Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 17 mai 2017

Les pays des régions tropicales et sous-tropiques sont particulièrement vulnérables aux changements climatiques, car les conditions météorologiques extrêmes constituent une grave menace pour leur sécurité alimentaire. En Inde, les sécheresses et les inondations préjudiciables affectent continuellement le bien-être d'une population croissante, dont la grande majorité réside dans les zones rurales et dépend fortement des ressources naturelles pour leur nourriture, leur abri et leur revenu. Pour aborder ces problèmes et trouver des solutions aux défis liés au climat pour l'agriculture indienne, ClimaAdapt, un projet de recherche interdisciplinaire et intégré, a été lancé dans les états d'Andhra Pradesh, Telangana et Tamil Nadu en 2012.

Seuls 100 000 hectares de terres arables, sur les 5 millions d'hectares de l'Angola, sont préparés chaque année à l'aide de machines et / ou de traction animale pour semer et récolter des produits agricoles, a déclaré mercredi à Luanda le ministre de l'Agriculture. Le ministre Marcos Nhunga a également déclaré que le reste de la terre disponible est encore cultivé à l'aide de houes, ce qui est inquiétant et révèle le faible niveau de mécanisation agricole en Angola.

Le Conseil de gestion des pêches du Pacifique a recommandé des règlements régissant l'utilisation d'équipements électroniques pour surveiller les rejets dans la mer des poissons ciblés, non visés et interdits pour certaines pêches de poissons de fond de la côte ouest. Si elle est approuvée par le National Marine Fisheries Service (NMFS), cela marquera l'aboutissement d'un processus de quatre ans pour élaborer et mettre en œuvre des règlements pour l'utilisation du système de surveillance électronique dans les pêcheries de poissons de fond de la côte ouest. La membre du conseil, Dorothy Lowman, a déclaré: «Pour de nombreuses opérations de pêche, la surveillance électronique fournira un moyen plus rentable de satisfaire aux exigences de surveillance à 100%.

À l’occasion d’un événement sur l’avenir du monde rural organisé par le ministère allemand de l’agriculture, Nachilala Nkombo, directrice de ONE Campaign pour l’Afrique, a parlé agriculture durable et leçon pour le futur avec Euractiv Allemagne. Cette rencontre a-t-elle été positive ? Au moins, il existe à présent une compréhension commune de ce qui est nécessaire pour le renforcement des communautés rurales et de leur pouvoir économique. Le statu quo ne fonctionne plus. L’Afrique est loin derrière son potentiel en termes de progrès techniques et agricoles. Le fait que l’Allemagne dirige le G20 cette année nous donne l’occasion de cesser de faire n’importe quoi et de réellement avancer sur des points stratégiques.

Jeudi, 11 mai 2017

Le Conseil des ministres africain des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a commencé une réunion hier avec un appel au groupe de 79 membres pour faire face à leurs obligations financières afin de permettre à leur groupe de mieux survivre à un environnement mondial en pleine mutation. Patrick I Gomes, lors de la 105e session du Conseil, a déclaré qu'une condition préalable au bien-être continu du Groupe ACP en général et au Secrétariat en particulier est de mieux servir tous nos acteurs. «J'aimerais donc faire appel aux États membres pour qu'ils poursuivent vos efforts en vue du paiement en temps voulu des obligations statutaires afin d'améliorer notre autonomie et le bon fonctionnement du secrétariat

Jeudi, 04 mai 2017

Le Conseil national de commercialisation agricole de l'Afrique du Sud, ainsi que Tralac, une ONG qui étudie le droit commercial, a publié une étude sur le commerce agricole africain alors qu'elle se déroule sur la scène mondiale. La conclusion de «L'OMC: problèmes agricoles pour l'Afrique» par le Professeur Ron Sandrey et ses collègues auteurs est qu'il y a peu de secteurs agricoles où l'Afrique bénéficiera de l'intervention de l'OMC et que le continent ne pourrait pas mieux que son accès préférentiel actuel Union européenne. Pour l'Afrique du Sud, qui est désigné comme pays développé selon les règles de l'OMC (apparemment une désignation auto-sélectionnée), la situation est plus complexe.

Aujourd'hui, dans chaque pays de l'UE, la plupart des gens portent du coton génétiquement modifié (GM) et les animaux de la ferme se nourrissent massivement du soja GM importé. Pourtant, de nombreux pays votent contre les autorisations d'importation des mêmes cultures GM dont ils dépendent: nous importons plus de 60 kg de soja génétiquement modifié pour chacun des 500 millions de citoyens de l'UE chaque année; D'autre part, la plupart des agriculteurs européens sont interdits de cultiver des cultures génétiquement modifiées. Les European Academies of Science ont déclaré: "Il existe des preuves convaincantes que les cultures génétiquement modifiées peuvent contribuer aux objectifs de développement durable avec des avantages pour les agriculteurs, les consommateurs, l'environnement et l'économie".

Vendredi, 28 avril 2017

L'UE compte actuellement neuf régions ultrapériphériques (OU), qui font partie intégrante de son territoire: les îles Canaries (Espagne), les Açores et Madère (Portugal), la Guadeloupe, la Guyane française, la Ma rtinique, Saint Martin, la Réunion et Mayotte (France). Tandis que les droits et les obligations des traités de l'UE s'appliquent pleinement à ces régions, l'article 349 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFEU) reconnaît que les caractéristiques individuelles qui limitent leur développement et permettent l'adoption de spécificités Mesures adaptées à la situation des RUP.

Vendredi, 21 avril 2017

L'Éthiopie et l'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) ont lancé un programme de résilience et de moyens d'existence durables (DRSLP) dans Semera, Afar, avec un fonds de 12 millions d'euros garanti par ce dernier. Le programme, appuyé par la technique de l'Agence et le prêt doux italien, s'inscrit dans le cadre de l'initiative de l'ISAD sur la résilience et la durabilité des catastrophes de la sécheresse (IDDRSI) assistée par la Banque africaine de développement, GiZ, la Banque mondiale et l'Union européenne dans les basses terres de la Pays. L'Unité de coordination fédérale au sein de l'Unité de coordination de l'État, du Ministère de l'élevage et de la pêche et de l'État au sein du Bureau du développement agricole et pastoral est chargée de coordonner les activités.

L'Afrique a besoin de plus d'action symbolique pour construire des économies vertes. Sans une action climatique adéquate, les agriculteurs africains peuvent perdre de 40% à 80% de leurs terres agricoles pour la culture de céréales. La prévention de la perte de biodiversité (SDG 9) et la dégradation de l'écosystème protégera également l'approvisionnement alimentaire des populations urbaines. La grande question est la suivante: comment mobiliser les ressources du secteur privé? Sans aucun doute, les institutions financières africaines ont des capacités importantes pour soutenir les investisseurs. Cependant, ils ont une histoire d'aversion au risque et ne disposent pas d'instruments de marché suffisants pour faciliter le partage des risques.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>