Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Environnement
Mai 2018
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 11 novembre 2009
Comme prévu, les discussions du Conseil européen des 29 et 30 octobre ont achoppé autour de la contribution de l’UE pour aider les pays en voie de développement à lutter contre le changement climatique. A l’issue de deux jours de discussion, les Etats rechignent toujours à mettre au pot. Les 27 ont finalement confirmé, malgré les réticences allemandes, leur accord avec la Commission européenne sur le coût annuel de 100 milliards d’euros par an d’ici à 2020 pour financer l’adaptation au changement climatique des pays en développement. Mais pas question, pour l’instant, de préciser combien l’Union européenne mettra sur la table lors des négociations internationales. Pas question, non plus, de resserrer la fourchette de 22 à 50 milliards d’euros, qui correspond au financement public international de l’enveloppe de 100 milliards. Cette demande avait été formulée par la Grande Bretagne, le Danemark et les Pays-Bas pendant le sommet. 
Mardi, 10 novembre 2009

Les défis qui attendent l'UE à la Conférence de l'ONU sur le climat prévue à Copenhague ont été présentés par le commissaire responsable, Stavros Dimas, aux députés de la commission de l'environnement. Les députés ont ensuite interrogé le commissaire sur le financement et l'efficacité des nouvelles mesures de lutte contre le changement climatique.

 

Ce document explique la politique de l’UE en matière de biocarburants, définie dans le cadre de sa politique globale de promotion des énergies renouvelables et de la bioénergie, ainsi que son interface avec le système juridique de l'OMC. Bien que sans doute influencée par des préoccupations concernant la sécurité des approvisionnements énergétiques et la volonté de trouver des débouchés alternatifs pour les agriculteurs européens, la politique de l'UE en matière de biocarburants (définis dans la législation européenne comme étant les combustibles liquides et gazeux utilisés pour le transport) va de pair avec ses politiques plus génériques visant à promouvoir la bioénergie, qui, en termes de législation, est intégrée à celle concernant les énergies renouvelables, dans le cadre de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Vendredi, 06 novembre 2009
Le Rapport et le Reader du 13ème Briefing de Bruxelles sur le développement, "Etre plus compétitif dans un contexte mondialisé: défis et opportunités pour les PME dans le secteur agricole ACP", sont maintenant disponibles. Le Rapport fournit un résumé des principaux points de discussion et le Reader offre un aperçu des principaux enjeux ainsi qu'une liste de ressources et références disponibles en ligne.
Jeudi, 05 novembre 2009
Le Comité des ambassadeurs du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a exprimé à l’Union européenne ses préoccupations concernant les menaces que fait peser le changement climatique sur les pays ACP, et exhorté la partie européenne à aider ces derniers à y faire face. C’est à l’occasion d’une réunion tenue à la Maison ACP que le Comité des ambassadeurs a fait part de ces préoccupations à l’ambassadeur de la Suède, S.E.M. Christian Danielsson, et au Directeur général en charge du Développement à la Commission européenne, M. Stefano Manservisi. La Suède assure actuellement la présidence de l’Union européenne. Outre le changement climatique, les deux parties se sont également entretenues sur le Traité de Lisbonne récemment ratifié et ses incidences sur les relations ACP-UE, ainsi que sur la crise financière et économique mondiale. Cependant, les discussions ont essentiellement porté sur le changement climatique et les efforts déployés par chacune des parties en vue de la Conférence des Nations unies qui se tiendra sur cette question le mois prochain à Copenhague.
Mercredi, 04 novembre 2009
Les dirigeants de la planète pourraient ne pas arriver à conclure un nouvel accord sur le climat lors du sommet des Nations Unies à Copenhague, si les pays riches refusent d’aider financièrement les pays en développement à faire face au changement climatique, ont indiqué des représentants de gouvernement et d’ONG. A moins de 50 jours de son ouverture, le Sommet de Copenhague était au centre des débats et des discussions de la conférence annuelle de l’UE sur le développement qui s’est déroulée à Stockholm. «Nous ne pensons pas qu’il y aura un accord sans mesures de financement appropriées», a déclaré Jeremy Hobbs, directeur exécutif d’Oxfam International.
Mardi, 03 novembre 2009
Lors de sa 2968ème session qui s'est tenue à Luxembourg le 21 octobre 2009, le Conseil sur l’environnement a réaffirmé que les pays développés devraient prendre l'initiative dans la lutte contre le changement climatique et ses effets néfastes. Il a également rappelé la proposition de l'UE selon laquelle les pays développés s’engagent à réduire, d’ici 2020, le total de leurs émissions d’environ 30% par rapport à leurs niveaux de 1990. Il a réaffirmé que son engagement à réduire les émissions de 30% par rapport à 1990 va permettre la conclusion d’un accord mondial global pour après 2012, à condition toutefois que les autres pays développés s'engagent à en faire de même, et que les pays en développement y contribuent de façon appropriée, en fonction de leurs responsabilités et de leurs capacités respectives.
Lundi, 02 novembre 2009
Courant décembre, le monde entier se retrouvera à Copenhague pour décider d'un accord global pour lutter contre le changement climatique. L'Union européenne a déjà adopté son paquet « climat-énergie ». Elle cherche aujourd'hui à se mettre d'accord pour parler d'une seule voix et peser dans les négociations. Le Parlement européen, de son côté, met tout son poids diplomatique dans la balance.
Jeudi, 29 octobre 2009
La 2970ème réunion du Conseil Affaires Générales et Relations extérieures qui s’est tenue au Luxembourg le 26 octobre 2009 a adopté une décision autorisant la Commission à participer aux négociations pour un régime international sur l’accès aux ressources génétiques dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique (CDB). La CDB est le principal cadre international pour les mesures visant à conserver la diversité biologique et pour un partage juste et équitable des bénéfices découlant de l’utilisation des ressources génétiques. Elle offre un cadre général pour l’accès aux ressources génétiques.
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>