Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Energie
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mardi, 16 décembre 2014

L'INFO. Non, Jean-Louis Borloo n’a pas encore pris sa retraite. Si, depuis ses ennuis de santé, l'ancien ministre assure en avoir définitivement fini avec la politique, il a désormais un autre objectif : électrifier l’Afrique. Et son projet avance bien. L'avenir, c'est l'Afrique. "Je vais toutes les semaines en Afrique", assurait, enthousiaste, l'ancien maire de Valenciennes en octobre dernier. Jean-Louis Borloo veut faire pour l’Afrique ce qu’on a fait pour la France après guerre : construire un réseau électrique. Pour l'heure, 25 % seulement du continent - hors Tunisie, Algérie et Maroc - a accès à l’électricité. Or dans 30 ans, un actif sur quatre sera Africain. Sa conclusion : l’Europe, en panne de croissance, doit investir sur ce territoire d'avenir.

En Italie, on est plus que jamais convaincu de la nécessité de resserrer les liens de coopération avec l’Afrique, continent d’avenir. Il y a tout à gagner dans un partenariat entre l’Europe et l’Afrique. C’est la conviction exprimée mercredi à Rome par l’administrateur-délégué du groupe pétrolier italien ENI, Claudio Descalzi. Le Premier ministre Matteo Renzi l’avait affirmé en juillet dernier ; Descalzi abonde dans le même sens, avec même un peu plus de force de conviction. : il faut « unir l’Europe à l’Afrique pour l’aider dans le développement ; aider à développer son marché ; établir un rapport vertueux entre les deux continents. Avons-nous un autre choix ?

Mardi, 09 décembre 2014

Le berceau de l’humanité pourrait bientôt devenir son radiateur. La vallée du Rift, cette faille de 700km de long qui traverse l’est de l’Afrique de la vallée du Nil au Mozambique, est l’endroit rêvé pour la géothermie: en son centre, la couche terrestre n’est épaisse que d’une dizaine de kilomètres et il n’est pas besoin de creuser loin pour trouver de l’eau chaude. A Olkaria, près du lac Naivasha dont les plantations de roses sous serres alimentent les marchands ambulants des villes d’Europe, une immense centrale géothermique a vu le jour avec le soutien financier de l’Agence française de développement (AFD).

Jeudi, 27 novembre 2014

De l’avis général du panel sur l’énergie alternative qui s’inscrivait dans le programme du Colloque 2014 des exportateurs caribéens, organisé par la Caribbean Export Development Agency (Caribbean Export) et financé par l’Union européenne au titre du 10e Fonds européen de développement (FED) mercredi dernier, les Caribéens doivent coûte que coûte s’engager vers une transition qui les conduira à adopter une énergie 100 % renouvelable.

Vendredi, 07 novembre 2014

Le potentiel énergétique de l’Afrique subsaharienne, surtout celui sur le gaz, fait de cette région l’alternative de l’Union européenne pour ses besoins en gaz dans sa crise avec la Russie qui brandit une menace voilée de sevrage. C’est que laisse comprendre Dominique Ristori, directeur général en charge de l'Énergie au sein de la Commission européenne, qui a expliqué mercredi 29 octobre que la crise ukrainienne a fait entrer la coopération entre l'Union européenne et l'Afrique dans une nouvelle ère, a rapporté jeudi euractiv.fr La Commission a même publié, le 16 octobre, une première analyse relative aux conséquences d'éventuelles perturbation et interruption complète de la livraison de gaz russe aux pays de l'Union.

Jeudi, 09 octobre 2014

Le chef de la délégation de l'Union Européenne à la Barbade et dans les Caraïbes orientales, l'Ambassadeur Mikael Barfod affirme que si les Caraïbes veulent intégrer pleinement les énergies renouvelables dans leur efforts de développement afin qu'elles puissent avoir un impact sur leur économie, ils doivent alors ajuster leur façon de penser dans ce sens. Barfod a affirmé qu'à l'heure actuelle, l'accès aux énergies renouvelables dans la région est très faussé. 

Selon les nouveaux accords passés entre le gouvernement rwandais et l'Union européenne (UE), cette dernière va financer les projets d'énergie propre du Rwanda pour développer des sources d'énergie durables afin de soutenir la croissance rapide du pays. Le Président rwandais, Paul Kagame a signé l'accord de soutien avec Jose Manuel Durao Barroso, Président de la Commission Européenne, à New York, en marge du Sommet sur le changement climatique. On estime que le projet rapportera au Rwanda, ainsi qu’à cinq autres nations africaines, 3,3 milliards d'euros (4Mrd d’USD).

La Zambie, la Tanzanie et le Kenya vont bientôt pouvoir profiter de coûts d'électricité réduits à la suite de ce qui devrait être l'achèvement du projet d'interconnexion électrique ZTK. Trois ministres de l'énergie de la Zambie, de la Tanzanie et du Kenya ont signé mardi à Dar es Salaam, un accord de coopération engageant leurs pays respectifs à mettre en œuvre le projet électrique qui permettra également à de nombreuses personnes vivant en milieu rural d'avoir accès à l'électricité.

Lundi, 06 octobre 2014

Le 21 septembre 2014, la coopération territoriale européenne célèbre la Journée de la Coopération Européenne (JCE) sous le slogan «Partager les frontières pour mieux se rapprocher». Des centaines d’événements locaux seront organisés dans toute l’Europe tout au long de la semaine du 21 septembre, touchant des milliers de personnes. Cette campagne est coordonnée par le programme INTERACT, avec le soutien de la Commission européenne, du Parlement européen et du Comité des régions.

Jeudi, 02 octobre 2014

La Commission européenne a signé mardi 23 septembre à New York des déclarations communes pour renforcer sa coopération avec cinq pays africains : le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, le Liberia, le Togo et le Rwanda afin d'améliorer leur accès aux sources d'énergie durables. L'un des objectifs principaux vise à établir un dialogue avec le secteur privé, "afin d'améliorer les conditions d'investissement et de financement et d'accroître ainsi l'accès à une énergie durable ou la production d'une électricité durable, fiable et rentable sur le plan économique". Près de 30 pays en développement ont choisi de faire de l'énergie un secteur prioritaire de leur coopération avec l'UE pour la période 2014-2020.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>