquêtes ouvertes pour fraude augmente parallèlement aux sommes versées aux pays « fragiles », où la corruption est considérée comme une « norme culturelle ». Le nombre d’enquêtes pour fraudes impliquant l’aide aux pays en développement a été multiplié par quatre ces cinq dernières années, à mesure que l’aide versée à des pays « fragiles » augmente, selon le bureau du vérificateur national britannique (NAO). Les réformes mises en place par David Cameron pour augmenter l’aide publique au développement et l’octroyer à des nations instables ont fait grimper le risque d’escroqueries, selon le NAO.

Vendredi, 27 janvier 2017

Alors que l’élection présidentielle se rapproche, les ONG françaises demandent aux candidats de mettre la politique de développement au cœur de leur programme de politique étrangère, dont elle est pour l’instant largement absente. Après un mandat décevant en termes de politique de développement, les organisations de solidarité internationale comptent sur le prochain président pour remettre la solidarité au cœur de la politique internationale de la France. «Aujourd’hui, les enjeux internationaux, d’autant plus avec le changement d’administration aux USA, sont fondamentaux. Mais leur présence est aujourd’hui très faible dans le débat politique de la campagne » explique Philippe Jahshan, président de Coordination SUD. Dans le cadre de la campagne présidentielle, la plateforme d’ONG qui rassemble 160 organisations en France a lancé un manifeste pour rappeler aux candidats l’importance de cette politique, dont les moyens ont été largement diminués pendant les premières années du quinquennat de François Hollande.

Vendredi, 02 décembre 2016

Un nouveau bureau régional de représentation de la Banque européenne d'investissement (BEI), a été inauguré lundi 22 novembre 2016 à Abidjan. Cette nouvelle représentation régionale de la BEI pour l'Afrique de l'Ouest, située dans un bâtiment abritant la délégation de l'Union européenne, porte à neuf le nombre de bureaux de la Banque en Afrique dont deux régionaux. L'accord de siège portant la création de cette nouvelle représentation régionale qui a été signée en mars 2016, pose les jalons du rôle accru qu'est appelée à jouer la BEI en Afrique de l'Ouest.

Vendredi, 25 novembre 2016

Ce financement est destiné à soutenir la mise en œuvre du projet de renforcement des chaînes de valeur des petits producteurs agricoles dans les territoires de Kabalo et Nyunzu dans la province du Tanganyika. Grâce à cet accord, le PAM et la FAO seront en mesure de mettre en œuvre leur initiative conjointe d'appui aux chaînes de valeur des petits producteurs agricoles (P4P) pendant trois ans, soit de 2017 à 2019 inclus.

Le gouvernement s'est joint aux donateurs pour aider le pays à se relever après les années de guerre. Il s'agit d'investir dans la stabilité de l'Afrique centrale. Il y a une semaine, s'est tenue à Bruxelles la conférence des donateurs sur la République centrafricaine. Les besoins courants de ce pays au cœur de l'Afrique sont évalués à plus d'un milliard et demi d'euros pour les trois prochaines années. Des besoins qui sont immenses, à la hauteur de l'ampleur de la catastrophe subie après les trois dernières années, qui ont vu des milices pratiquement prendre le pays en otage jusqu'à la stabilisation annoncée par l'élection présidentielle de février dernier.

Les ONG ont accueilli avec réserve la refonte totale de la stratégie de l'UE sur le développement. Lors d'une conférence de presse à Strasbourg, la Commission – représentée par la chef de la diplomatie, Federica Mogherini, le vice-président Frans Timmermans et le commissaire au développement, Neven Mimica – a dévoilé une trilogie de documents sur l'avenir du développement et des dépenses liées à l'aide au développement jusqu'en 2030. Ils ont pour objectif d'intégrer les nouveaux objectifs pour le développement durable (ODD) de l'ONU dans la stratégie européenne.

Jeudi, 24 novembre 2016

L'Union Européenne (UE) vient d'accorder un appui budgétaire d'un montant de 40 milliards de Fcfa (62 millions d'euros) à la Côte d'Ivoire. Ce financement entre dans le cadre d'un programme d'appui budgétaire de bonne gouvernance et de développement signé, entre les deux entités, le lundi 21 novembre 2016. Selon le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan (photo), « les actions qui seront menées dans le cadre de ce programme d'appui budgétaire sont en adéquation avec les axes stratégiques 1 et 2 du Plan national de développement (Pnd) ». Il s'agit premièrement, du renforcement de la bonne gouvernance et de la qualité des institutions.

Après les 8,4 milliards distribués cette année (2016), l'Aide publique au développement (APD) de la France envers l'Afrique devrait atteindre 9,4 milliards d'euros en 2017. Malgré cette légère hausse, ce montant reste cependant en baisse par rapport au début du quinquennat, indique l'organisation, Coordination Sud. Selon elle, l'an dernier, la France n'a ainsi consacré « que 0,37% de sa richesse nationale à l'APD, contre les 0,7% promis devant la communauté internationale à maintes reprises », souligne l'association. Lors d'une récente rencontre avec la presse à Paris, le gouverneur de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a appelé la France à lancer "une offensive" d'investissements en Afrique, déplorant que l'aide au développement de Paris ait baissé pour le continent.

Réunis à Bruxelles le 17 novembre, des donateurs se sont engagés à aider la République centrafricaine à hauteur de 2,2 milliards de dollars pendant les trois prochaines années. Un montant jugé quelque peu insuffisant puisque le gouvernement centrafricain recherchait 3,1 milliards de dollars pour cinq ans (2017-2021). Malgré cela, le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra s'en est réjoui et a estimé, lors d'une conférence de presse, que ces fonds permettront de remplir « les priorités, les actions d'extrême urgence ». Le chef de l'Etat a indiqué que ce montant sera consacré entre autres à l'investissement dans l'armée, la réconciliation nationale et le désarmement des rebelles qui contrôlent encore une bonne partie du territoire.

Le programme ACP-UE en faveur des minéraux de développement mis en œuvre en partenariat avec le PNUD, organise depuis ce lundi 21 novembre 2016 à Kindia une formation des acteurs nationaux et formateurs en environnement, communauté, santé et sécurité dans le secteur des minéraux du développement en Guinée, a constaté Guineematin.com à travers un de ses correspondants basés dans cette préfecture.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>