Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 23 juin 2017

Cabo Verde (Cap-Vert) est en bonne position pour attirer des investisseurs chinois et portugais par le biais de la rencontre de la coopération économique et commerciale qui débute aujourd'hui à Praia, a déclaré le président de l'agence nationale d'investissement Cabo Verde TradInvest, Ana Bárber. L'événement, appelé la Rencontre des entrepreneurs pour la coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays de langue portugaise (CPLP), aura lieu jusqu'à dimanche à la Foire internationale de Cabo Verde (FIC) à Praia et devrait être assisté par 400 entreprises Personnes, dont 160 provenant de Chine et de Macao. Bárber a également noté que TradInvest présentera quelques projets privés à la recherche de synergies et de «partenariats concrets» entre les entreprises chinoises et capéennes.

La Chine est «disponible pour soutenir le développement durable» à São Tomé et Príncipe grâce à la coopération dans les domaines de l'infrastructure, du tourisme et de l'agriculture, a déclaré le nouvel ambassadeur chinois, Wang Wei, qui a débuté jeudi sa mission diplomatique dans la capitale de São Tomé. À la fin de la cérémonie d'accréditation présidée par le Président de la République, Wang Wei a souligné que «le gouvernement chinois est prêt à contribuer à la transformation de São Tomé et Príncipe. Le représentant de Beijing, se référant à un soutien financier de 146 millions de dollars que la Chine accordera au pays africain, a déclaré que «ce sera certainement en deux parties, une partie de l'assistance technique, l'autre partie dans l'investissement».

Jeudi, 15 juin 2017

Une initiative d'aide au développement lancée il y a cinq ans par le G8, un forum politique intergouvernemental des pays les plus industrialisés du monde qui se considèrent comme des démocraties, retient la Tanzanie au bénéfice de l'agro-industrie et au détriment des petits agriculteurs tanzaniens. La nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition (NAFSN), fondée par le G8 en 2012 pour mettre fin à la faim et à la pauvreté pour 50 millions de personnes, a forcé le gouvernement tanzanien à modifier ses lois afin de favoriser drastiquement les entreprises agroalimentaires et les entreprises semencières si elle souhaite continuer Bénéficiant d'une aide à l'aide au développement. Monsanto, l'un des partenaires du NAFSN en Tanzanie, bénéficiera de ces modifications aux lois de la Tanzanie.

La SADC a approuvé de donner R20 millions chacun à Madagascar et aux Seychelles pour aider les deux nations insulaires à améliorer leur participation au commerce régional et international. Les subventions ont été approuvées par le comité directeur du programme de l'établissement commercial de la SADC (TRF), lors de sa septième réunion tenue à Gaborone le mois dernier. L'installation est un mécanisme de soutien financier et technique accordé aux États membres de la SADC pour les aider à mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre du Protocole régional sur l'accord de partenariat commercial et économique (APE) entre l'Union européenne et le groupe APE de la SADC.

La chancelière allemande Angela Merkel a souligné l'importance de lutter contre la pauvreté en Afrique afin de freiner l'écoulement massif des migrants vers l'Europe. Merkel a fait des liens avec l'Afrique au centre de la présidence allemande du G20. Réduire la pauvreté et les conflits en Afrique ont été les principaux sujets soulevés par la chancelière allemande Angela Merkel lundi alors qu'elle rencontrait des dirigeants africains avant le sommet du groupe des 20 (G20) du mois prochain. Les dirigeants de l'Union africaine de Guinée, d'Egypte, de Côte d'Ivoire, Le Mali, le Ghana, la Tunisie, le Rwanda et d'autres pays se sont réunis à Berlin pour discuter d'un soi-disant «compact avec l'Afrique». L'initiative vise à faire équipe avec les pays africains qui se sont engagés dans des réformes économiques avec des investisseurs privés qui proposeraient des emplois et des entreprises.

Le gouvernement de la Gambie a lancé un projet de 11,4 millions de dollars US, financé par l'Union européenne, pour améliorer la sécurité alimentaire et réduire la croissance du retard de croissance chez les enfants dans les régions de North Bank, Lower River, Central River et Upper River. Le projet de 30 mois, mis en œuvre conjointement par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a été lancé jeudi à Kairaba Beach Hotel. Il serait mis en œuvre en étroite collaboration avec le ministère de l'Agriculture (et ses unités spécialisées), l'Agence nationale de nutrition, le Ministère de la santé, l'Agence nationale pour la gestion des catastrophes, la Société de la Croix-Rouge de Gambie, les organisations paysannes et la Santé des femmes, ONG de productivité et d'environnement (BAFROW).

Les pays AFRIQUE, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ont défendu leur commerce avec la Chine rejetant les allégations selon lesquelles le pays asiatique veut exploiter le continent de ses ressources. L'ACP a répondu aux critiques formulées par des représentants de l'Union européenne lors de la 45ème session de l'Assemblée parlementaire des Caraïbes africaines et du Pacifique (ACP) et des réunions intersessions de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE qui s'est tenue à Bruxelles en Belgique en mars. Selon un rapport sur les rencontres présentées au Parlement la semaine dernière par le législateur central de Masvingo, M. Daniel Shumba, les pays ACP ont soutenu que le commerce avec le géant économique asiatique était plus durable contrairement à l'aide de l'UE, ce qui implique des procédures de réduction lourdes.

Jeudi, 08 juin 2017

Dans son élan optimiste pour l'investissement, le gouverneur Ben Ayade de Cross River State, lundi, a signé un accord de partenariat avec son homologue de la province de Shaanxi en Chine, Hu Heping, pour renforcer l'injection de capitaux pour les entreprises dans l'état. L'accord permettra aux hommes d'affaires chinois de pomper le capital très désiré dans les secteurs Calabar Carnival, Power et Solid Minerals de l'état. Ayade a déclaré après la signature de l'accord que «Ce sont les énormes opportunités que ce fonds réserve à l'Afrique pour lesquelles Cross River State veut exploiter. Nous avons l'assurance du gouverneur et du peuple Shaanxi que le climat commercial favorable à Cross River State Sera utilisé par Shaanxi. "

Mercredi, 17 mai 2017

À l’occasion d’un événement sur l’avenir du monde rural organisé par le ministère allemand de l’agriculture, Nachilala Nkombo, directrice de ONE Campaign pour l’Afrique, a parlé agriculture durable et leçon pour le futur avec Euractiv Allemagne. Cette rencontre a-t-elle été positive ? Au moins, il existe à présent une compréhension commune de ce qui est nécessaire pour le renforcement des communautés rurales et de leur pouvoir économique. Le statu quo ne fonctionne plus. L’Afrique est loin derrière son potentiel en termes de progrès techniques et agricoles. Le fait que l’Allemagne dirige le G20 cette année nous donne l’occasion de cesser de faire n’importe quoi et de réellement avancer sur des points stratégiques.

Jeudi, 11 mai 2017

L’Union européenne (UE) a exprimé son soutien aux appels au dialogue entre le président ougandais Yoweri Museveni et le principal dirigeant de l’opposition, le Dr Kizza Besigye, son principal rival lors des élections générales de 2016.S’adressant à la presse mardi à Kampala, le chef de la délégation de l’UE en Ouganda, l’ambassadeur Kristian Schmidt Schmidt a fait remarquer qu’il y avait des problèmes non résolus dans la politique ougandaise, ajoutant que dans une démocratie multipartite, il faut s’asseoir et discuter.“Nous croyons que vous ne trouverez pas de meilleur moment que maintenant entre deux élections pour avoir cette conversation entre le parti du Mouvement de résistance nationale (NRM), le Parti du Forum pour le Changement démocratique (FDC) et d’autres formations politiques, sur l’avenir du pays”, a dit le diplomate européen.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>