Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 18 novembre 2016

A l'issue du premier Sommet africain de l'action, organisé mercredi 16 novembre en marge de la COP22 à Marrakech, qui a réuni une trentaine de chefs d'Etat africains, François Hollande a donné une conférence de presse. Le président français, qui a pris part à ce sommet aux côtés d'autres chefs de délégations étrangères, est revenu sur l'action de la France en Afrique en faveur de l'environnement, et sur ce qu'elle compte entreprendre pour "participer pleinement" à la transition vers le développement durable du continent.

L'Allemagne a décidé de suspendre provisoirement le financement des microprojets de développement au Cameroun pour la période 2016-2017, pendant que l'aide au développement devrait connaitre une augmentation de 65 milliards de FCFA, apprend-on à l'ambassade germanique à Yaoundé. Même si aucune raison officielle n'est donnée, au ministère de l'économie du Cameroun on pense que cela est dû à un problème de personnel de suivi des financements. L'information est tombée telle une massue et a surpris les ONG. « L'ambassade a suspendu le financement des micro-projets de développement pour les années 2016 et 2017 », peut-on lire sur le site web officiel de la représentation allemande à Yaoundé.

Jeudi, 17 novembre 2016

La Commission européenne débloquera une aide d'urgence de 78 millions d'euros pour venir en aide aux populations touchées par la crise au Soudan du Sud, tant à l'intérieur du pays que dans la région. Plus d'un million de réfugiés en provenance du Soudan du Sud ont fui vers les pays voisins et leur nombre devrait augmenter, a-t-on appris vendredi à Bruxelles. "L'UE est solidaire de la population du Soudan du Sud qui a dû fuir les conflits et la violence. Je voudrais rendre hommage à l'Ouganda pour l'hospitalité dont il fait preuve en accueillant les réfugiés et en leur offrant la possibilité de reconstruire leur vie dans la dignité; c'est un exemple pour la région et au-delà.

« La conférence des donateurs » se penche, jeudi 17 novembre, sur la reconstruction de la Centrafrique (RCA) pendant que plusieurs ONG s'interrogent sur les choix de l'aide internationale. L'Union européenne (UE), les Nations unies et la Banque mondiale se penchent le 17 novembre à Bruxelles, sur la reconstruction de la Centrafrique. Elles doivent s'accorder sur le montant des aides qu'elles vont consentir pour rebâtir ce pays plongé, depuis 2013, dans des violences communautaires. Le président Faustin-Archange Touadéra y présente un plan national quinquennal élaboré avec la Banque mondiale, les Nations unies et l'Union européenne.

Jean-Marc Ayrault, accompagné de sa délégation et de l'Ambassadeur de France en Guinée, M. Jean-Marc Grosgurin, a débuté sa visite en Guinée par une commémoration du 11 novembre au cimetière de Boulbinet. Il a rendu hommage à l'ensemble des morts pour la France, combattants français et guinéens, en présence du Ministre de la Défense guinéen et des chefs de mission diplomatique d'Allemagne et de la Grande-Bretagne. Il a salué la mémoire des soldats français et guinéens morts sur les mêmes théâtres d'opérations extérieures, comme encore récemment au Mali : 7 casques bleus guinéens tués à Kidal le 12 février 2016 et Fabien JACQ, 18ème soldat français tué au Mali il y a quelques jours.

Cette ligne de crédit rétrocèdera les fonds aux industriels et aux opérateurs d'eau potable et assainissement en vue de financer des projets de protection de la ressource en eau et d'adaptation au changement climatique Protéger la ressource en eau et l'adaptation au changement climatique du Maroc, c'est l'engagement formulé par BMCE Bank Of Africa, l'Agence française de développement (AFD) et la Banque européenne d'investissement (BEI). Les trois parties ont signé, mardi 15 novembre à la COP22, un protocole d'entente en vue d'attirer les investissements privés pour l'adaptation au changement climatique au Maroc.

Vendredi, 11 novembre 2016

L'Italie a décidé d'aider financièrement le Niger pour freiner le phénomène de migration vers l'Europe. En visite éclair jeudi 10 novembre à Niamey, et après une rencontre avec le président Mahamadou Issoufou, le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a déclaré que son pays mettra à la disposition du Niger 200 millions d'euros. Pour Paolo Gentiloni, « les problèmes des migrations illégales, on ne peut pas accepter de [les] laisser dans les mains des organisations de trafic illégal. Récemment, l'Union européenne a décidé un nouveau fonds spécial [contre] l'immigration irrégulière de 500 millions d'euros. »

Retour en force. L'arrivée d'un haut responsable de la Banque européenne d'investissement (BEI), en la personne de son vice-président Pim van Ballekom, sur le sol malgache, marque le retour des opérations de cette institution de financement dans le pays. Cette mission avait comme objectif d'examiner certains aspects-clés des projets soutenus par cette Banque et de renforcer la coopération avec les autorités malgaches. À noter que cette institution de financement à long terme de l'Union européenne a prêté ces dernières années, quelques 510 millions d'euros pour la réalisation de divers projets à Madagascar.

Ces derniers mois, deux acteurs majeurs ont fait connaître leurs ambitions africaines : le Japon avec force, l'Allemagne avec timidité. La France, quant à elle, mise sur le sommet de Bamako, en janvier prochain, pour se relancer. Fin août à Nairobi (Kenya), les Japonais ont créé la surprise : à l'occasion de la Ticad VI (conférence japonaise dédiée au développement de l'Afrique), le pays du Soleil levant s'est engagé à investir quelque 27 milliards d'euros en Afrique sur les trois prochaines années, dont 10 dans les infrastructures du continent. Soixante-treize accords ont été conclus entre sociétés africaines et japonaises, couvrant des secteurs tels que l'énergie, la nourriture et les infrastructures, mais aussi la santé, la finance et la sécurité

Un accord de don d'un montant de 6 millions d'euros a été signé le 6 novembre dernier entre la France et la Banque africaine de développement (BAD) en vue de la mise en œuvre de l'Initiative africaine pour les énergies renouvelables (IERA). Selon un communiqué de la BAD, cet appui financier du gouvernement français contribuera au redressement de la carte des initiatives et des programmes de développement des énergies renouvelables, à l'identification de nouveaux projets de développement de l'énergie renouvelable et au suivi des projets prioritaires sur le développement de l'énergie durable en Afrique.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>