Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 08 septembre 2017

« C’est extrêmement décevant de constater que la région n’a pas encore pu avoir accès à l’enveloppe régionale du 11e FED pour remédier aux problèmes prioritaires qu’elle avait définis. » Dame Meg Taylor, Secrétaire-générale du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique, a invité les participants à la réunion des dirigeants ACP du Pacifique (PACP) à prendre de toute urgence une décision concernant l’aide au développement accordée à la région par l’Union européenne. Dame Meg a exprimé cette demande au cours d’un discours prononcé ce matin, lors de l’ouverture de la réunion PACP au Sheraton Samoa Aggie Grey’s Hotel.

Mercredi, 06 septembre 2017

Lors de son premier discours annuel aux ambassadeurs, mardi 29 août, Emmanuel Macron a annoncé une aide publique au développement à hauteur de 0,55 % du revenu national brut d'ici 2022. L'AFD s'en félicite. Mais c'est toujours en deçà des objectifs de l'ONU. Oxfam souligne au passage que cette annonce entre en contradiction avec les restrictions budgétaires par ailleurs annoncées en la matière à court terme. « L'Afrique n'est pas seulement un continent des crises. C'est un continent d'avenir. Nous ne pouvons le laisser seul. » Ces mots sont ceux du président Macron devant les ambassadeurs, mardi à l'Elysée. Le chef de l'Etat français n'entend pas revenir sur les engagements français en la matière. Aujourd’hui, Paris consacre entre 0,37 % et 0,38 % de son revenu national brut (RNB) à l’aide publique au développement.

Jeudi, 20 juillet 2017

L'Union européenne (UE) a déclaré qu'elle a jusqu'à présent engagé plus de 700 millions d'euros pour le développement de l'énergie durable au Nigeria et dans d'autres pays de la CEDEAO de 2014 à 2020. Le chef de la coopération, la délégation de l'UE au Nigéria et la CEDEAO, M. Kurt Cornelis, a déclaré Ceci à Abuja lundi lors d'un atelier sur la politique et la réglementation des mini-grilles d'énergie propre et des énergies renouvelables dans la région de la CEDEAO. Cornelis a déclaré que l'accès à l'électricité et la promotion de solutions énergétiques durables étaient au cœur de la coopération de l'UE avec la région, d'où la fourniture des subventions aux pays de la CEDEAO.

Jeudi, 13 juillet 2017

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (ISDB) ont signé un accord historique pour renforcer le partenariat au niveau des pays. Les deux parties ont accepté de regrouper conjointement la somme de 2 milliards de dollars américains au cours des trois prochaines années pour financer des projets dans l'agriculture et la sécurité alimentaire, les énergies renouvelables, les petites et moyennes entreprises et le développement humain (santé et éducation). Pour réaliser l'objectif partagé de l'accord, l'IsDB et la Banque ont convenu de contribuer chaque année 1 milliard de dollars US sur trois ans à des activités conjointes axées sur ces domaines et secteurs prioritaires.

L'initiative est le premier soutien international aux services financiers dans le pays depuis de nombreuses années. La Banque européenne d'investissement est la plus grande banque publique internationale du monde, détenue directement par les 28 États membres de l'Union européenne. «Les nouveaux investissements sont essentiels pour permettre aux petites entreprises de l'Ethiopie de se développer, de créer des emplois et d'exploiter de nouvelles opportunités d'affaires», a déclaré Pim van Ballekom, vice-président de la Banque européenne d'investissement.

L'Union européenne affirme qu'elle fournira 17 millions de dollars aux pays de la sous-région de l'Afrique de l'Ouest afin d'accroître les activités halieutiques et maritimes dans la région. Le programme, couvrant six ans, permettrait aux opérateurs de l'industrie d'organiser et de coopérer sur la gestion des pêches. La Représentante de l'Union européenne, Stephania Marone, l'a révélé à Abuja, lors d'un atelier sur le dialogue sur la politique régionale pour le développement de la pêche et de l'aquaculture de la CEDEAO. Elle a déclaré que la sécurité dans la région serait maintenue car le secteur de la pêche est stratégique pour la stabilité économique régionale. L'aide de l'UE pourrait conduire à une augmentation de la production et de la conservation du poisson.

Le Premier ministre de Grenada, le Dr Keith Mitchell et le Directeur général du Fonds de développement de la CARICOM (CDF), Rodinald Soomer ont signé un accord de subvention visant à améliorer la capacité d'exportation et la valeur ajoutée dans le secteur des épices de l'île. La société bénéficiaire immédiate, West India Spices, a reçu une subvention de 244 000 $ US. La subvention, selon Soomer, aidera à augmenter la capacité de séchage et de broyage en fonction de l'utilisation de sources d'énergie renouvelables qui faciliteront la production de produits à base de noix de musc à valeur ajoutée pour l'exportation.

Le Nigeria et d'autres pays de la CEDEAO bénéficieront du fonds de l'Union européenne (UE) de 50 millions d'euros mis en place pour assurer un développement durable de la pêche et la sécurité maritime, selon un responsable de l'UE. Mme Stefania Marrone, chef de la section de coopération régionale dans la délégation de l'UE au Nigéria et la CEDEAO, a déclaré cela dans une interview à l'agence de presse du Nigéria (NAN) à Abuja mardi. Marrone a pris la parole en marge de la réunion sur «Processus de politique régionale pour le développement de la politique régionale et de l'étude de l'agriculture de la CEDEAO sur les pêches et l'aquaculture de l'ECOWAP».

Vendredi, 07 juillet 2017

La Banque africaine de développement (BAfD) et Export Trading Group (ETG) ont signé un emprunt corporatif non garanti par souverain de 100 millions de dollars pour financer des projets agricoles en Afrique. ETG est un gestionnaire de la chaîne d'approvisionnement agricole spécialisé dans les produits africains. Le produit du prêt sera versé dans le cadre du programme quinquennal d'investissement agricole de la société, qui comprend une gamme de projets visant à soutenir la production, le stockage, le transport, la transformation et la logistique de l'agriculture dans 14 pays d'Afrique.

Vendredi, 23 juin 2017

L'Union européenne (UE) financera la deuxième phase du projet du bassin de Wadi El Kou dans le nord du Darfour avec 10 millions d'euros. La deuxième phase du projet débutera en octobre de cette année et durera cinq ans. Le ministre de l'Agriculture du nord du Darfour, Anwar Ishag, a annoncé la subvention dans la capitale de l'Etat d'El Fasher lors d'une conférence de presse hier avec le conseiller européen Magda Nassif. Le ministre a appelé à une coopération plus poussée avec l'UE concernant la mise en œuvre de la deuxième phase du projet. Le conseiller de l'UE, Nassif, a déclaré qu'elle s'assoit aux comités consultatifs et techniques du projet et discutera du projet avec d'autres parties prenantes et des dirigeants des communautés locales pour sélectionner les zones du projet.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>