Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 04 novembre 2016

Le Premier ministre français effectue à partir de vendredi une tournée de quatre jours en Afrique de l'Ouest. Au Togo, au Ghana et en Côte d'Ivoire, il compte manifester le soutien de la France aux processus démocratiques, sans oublier de promouvoir l'économie française. Alors que la possibilité d'une candidature de François Hollande à la présidentielle française de mai 2017 est de plus en plus mise en doute, son Premier ministre, Manuel Valls, potentiel recours du Parti socialiste, peaufine sa stature internationale. Après un passage au Tchad et au Niger en 2014, au Mali et au Burkina Faso en 2015 puis en septembre au Sénégal, le Premier ministre français se rend une nouvelle fois, à partir du vendredi 28 octobre, en Afrique de l'Ouest.

L'Agence française de développement a octroyé un financement de 370 millions € au secteur énergétique nigérian. Ces fonds seront débloqués sous forme de prêt bonifié. Cette annonce a été faite par Denys Gauer (photo), l'ambassadeur de la France près le Nigeria. Le représentant de l'hexagone a réitéré la volonté de son pays d'accompagner la croissance énergétique du géant africain mais a précisé que pour cela, « le Nigeria doit donner la priorité aux énergies renouvelables, la biomasse par exemple, qui sont les solutions du futur ». Le gouvernement français s'est en effet investi dans de nombreux projets d'énergies renouvelables, et de nombreux investisseurs français ont manifesté le désir de participer à des projets du même type.

L'Agence française de développement (AFD) prévoit d'octroyer plus de 90 M€ (environ 59 Mds FCFA) au Niger dont 65 M€ (42,6 milliard CFA) pour le développement d'activités rurales et le financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua (financement partiel du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE) au courant de cette année 2016. C'est ce qu'a annoncé Philippe Renault, Directeur de l'AFD au Niger lors d'une conférence de presse hier à Niamey. Le représentant de l'AFD a, par la même occasion, présenté le bilan des interventions de son agence au Niger durant la période 2010-2015.

Philippe Aghion, professeur au Collège de France, et Rémy Rioux, directeur de l'Agence française de développement, étaient les invités, lundi 24 octobre, du Club de l'économie du « Monde ». Ils ont abordé la question de l'aide publique au développement. L'efficacité de l'aide publique au développement (APD) fait l'objet de longs débats depuis quelques années. Un rapport publié en 2014 et commandé par le Quai d'Orsay à Emmanuel Faber, actuel directeur général de Danone, et à Jay Naidoo, ex-ministre du travail de Nelson Mandela, a enfoncé le clou, en assénant que le modèle d'aide publique au développement était « à bout de souffle ».

Au Sénégal, la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d'investissement (BEI) annoncent deux financements d'un montant de 20 milliards de francs Cfa en faveur de la riziculture. La somme, qui ira à la Compagnie agricole de Saint-Louis (CASL), lui permettra d'installer une rizerie. Selon les dirigeants de la structure, l'usine leur permettra de traiter 50 000 tonnes de riz qui seront produites sur 4 000 hectares. Selon le représentant résident de la BAD au Sénégal, Adalbert Nshimyumuremy, « ce projet vise à promouvoir la sécurité alimentaire du riz pour le Sénégal».

Jeudi, 03 novembre 2016

La crise migratoire a poussé les pays européens à utiliser une large partie de leur aide au développement pour financer l'accueil des réfugiés. Une pratique qui fait gonfler artificiellement la « générosité » de ces pays sans qu'un centime ne quitte le territoire. Un article de notre partenaire The Guardian. L'Allemagne fait partie des États critiqués par Concord, une confédération d'ONG européennes, pour avoir inclus les frais de la gestion nationale de la crise des réfugiés dans son aide publique au développement (APD), une pratique qui a gonflé artificiellement ses dépenses de solidarité qui ont atteint 0,56% du PIB,, selon Aidwatch.

Vendredi, 14 octobre 2016

Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan a annoncé avoir signé "diverses conventions de financement" avec des instituions financières de développement, dont un accord portant sur un projet de réalisation d'une usine de traitement d'eau potable à Keur Momar Sarr, dans la région de Louga (nord). Ces conventions ont été signées en marge de ces Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et du groupe de la Banque mondiale, à Washington (6-9 octobre), précisent les services du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan dans un communiqué transmis dimanche à l'APS.

Plus de deux ans après la reprise de la coopération avec l'Union européenne, les aides financières tant attendues par Madagascar ne sont pas toujours là. Madagascar doit continuer à convaincre pour voir les robinets des aides européennes au développement s'ouvrir. L'ambassadeur de l'Union européenne, Antonio Sanchez-Benedito a souligné, hier, en conférence de presse que le prochain décaissement dans le cadre du 11ème Fonds européen pour le développement (FED) dépendra de la conférence des bailleurs et des investisseurs qui se tiendra à Paris vers début décembre. C'est au cours de cette réunion, a-t-il souligné, que les avancées des efforts réalisés par le gouvernement malgache seront appréciées.

Jeudi, 13 octobre 2016

Initiative Développement, une organisation non gouvernementale basée à Poitiers, lance un appel aux dons pour les victimes de l'ouragan en Haïti. Depuis vingt ans, Initiative Développement intervient dans le département du nord-ouest d'Haïti. Avec une équipe de 25 permanents et 300 salariés, la plupart Haïtiens (30 relèvent du droit français). En étroite relation avec trois municipalités, ID conduit des programmes d'éducation à la santé, d'installation de canalisations d'eau potable et de latrines, d'agriculture et de développement local.

Vendredi, 07 octobre 2016

La Commission européene a annoncé le lancement d'un plan d'investissement, visant à aider le secteur pivé en Afrique et dans le voisinage européen. Avec un investissement initial de 3,35 milliards d'euros, Bruxelles compte générer 88 milliards d'euros d'investissement. Le plan espère inverser la tendance des investissements directs à l'étranger (IDE) vers les pays en développement, à la baisse depuis la crise financière de 2008. Mais aussi participer aux objectifs de l'ONU pour le développement durable. En 2012, 72 % des investissements mondiaux étaient concentrés dans dix pays. Les "états fragiles" ne recevaient à l'inverse que 6 % (34,6 milliards d'euros) des investissements mondiaux.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>