Juillet 2015
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 03 juillet 2015

Les Commissions du Développement et de l'Environnement du Parlement européen ont organisé une audition publique sur les ODD, co-présidé par la parlementaire Linda Mcavan et le parlementaire Benedek Javor. Les trois panels ont célébré la nature universelle et intégrée du cadre ODD, ainsi que son niveau d'ambition, et ont informé les participants des derniers développements. Amina Mohammed, la Conseillère spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur l'Après-2015, s'est absentée des négociations sur le Financement du Développement à New York pour participer à la réunion. Des interventions d'Amina Mohammed, de la Commissaire européenne à l'Environnement, aux Affaires maritimes et à la Pêche, Karmenu Vella, et du directeur général adjoint de la DG Devco, Klaus Rudischauser, ont mis en exergue le lien important entre le développement et l'environnement.

Jeudi, 25 juin 2015

Des parlementaires d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et de l'Union européenne se sont unis à plusieurs dirigeants de la région du Pacifique, pour souligner l'urgence et l'importance d'établir un accord sur le changement climatique, légalement contraignant à l'échelle internationale, lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre. Au cours du débat central de la 29e Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (APP), actuellement réunie à Suva (Fidji), le Président Anote Tong de Kiribati a souligné que les accomplissements et les mesures concrètes prises par la communauté internationale, et notamment les propositions en matière de « solutions techniques crédibles », en vue de faire face aux graves répercussions du changement climatique auxquelles son propre pays est confronté, restent vagues.

Mardi, 23 juin 2015

Le pape François espère que son encyclique sur l'environnement sera accueillie avec « ouverture d'esprit ». Selon lui, cette injonction écologique inédite doit être considérée comme un appel à la responsabilité, par rapport à l'indifférence générale face au changement climatique. Il annonce sans détour que l'humanité ne se montre pas à la hauteur du rôle que Dieu lui a assigné, d'être un gardien responsable de la Terre, et qu'il ne reste que peu de temps pour régler ce problème. Il rappelle que le changement climatique est essentiellement causé par l'Homme et que les humains doivent cesser de compter sur les énergies fossiles. L'encyclique n'est pas seulement une déclaration sur le réchauffement de la planète. Elle aborde aussi la culture de consumérisme qui permet aux pays riches d'exploiter les pays pauvres.

Jeudi, 18 juin 2015

Lors de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, le commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, M. Neven Mimica, s'est entretenu en tête à tête avec le Premier ministre fidjien, M. Josaia Voreqe Bainimarama, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Ratu Inoke Kubuabola, ainsi que d'autres représentants du gouvernement. Ils ont procédé à la signature d'un nouveau programme de partenariat à hauteur de 28 millions € qui guidera la coopération au développement de l'UE avec Fidji jusqu'en 2020. Le gouvernement fidjien a choisi les secteurs de l'agriculture, du sucre (avec un accent sur la viabilité et la compétitivité) et de la justice (plus spécifiquement en matière de lutte contre la pauvreté) comme principaux axes d'intervention dans le cadre du 11e Fonds européen de développement.

Mercredi, 17 juin 2015

À l'ordre du jour de l'APP, une session a porté sur les mers et océans, entre autres sur l'exploitation des ressources naturelles dans cet environnement particulier. "Les décisions prises dans les enceintes internationales", comme l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la conférence sur le changement climatique COP 21, et l'Union européenne, "peuvent avoir des conséquences lourdes sur le développement de ces pays si éloignés des centres de pouvoir", a rappelé Fitz A. Jackson. Il a affirmé: "L'APP est une occasion unique de promouvoir le développement des peuples du Sud et du Nord. Notre organisation est une plateforme que nous pouvons utiliser pour sensibiliser la communauté internationale au fait que le développement n'est pas un jeu à somme nulle, mais peut et doit être une cause gagnant-gagnant".

 

Jeudi, 11 juin 2015

La 29e session plénière de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE se tient à Suva du 15 au 17 juin 2015. La session sera officiellement ouverte par ses coprésidents, Louis Michel pour le Parlement européen, et Fitz A. Jackson (Jamaïque) pour les pays ACP.  La session plénière sera précédée et préparée par les réunions des trois commissions permanentes le 13 juin. Il s'agit des commissions du développement économique, des finances et du commerce, des affaires politiques, et des affaires sociales et de l'environnement. La réunion du Bureau a lieu le 14 juin. L'Assemblée PE-ACP a été précédée le 26 décembre par la 37e session plénière de l'Assemblée parlementaire ACP (à laquelle seuls des membres des parlements des pays ACP participent).

Les sommets UE-CELAC ont réunit les dirigeants des États européens et des États latino-américains et des Caraïbes, dans le but de renforcer les relations entre les deux régions. Ces sommets constituent les principales enceintes de dialogue et de coopération entre l'Europe, d'une part, et les États latino-américains et des Caraïbes, d'autre part. Le 2e sommet UE-CELAC/ 8e sommet UE-ALC se sont tenus sur le thème: "Concevoir notre avenir commun pour offrir à nos citoyens des sociétés prospères, solidaires et viables à long terme". M. Donald Tusk, président du Conseil européen, a présidé le sommet, aussi bien que 61 chefs d'État et de gouvernement. Les débats étaient consacrés aux questions birégionales et mondiales.

L'initiative phare de l'UE «Biodiversity for Life» (B 4Life) vise à aider les pays les plus pauvres à protéger les écosystèmes, à combattre la criminalité liée aux espèces sauvages et à développer l’économie verte. B4Life sera financée dans un premier temps au titre du programme thématique de l'UE concernant les biens publics mondiaux et les défis qui les accompagnent, ainsi que par des fonds nationaux et régionaux pour la coopération au développement. Selon les estimations, son budget atteindra jusqu'à 800 millions d’euros pour la période 2014-2020.  B4Life se concentrera sur trois domaines prioritaires: i) La promotion d'une bonne gestion des ressources naturelles ; ii) Des écosystèmes sains au service de la sécurité alimentaire ; iii) Les solutions naturelles sur la voie d'une économie verte.

Selon Patrick Caron, directeur général délégué à la recherche et à la stratégie au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), l’Afrique devrait miser sur une agriculture intelligente plutôt que de parier sur une révolution verte. Il a déclaré : «il n’y a pas besoin de révolution verte en Afrique. La révolution verte a été imaginée au XXe siècle dans un contexte d’énergie à bas coût (…) nous avons besoin d’une révolution globale, totale des formes de production agricole, qui puisse permettre d’aller vers une smart agriculture, une agriculture qui contribue au développement durable et qui permette de penser des systèmes alimentaires et des territoires durables dans le futur».

La Commission pour la Pêche du Parlement Européen aura une audition des experts sur le ‘label écologique’ pour la pêche, le 16 Juin 2015.  Le système communautaire d'attribution de label écologique, ou Éco-Label, vise à: promouvoir les produits ayant un impact réduit sur l'environnement plutôt que les autres produits de la même catégorie; fournir aux consommateurs des informations et des conseils exacts et scientifiquement établis concernant les produits. Actuellement, le label écologique peut être attribué aux produits disponibles dans la Communauté, qui respectent certaines exigences en matière d'environnement et les critères du label. Le débat vise a éclaircir les bénéfices et les opportunités de l’Éco-Label pour la pêche.

 

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>