Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 04 mai 2017

Le gouvernement de la Chine a accordé huit millions de dollars au Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) afin de renforcer le soutien nutritionnel du PAM pour les enfants et les femmes en Éthiopie. Lors de l'événement, l'ambassadeur de Chine en Ethiopie La Yifan a déclaré: "La Chine est un partenaire de longue date du PAM dans ses opérations humanitaires à l'échelle mondiale". Il a déclaré que le fonds aiderait l'Éthiopie à surmonter les effets de la grave sécheresse. La Chine appelle également la communauté internationale à étendre les secours en faveur de l'Éthiopie. Pour sa part, le représentant du PAM et directeur du pays, John Aylieff, a déclaré que la Chine devenait l'un des donateurs émergents du PAM.

Le Conseil national de commercialisation agricole de l'Afrique du Sud, ainsi que Tralac, une ONG qui étudie le droit commercial, a publié une étude sur le commerce agricole africain alors qu'elle se déroule sur la scène mondiale. La conclusion de «L'OMC: problèmes agricoles pour l'Afrique» par le Professeur Ron Sandrey et ses collègues auteurs est qu'il y a peu de secteurs agricoles où l'Afrique bénéficiera de l'intervention de l'OMC et que le continent ne pourrait pas mieux que son accès préférentiel actuel Union européenne. Pour l'Afrique du Sud, qui est désigné comme pays développé selon les règles de l'OMC (apparemment une désignation auto-sélectionnée), la situation est plus complexe.

Vendredi, 28 avril 2017

Un engagement plus profond du Royaume-Uni avec le commerce africain est judicieux et bénéfique, mais les négociateurs devront se réveiller à la complexité de l'élimination de toute transaction sur le continent. Lorsque The Times a signalé que certains fonctionnaires de Whitehall avaient utilisé le terme «Empire 2.0» pour décrire la campagne post-Brexit britannique pour se réconforter à ses anciennes colonies, il y a eu une réaction importante parmi certains membres du Commonwealth à 52 États. Pourtant, malgré la marque non officielle, la ligne officielle est l'un des accords commerciaux réciproques et une politique étrangère plus étroite - qui seront les bienvenues au Royaume-Uni et à ses alliés.

L'Union européenne a alloué 53 millions d'euros (202 milliards de dollars) pour faciliter les transactions commerciales dans le marché commun pour les régions d'Afrique de l'Est et d'Afrique australe (Comesa) où l'Ouganda est membre. L'argent fait partie du soutien apporté par le Fonds européen de développement de l'UE à hauteur de 85 millions d'euros (Shs325.5 milliards) aux programmes régionaux d'intégration de Comesa. Le secrétaire général de Comesa, Sindiso Ngwenya, lors d'une récente réunion régionale des Etats membres tenue à Lusaka en Zambie, pour valider les projets identifiés, a déclaré: "L'objectif primordial du programme de facilitation du commerce est de rendre les transactions commerciales plus faciles, plus rapides, plus efficaces et moins coûteuses, Améliorant ainsi les flux commerciaux dans les corridors de transport identifiés ".

Adopté sous la forme d'une déclaration conjointe, le consensus européen sur le développement, plus qu'un bannière commune, est une condition préalable nécessaire à la complémentarité et à la coordination des politiques de développement européennes prévues dans les traités de l'UE. La redéfinition de la politique de développement en période de crise interne et de transformation mondiale est un enjeu élevé - tout en intégrant la vision nouvelle et ambitieuse présentée dans l'Agenda 2030 est une nécessité reconnue, il existe des risques inhérents à l'exercice. Un surdouage de priorités peut compromettre le caractère stratégique de ce document-cadre tout en exacerbant les défis de cohérence et de coordination.

Lors d'une visite officielle en Haïti après la nomination d'un nouveau gouvernement, le Commissaire à la Coopération internationale et au Développement, Neven Mimica a annoncé un nouveau paquet d'aide de l'UE. Le premier d'entre eux est une allocation spéciale de 18,5 millions d'euros (14,5 millions d'euros de soutien budgétaire exceptionnel et 4 millions d'euros pour un projet agricole) en réponse à l'ouragan Matthew qui a frappé l'île en octobre 2016 et a causé des dommages généraux au logement, à l'agriculture, Et l'infrastructure. L'UE avait également fourni des secours d'urgence initiaux l'année dernière lorsque l'ouragan a frappé le pays. La commissaire Mimica a déclaré: "Grâce à notre nouveau soutien, nous montrons clairement la solidarité de l'Union européenne envers Haïti. Nous restons déterminés à soutenir la population haïtienne et à la reconstruction et à la stabilisation du pays".

Vendredi, 21 avril 2017

De nouveaux chiffres confirment que l'Union européenne et ses Etats membres ont consolidé leur place en tant que premier bailleur d'aide au monde en 2016. Mais les ONG et les députés disent que la photo est déformée et que les chiffres de l'aide sont gonflés. Les chiffres préliminaires de l'OCDE montrent que l'aide publique au développement (APD) fournie par l'UE et ses États membres a atteint 75,5 milliards d'euros en 2016. Cela représente une augmentation de 11% par rapport aux niveaux de 2015. Le niveau le plus élevé à ce jour L'assistance de l'UE a augmenté pour la quatrième année consécutive et a atteint son niveau le plus élevé à ce jour, a déclaré la Commission dans un communiqué de presse hier (11 avril). En 2016, l'APD collective de l'UE représentait 0,51% du revenu national brut (RNB) de l'UE, passant de 0,47% en 2015.

La Commission européenne a annoncé une aide humanitaire de 47 millions d'euros pour aider les personnes dans le besoin dans les régions des Grands Lacs et de l'Afrique australe et de l'océan Indien, qui continuent de faire face aux conséquences des années de conflit et de déplacement, ainsi que d'une insécurité alimentaire et de catastrophes naturelles répandues . Sur les 47 millions d'euros annoncés, 32 € seront destinés aux populations de la région des Grands Lacs - y compris la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie, tandis que 15 millions d'euros seront destinés à la région de l'Afrique australe et de l'océan Indien , Y compris Madagascar, Malawi, Zimbabwe, Mozambique, Swaziland et Lesotho.

Mercredi, 19 avril 2017

Les chiffres de l'aide publique au développement (APD) dépensée par les pays donateurs en 2016, tels que vient de les publier l'OCDE, indiquent un montant record de 142,6 milliards de dollars. Cela représente non seulement une augmentation de 8,9% par rapport à 2015, mais aussi le double du montant nominal de l'APD en 2000. Les Objectifs du millénaire pour le développement, adoptés en septembre 2000 par l'Assemblée générale des Nations Unies, ont donc contribué à mettre un terme à la "fatigue des donateurs" qui avait marqué les années 1990, lorsque les pays donateurs, débarrassés des contraintes géostratégiques de la Guerre froide, avaient fortement réduit leurs dépenses d'APD.

Mercredi, 12 avril 2017

L'Union européenne a annoncé son soutien à la production locale de produits alimentaires enrichis au Tchad. Le projet conjoint de trois ans (2016-2019) sera mis en œuvre par plusieurs organismes des Nations Unies (FAO, OMS, PAM, UNICEF) en partenariat avec le Gouvernement tchadien. Grâce à une approche intégrée et innovante, le projet vise à améliorer l'accès, la disponibilité et l'utilisation d'aliments complémentaires hautement nutritifs pour les enfants de moins de cinq ans. La malnutrition est un obstacle majeur au développement du pays

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>