Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Lundi, 16 octobre 2017

Après le feu vert du Parlement européen et du Conseil, la Commission européenne entame immédiatement la mise en œuvre de son ambitieux plan d'investissement extérieur destiné à stimuler les investissements dans les pays d'Afrique et du voisinage de l'UE. Le Parlement européen et le Conseil ont approuvé le Fonds européen pour le développement durable (FEDD), qui est la clé de voûte du nouveau plan d'investissement extérieur (PIE) de l'UE. Ce plan favorisera un développement plus inclusif et durable dans les pays d'Afrique et du voisinage européen. Il stimulera l'investissement public et privé, ce qui permettra de venir à bout des obstacles à la croissance dans nos pays partenaires et de lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière.

Les agents chargés de la gestion et de l’exécution des ressources du Fonds Européen du développement (Fed) en Afrique Centrale sont en concertation à ce sujet à Douala. L’objectif globale de cette réunion qui a débuté à Douala ce mercredi 4 octobre 2017 et ce jusqu’à jeudi, est d’une part, de mettre les parties prenantes au même niveau d’informations au sujet des mutations importantes des relations avec l’Union Européenne (UE). D’autre part, cette concertation qui réunit les chefs de cellule d’Appui aux ordonnateurs nationaux et régionaux de Fed des pays de la CEMAC et de la CEEAC, compte formuler des actions visant à tirer au mieux parti, le partenariat avec l’UE et améliorer substantiellement l’absorption des ressources mises à disposition.

Mardi, 03 octobre 2017

Le Department for International Development a défendu son budget d’aide en faveur du Nigeria, confronté à une crise humanitaire et de sécurité sans précédent suite aux attaques menées par le groupe terroriste Boko Haram. Lors d’une visite dans le pays mercredi dernier, Boris Johnson, ministre des affaires étrangères, et Priti Patel, ministre du développement, ont annoncé le déploiement d’une aide humanitaire de 200 millions de livres sur les quatre prochaines années. Le financement annuel moyen prévu de 50 millions de livres pour cette période est inférieur aux 100 millions de livres promises au Nigeria pour 2017.

Vendredi, 08 septembre 2017

« C’est extrêmement décevant de constater que la région n’a pas encore pu avoir accès à l’enveloppe régionale du 11e FED pour remédier aux problèmes prioritaires qu’elle avait définis. » Dame Meg Taylor, Secrétaire-générale du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique, a invité les participants à la réunion des dirigeants ACP du Pacifique (PACP) à prendre de toute urgence une décision concernant l’aide au développement accordée à la région par l’Union européenne. Dame Meg a exprimé cette demande au cours d’un discours prononcé ce matin, lors de l’ouverture de la réunion PACP au Sheraton Samoa Aggie Grey’s Hotel.

Mercredi, 06 septembre 2017

Lors de son premier discours annuel aux ambassadeurs, mardi 29 août, Emmanuel Macron a annoncé une aide publique au développement à hauteur de 0,55 % du revenu national brut d'ici 2022. L'AFD s'en félicite. Mais c'est toujours en deçà des objectifs de l'ONU. Oxfam souligne au passage que cette annonce entre en contradiction avec les restrictions budgétaires par ailleurs annoncées en la matière à court terme. « L'Afrique n'est pas seulement un continent des crises. C'est un continent d'avenir. Nous ne pouvons le laisser seul. » Ces mots sont ceux du président Macron devant les ambassadeurs, mardi à l'Elysée. Le chef de l'Etat français n'entend pas revenir sur les engagements français en la matière. Aujourd’hui, Paris consacre entre 0,37 % et 0,38 % de son revenu national brut (RNB) à l’aide publique au développement.

Jeudi, 20 juillet 2017

L'Union européenne (UE) a déclaré qu'elle a jusqu'à présent engagé plus de 700 millions d'euros pour le développement de l'énergie durable au Nigeria et dans d'autres pays de la CEDEAO de 2014 à 2020. Le chef de la coopération, la délégation de l'UE au Nigéria et la CEDEAO, M. Kurt Cornelis, a déclaré Ceci à Abuja lundi lors d'un atelier sur la politique et la réglementation des mini-grilles d'énergie propre et des énergies renouvelables dans la région de la CEDEAO. Cornelis a déclaré que l'accès à l'électricité et la promotion de solutions énergétiques durables étaient au cœur de la coopération de l'UE avec la région, d'où la fourniture des subventions aux pays de la CEDEAO.

Jeudi, 13 juillet 2017

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (ISDB) ont signé un accord historique pour renforcer le partenariat au niveau des pays. Les deux parties ont accepté de regrouper conjointement la somme de 2 milliards de dollars américains au cours des trois prochaines années pour financer des projets dans l'agriculture et la sécurité alimentaire, les énergies renouvelables, les petites et moyennes entreprises et le développement humain (santé et éducation). Pour réaliser l'objectif partagé de l'accord, l'IsDB et la Banque ont convenu de contribuer chaque année 1 milliard de dollars US sur trois ans à des activités conjointes axées sur ces domaines et secteurs prioritaires.

L'initiative est le premier soutien international aux services financiers dans le pays depuis de nombreuses années. La Banque européenne d'investissement est la plus grande banque publique internationale du monde, détenue directement par les 28 États membres de l'Union européenne. «Les nouveaux investissements sont essentiels pour permettre aux petites entreprises de l'Ethiopie de se développer, de créer des emplois et d'exploiter de nouvelles opportunités d'affaires», a déclaré Pim van Ballekom, vice-président de la Banque européenne d'investissement.

L'Union européenne affirme qu'elle fournira 17 millions de dollars aux pays de la sous-région de l'Afrique de l'Ouest afin d'accroître les activités halieutiques et maritimes dans la région. Le programme, couvrant six ans, permettrait aux opérateurs de l'industrie d'organiser et de coopérer sur la gestion des pêches. La Représentante de l'Union européenne, Stephania Marone, l'a révélé à Abuja, lors d'un atelier sur le dialogue sur la politique régionale pour le développement de la pêche et de l'aquaculture de la CEDEAO. Elle a déclaré que la sécurité dans la région serait maintenue car le secteur de la pêche est stratégique pour la stabilité économique régionale. L'aide de l'UE pourrait conduire à une augmentation de la production et de la conservation du poisson.

Le Premier ministre de Grenada, le Dr Keith Mitchell et le Directeur général du Fonds de développement de la CARICOM (CDF), Rodinald Soomer ont signé un accord de subvention visant à améliorer la capacité d'exportation et la valeur ajoutée dans le secteur des épices de l'île. La société bénéficiaire immédiate, West India Spices, a reçu une subvention de 244 000 $ US. La subvention, selon Soomer, aidera à augmenter la capacité de séchage et de broyage en fonction de l'utilisation de sources d'énergie renouvelables qui faciliteront la production de produits à base de noix de musc à valeur ajoutée pour l'exportation.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>