Mai 2015
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 15 mai 2015

Dans le cadre de la fête de l’Europe, le 9 mai, il y avait beaucoup des activités sur la lutte contre le dérèglement climatique, du vivre ensemble et de l’aide au développement ( alimenté en particulier par le thème de l’année européenne pour le développement). Synergie-Togo, association de la société civile togolaise a participé à la Fête de l’Europe organisée sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris. Cette manifestation populaire a réuni, dans une ambiance conviviale d’échanges et de découvertes, à la fois les institutions européennes, de nombreuses associations, ONGs, fondations et think tanks spécialisés sur les problématiques liées à la démocratie et à la politique de coopération de l’Union européenne. Synergie-Togo a participé à cette grande manifestation sur invitation de l'association Sauvons l'Europe et la Fondation Jean Jaurès.

François Hollande a profité de sa grande tournée caribéenne pour lancer un appel à la solidarité entre pays riches et pays pauvres contre le réchauffement climatique. Pendant le sommet Caraïbe climat a été organisé à Fort de France, le premier ministre a rappelé que « cette année les dommages causés par les désordres climatiques sont d’ores et déjà évalués par le Giec (Groupe international d’experts sur le climat) à 2.000 milliards de dollars, dont 600 milliards pour la seule Caraïbe ». Hollande visitera quatre îles des Antilles françaises (Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Martinique et Guadeloupe) ainsi que Cuba et Haïti. Il a également proposé la création d’une coalition des Etats de la région pour renforcer leur système d’alerte contre les catastrophes naturelles.

Jeudi, 07 mai 2015

Le Système général harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques (SGH) parte du principe que les systèmes existants devraient être harmonisés afin de créer un système unique à l’échelle mondiale couvrant la classification des produits chimiques, leur  étiquetage et les fiches de données de sécurité y afférentes. En ce moment, L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et l’Organisation Mondiale de la Santé ont mis en vigueur le SGH dans la secteur de pesticides. 68 pays sont en train de mettre en vigueur le system, y compris plusieurs pays ACP ex. La Gambie, Le Nigeria, le Sénégal et la Zambie.

Le Secrétariat ACP et la représentation permanente de l’Italie auprès de l’Union européenne ont organisé à la Maison ACP un atelier consacré aux thèmes de l'EXPO 2015, à savoir la nutrition, la sécurité alimentaire et le développement durable.  Une série d'exposés a touché sur les sujets suivant: les principaux objectifs de l’UE en matière de développement durable ; un aperçu des meilleures pratiques dans le domaine de la coopération agricole UE-ACP;  le rôle des femmes dans l'agriculture et la promotion de la croissance sociale;  la protection des enfants et la promotion de l’éducation dans le secteur agricole; "Feeding Knowledge", qui vise à établir un réseau international de meilleures pratiques dans ce secteur; les logistiques de la pavillon de l’UE.

Vendredi, 24 avril 2015

Les ministres des gouvernements de tout le continent ont eu l’occasion de se préparer aux futures négociations climatiques  - d’échanger au niveau continental sur le processus de préparation des Contributions prévues déterminées au niveau national (INDCs) – avant l’objectif de la Conférence de Paris (COP 21) prévue en décembre 2015. Lors de la 7e édition du Forum africain du carbone (FAC), les ministres ont discuté le plan d’une économie globale qui vise à réduire la production de carbone en améliorant l’utilisation des terres pour un développement durable et ainsi, la réduction de la pauvreté. Et particulièrement en Afrique, avec la croissance démographique importante, l’adaptation au changement climatique, qui menace la sécurité alimentaire est important .

L’énergie solaire portera l’électricité à 40 villages au Sénégal - de Kolda, Tambacounda et Ziguinchor – grâce a un projet de développement durable cofinancé par l’Union européenne et l’Etat sénégalais. Il vise à la construction d’un réseau de distribution basse tension de 120 km, le renforcement des capacités de 80 techniciens locaux, l’intégration de la stratégie genre dans les questions énergétiques et l’accès à une centaine d’infrastructures de base. Le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO (Cereec) conduit l’initiative.

Dans le cadre de la conférence mondiale sur l'agriculture climato-intelligente à Montpellier du 16 au 18 mars 2015, M. Sedogo et M. Zougmouré expliquent comment l’agriculture et le changement climatique vont de pair depuis des années. M. Zougmouré constate que l’agriculture climato-intelligente vise essentiellement à faire une sorte que l’agriculture soit la solution et pas le problème des effets de gaz de serre. À travers la technologie – l’augmentation de la productivité agricole; l’adaptation aux risques climatiques et la réduction des effets de gaz de serre -  il est possible d’identifier les co-bénéfices de l’adaptation. Pour exemple, dans la Sahel, les producteurs ont acquis comment s’adapter à travers la régénération naturelle assisté.

L'action climatique récompensera les actions prises et réduira le risque futur pour l’Afrique, selon Christiana Figueres, la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Ou, L'Afrique aurait plus à perdre que la plupart d'un changement climatique incontrôlé, mais elle bénéficiera plus que la plupart d'un accord climatique robuste et d'une action efficace : une réduction des coûts, une amélioration de la santé, la protection des moyens de subsistance et des investissements qui génèrent de nouveaux emplois écologiques.

Vendredi, 17 avril 2015

Le vendredi 10 avril, le gouvernement norvégien annonce l’introduction de nouveaux critères d’exclusion pour le fonds de pension gouvernemental (GPFG) qui suivra le principe simple :  le fonds de pension gouvernemental norvégien,  le plus important du monde, n’investira plus dans les entreprises participant de manière « inacceptable »  au réchauffement climatique. Dans la phase de préparation pour le COP21, cette annonce importante aura des conséquences pour les futurs relations climatiques, aussi bien pour les pays développé que pour les pays en développement.

Les importations d'OGM, dont de coton OGM, seront désormais régulés à la carte selon un document interne de l'exécutif de l’UE. La décision officielle de calquer les décisions d'importations d'OGM devrait être prise par le collège de commissaires le 22 avril La Commission européenne a bien tranché en faveur d'une future gestion à la carte des importations d'OGM en Europe, malgré la mécontente les écologistes. Pour Greenpeace, la décision en cours autorise, de facto, les importations d'OGM pour l'alimentation animale ou humaine sur le marché européen. Actuellement, 48 OGM sont autorisés en UE  et  13 types d'OGM resteront dans la file d'attente.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>