Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 26 août 2009
Une nouvelle étude sur le commerce des fruits indique que l’aide permettant aux producteurs de bananes des pays pauvres d’améliorer les rendements et l’efficacité pourrait leur offrir plus qu’un accès amélioré aux marchés de l’exportation. D’après l’étude de Giovanni Anania, professeur d’économie à l’université de Calabre en Italie, les exportateurs des pays d’Amérique latine relativement plus efficaces ainsi que ceux d’anciennes colonies européennes pauvres des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), bénéficieraient d’un accord sur les bananes rattaché à un accord commercial international plutôt que d’un simple pacte.
Les membres du CARIFORUM ont indiqué à la Commission européenne que le Programme indicatif régional du 10e Fonds européen de développement (FED) signé entre les deux entités, est inadéquat. Le 10e Programme FED est, disent-ils, insuffisant pour réellement aider la région à renforcer ses capacités pour l’accord de partenariat européen (APE), tout en développant les processus de coopération et d’intégration.
La Commission européenne a officiellement approuvé aujourd'hui le programme d'action annuel 2009 en faveur de la République unie de Tanzanie qui accorde au pays une aide de 385 millions € sous la forme d'un soutien budgétaire et de programmes d'infrastructure visant à permettre une croissance économique en faveur des pauvres. Ce programme complète les programmes de coopération bilatérale des États membres de l'UE. Il s'agit du plus important engagement financier jamais souscrit par l'UE pour aider la Tanzanie depuis les débuts de la coopération communautaire, en 1975.
Source: Commission européenne
Alors que le déficit de la France se creuse, un rapport remis au Premier ministre, François Fillon, évoque la nécessité de repenser l’aide multilatérale accordée par Paris. En ces temps de crise, la France cherche toutes les voies possibles pour faire des économies. L’une d’entre elles passe, sinon par une baisse de l’Aide publique au développement (APD), du moins une meilleure utilisation. Le rapport que la députée Henriette Martinez a remis, le 31 juillet, au premier ministre Français, François Fillon, et au secrétaire d’Etat chargé de la Coopération, Alain Joyandet, apporte quelques pistes en ce sens. Fruit de six mois de travail sur le terrain et de plus de 170 auditions, ce document intitulé «Analyse des contributions multilatérales, réflexions et propositions pour une plus grande efficacité» pointe les dysfonctionnements des mécanismes internationaux d’aide.
Source: Jeune Afrique

Zimbabwe: fonds CE en faveur de la sécurité alimentaire

La Commission européenne a octroyé 9 millions d’euros pour garantir l’accès à la nourriture des populations vulnérables touchées par la sérieuse dégradation des services de base au Zimbabwe. Les fonds seront acheminés par l'intermédiaire du service d’aide humanitaire de la Commission, placé sous la responsabilité directe du commissaire Karel De Gucht.
Source: Commission européenne
Mardi, 28 juillet 2009
Les subventions européennes agricoles à l’exportation sont, selon les ONG, incohérentes avec l’engagement récent de 14 milliards d’euros du Groupe des Huit (G8) censé assister les agriculteurs des pays en développement dans leur lutte contre la faim dans le monde et la promotion du développement agricole. Les huit premiers pays industrialisés de la planète ont promis cette somme pour assister les agriculteurs dans les pays en développement ces trois prochaines années, parvenant à un accord au sommet du G8 à L’Aquila en Italie la semaine dernière. L’accord a été salué par certaines ONG, qui le considèrent comme un pas en avant dans les engagements des pays riches pour accroître les capacités agricoles dans les pays en développement et assurer la sécurité alimentaire des populations défavorisées dans le monde. Mais l’annonce a aussi laissé libre cours aux critiques envers l’UE, décrite comme un obstacle à ces objectifs. La politique agricole européenne est accusée de saper le développement agricole des pays du Sud, dont les agriculteurs bataillent pour faire concurrence à l’agriculture lourdement subventionnée de l’UE.
Source: Euractiv
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Jeudi, 23 juillet 2009
La Commission européenne continuera de tout mettre en œuvre pour aider les producteurs de lait et stabiliser le marché laitier. Dans le rapport qu'elle publie aujourd'hui concernant la situation sur ce marché, la Commission présente les diverses mesures disponibles pour soulager le secteur, qui se heurte à de très graves difficultés. La Commission continuera à utiliser des instruments comme l'intervention, l'aide au stockage privé et les restitutions à l'exportation. Elle autorisera le versement des paiements directs aux producteurs à un stade précoce et vient de lancer une nouvelle série de programmes de promotion des produits laitiers. Parmi les autres mesures possibles figurent la réaffectation des contributions perçues en cas de dépassement de leurs quotas par les producteurs au financement de l'abandon volontaire de la production de lait, ainsi que l'extension aux exploitants du cadre temporaire pour les aides d'État. Les États membres ont également la possibilité de réaffecter des aides au secteur des produits laitiers, en vertu de l'accord sur le bilan de santé de la PAC adopté l'année dernière, sachant que la politique de développement rural propose d'autres options encore pour venir en aide aux producteurs de lait. Conformément aux conclusions du Conseil européen de juin, la Commission ne reviendra pas sur les décisions déjà prises quant au système des quotas.
Source: Commission européenne
Jeudi, 05 février 2009
En annexe le rapport et la version actualisée du Reader qui ont été produit pour le Briefing "Comment la migration internationale affecte-t-elle le développement rural ACP ?" qui s'est tenu à Bruxelles le 11 décembre 2008. Ces documents offrent un résumé des principaux points de discussion sur le sujet ainsi qu'une liste de ressources et références disponibles en ligne. Toute la documentation (français/anglais) sur ce sujet se trouve en ligne à l’adresse http://bruxellesbriefings.net.
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>