Septembre 2016
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 23 septembre 2016

L'agence française de développement (AFD) a inauguré ce matin à Maurice un séminaire régional portant sur les réponses apportées en matière d'adaptation au changement climatique à La Réunion et dans l'île sœur. Avec le déplacement d'une douzaine d'institutions réunionnaises, cet échange de deux jours doit faire émerger de nouvelles initiatives de collaborations régionales et valoriser l'expertise ultramarine dans ce secteur crucial pour l'avenir de nos îles. Le séminaire se tient à l'Hôtel Intercontinental Mauritius Resort, Balaclava, en présence du Ministre de l'Environnement du Développement Durable et de la Gestion des Catastrophes Naturelles de la République de Maurice et du représentant de l'Ambassade de France.

"L'appel que je veux lancer ici devant vous, (...) c'est un appel pour l'Afrique", a lancé mardi soir François Hollande à la tribune des Nations Unies, à l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU et de la réunion de haut niveau qui se déroule aujourd'hui sur l'Accord de Paris. C'est en effet le continent africain qui accueillera, du 7 au 18 novembre prochain, la 22ème Conférence des Parties (COP) sur le climat. "La COP 21 a été la conférence des décisions. La COP 22, qui se tiendra à Marrakech, doit être celle des solutions", a affirmé François Hollande. Une occasion qui devrait permettre de mettre en avant les défis et solutions de ce continent le plus vulnérable au changement climatique et pourtant le moins émetteur de gaz à effet de serre. "Je propose au nom de la France un agenda 2020 pour l'Afrique.

Samedi, 17 septembre 2016

Le chemin n'est pas simple, mais l'instant est peut-être décisif. Le président du gouvernement, Philippe Germain, s'est envolé pour participer, d'aujourd'hui à dimanche, au 47e sommet du Forum des îles du Pacifique (FIP), aux États fédérés de Micronésie à Pohnpei, dans l'archipel des îles Carolines. Le FIP, véritable organe politique régional, rassemble les chefs d'État ainsi que de gouvernement, et fixe chaque année les lignes directrices pour les organisations techniques. Telles que la Communauté du Pacifique (CPS), le Programme régional océanien de l'environnement (Proe), ou encore l'Organisation régionale de gestion des pêches.

Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, l'AFD a signé avec les autorités kényanes une convention de financement d'un montant de 33 millions d'euros pour soutenir l'intégration d'énergie renouvelable (solaire et éolienne) dans les réseaux isolés opérés par Kenya Power. L'accord de financement a été signé à Nairobi au palais présidentiel, par M. Henry Rotich, Ministre des Finances kényan, et M. Bruno Deprince, directeur régional de l'AFD pour l'Afrique de l'Est, en présence du Président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta et de Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International.

Vendredi, 09 septembre 2016

La difficulté d'un accord à 28 sur le partage de l'effort risque de renvoyer la ratification de l'Accord de Paris à fin 2017. Le dit accord pourrait rentrer en vigueur sans l'UE. « L'engagement climatique, ce n'est pas des belles phrases et des poignées de main ! ». Pour l'eurodéputé écossais Ian Duncan, rapporteur sur la réforme du marché du carbone, la coupe est pleine. Alors qu'elle a longtemps été leader sur les questions climatiques, l'Union européenne a clairement perdu son rang avec la ratification, le 2 septembre dernier, de l'accord de Paris par les États-Unis et la Chine. Et ce bien avant que le Vieux continent ne soit en état de le faire.

Vendredi, 02 septembre 2016

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d'importantes inondations, notamment en milieu urbain. Grâce au financement de l'Union européenne des ouvrages de rétention ont été réalisés à Lomé et plusieurs dizaines de kilomètres de caniveaux ont été rénovés. Mais les risques persistent dans certains quartiers. C'est la raison pour laquelle l'aménagement d'un 4e lac est en cours ; il devrait être achevé dans 2 ans. Il est financé à hauteur de 43 millions d'euros par l'UE via le Projet d'aménagement urbain du Togo (PAUT).

Vendredi, 12 août 2016

Les pays industrialisés n'ont pas respecté leur engagement de consacrer 0,7 % de leur richesse à l'aide au développement, privant les pays pauvres de 1,8 milliard d'euros de ressources supplémentaires. Selon les objectifs de développement durable de l'ONU, tout doit être mis en œuvre pour surmonter, d'ici 2030, les obstacles au développement, comme la pauvreté ou la faim, et promouvoir des conditions de vie durables et respectueuses de la planète.

Vendredi, 05 août 2016

Le Maire de la ville de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO poursuit son périple dans l'Hexagone. Après les villes de Dunkerque et de Rosny-Sous-Bois où il a eu des échanges assez fructueux avec ses homologues, le président du Conseil municipal de Cotonou a eu une importante réunion avec la Direction des relations internationales de la Mairie de Paris et l'Agence Française de Développement (AFD). Au cœur de cette rencontre tenue dans les locaux de l'hôtel de ville de Paris, le Mardi 12 juillet 2016, plusieurs questions liées au développement de la ville de Cotonou.

Vendredi, 29 juillet 2016

Niéky (Côte d'Ivoire) - Deux ans après de graves inondations qui ont sinistré la filière banane, la Côte d'Ivoire, premier exportateur africain, a repris sa production avec des acteurs déterminés à accroitre le rendement et à conquérir de nouveaux marchés. Le pays, qui produit de la banane depuis plus de cinquante ans, écoulait chaque année près de 300.000 tonnes vers l'Union européenne (UE), son principal débouché, avant d'être frappé par la pire catastrophe agricole de l'histoire de ce fruit en Côte d'Ivoire. A Niéki, un village de planteurs proche d'Abidjan, on revient de loin.

Dans le cadre de la promotion de « l'INITIATIVE 4 POUR 1000 », lancée par la France, consistant à fédérer tous les acteurs volontaires du public et du privé à faire connaître ou mettre en place les actions concrètes sur le stockage du carbone dans les sols et le type de pratiques pour y parvenir, le Ministre Français de l'Agriculture, l'Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, Stéphane Le Foll a rencontré jeudi à Yamoussoukro son homologue ivoirien Mamadou Sangafowa, par ailleurs président en exercice de la 29ème Conférence de la FAO pour l'Afrique. Stéphane Le Foll a indiqué être en Côte d'Ivoire à l'invitation de son homologue ivoirien, avant d'expliquer l'ambition de l'initiative pour laquelle il est en tournée en Afrique.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>