Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 29 juin 2017

Un haut responsable de l'Union européenne (UE) dans les Caraïbes a déclaré que l'Europe est prête à poursuivre le leadership mondial sur la lutte contre le changement climatique, y compris en aidant les pays pauvres et vulnérables de la région. Soulignant les défis posés par le changement climatique, le chef de la délégation de l'Union européenne à la Barbade, les États des Caraïbes orientales, l'OECO et CARICOM / CARIFORUM, l'ambassadeur Daniela Tramacere a précisé que l'UE n'avait aucun plan pour abandonner l'accord extraordinaire conclu à Paris En 2015 par près de 200 pays.

Vendredi, 23 juin 2017

Le groupe d'États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), dont 79 membres comprennent certains des pays les plus vulnérables aux catastrophes et les plus vulnérables au monde, ont priorisé le pouvoir de la coopération internationale pour réduire l'impact des dangers naturels. Lors de sa réunion de la Plate-forme mondiale 2017 pour la réduction des risques de catastrophe, qui s'est achevée la semaine dernière vendredi à Cancun, au Mexique, le Forum Intra-ACP, organisé conjointement par l'UNISDR et le Secrétariat ACP, a réuni des ministres d'Haïti, des Îles Salomon et du Sud-Soudan , Ainsi que des représentants de l'UNISDR, du Groupe d'États ACP, du Parlement européen et de la Commission européenne, de la Commission de l'Union africaine, du Secrétariat de la Communauté du Pacifique et du Secrétariat de la CARICOM

Le projet de réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles post-crise a été lancé jeudi à Gambie dans un hôtel en Sénégalie. Le projet de 11,4 millions de dollars américains vise à soutenir la lutte contre la malnutrition chez les enfants de moins de deux ans dans quatre régions administratives, à savoir: La région de la Banque du Nord, la région de la rivière Bas, la région de la rivière Central et la région de la rivière Upper par des interventions ciblées axées sur les ménages en situation d'insécurité alimentaire. Dans ses remarques, Saffie Lowe-Ceesay, ministre de la Santé et de la Prévoyance sociale, a déclaré que la sous-nutrition est un problème majeur de santé publique en Gambie, aggravé par l'augmentation des niveaux de pauvreté et l'insécurité alimentaire, une couverture insuffisante des interventions nutritionnelles, une mauvaise alimentation Les habitudes, l'hygiène et l'hygiène et un fardeau accru.

Jeudi, 15 juin 2017

La SADC a approuvé de donner R20 millions chacun à Madagascar et aux Seychelles pour aider les deux nations insulaires à améliorer leur participation au commerce régional et international. Les subventions ont été approuvées par le comité directeur du programme de l'établissement commercial de la SADC (TRF), lors de sa septième réunion tenue à Gaborone le mois dernier. L'installation est un mécanisme de soutien financier et technique accordé aux États membres de la SADC pour les aider à mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre du Protocole régional sur l'accord de partenariat commercial et économique (APE) entre l'Union européenne et le groupe APE de la SADC.

La Commission européenne a accordé à Cabo Verde (Cap-Vert) une dérogation temporaire aux règles d'origine préférentielle pour les filets préparés ou conservés de maquereaux, de bonites et de germons conformément au règlement d'application publié dans le Bulletin officiel de l'Union européenne. La renonciation durera un an (juin 2017 à juin 2018) pour la jolie et le germon et deux ans pour le maquereau, avec effet rétroactif au 1er janvier 2017. Cabo Verde bénéficie du système généralisé de préférences de l'Union pour les règles d'origine. La renonciation couvre des quantités annuelles de 2 500 tonnes de filets de maquereaux et de maquereaux préparés et conservés et 875 tonnes de bonites et de germons traités ou préservés.

On dit souvent que la situation macroéconomique du secteur agricole a diminué, un argument soutenu par la baisse du PIB du secteur, qui est passée de 4,2% en 1996 à 2,3% en 2015. Cependant, ce qui n'est pas pris en compte dans ce récit est que le La valeur du secteur agricole a augmenté de 40%, passant de 50,5 milliards à R71,4 milliards par rapport à cette période. Cela se traduit par un taux de croissance annuel moyen assez modeste de 2,1 pour cent au cours des deux dernières décennies, ce qui explique pourquoi la part relative de l'économie dans l'économie a diminué. L'agriculture ne devient pas insignifiante - c'est seulement que d'autres secteurs, en particulier le secteur des services, ont connu une croissance plus rapide à partir d'une base inférieure.

La semaine dernière, Donald Trump a annoncé sa décision de retirer son pays de l'Accord de Paris. Cela fait suite aux annonces précédentes visant à réduire le soutien américain au développement. Ces décisions sont profondément inquiétantes, mais ne doivent pas nous distraire de l'immense tâche à accomplir, écrit Neven Mimica. Neven Mimica est le commissaire européen à la coopération internationale et au développement. Lorsque les défis mondiaux augmentent, nous devons relever le défi. Lors d'un moment décisif pour le multilatéralisme, les Nations Unies ont adopté en 2015 un ensemble d'objectifs universels de développement durable pour répondre à ces défis - en appliquant pour la première fois à tous les pays.

Jeudi, 08 juin 2017

Le gouvernement devrait élaborer une politique agricole globale et élaborer un cadre d'irrigation clair qui définira les processus de sélection pour les bénéficiaires afin de permettre au pays d'attirer des investissements significatifs, ont déclaré les législateurs. Le Comité parlementaire du portefeuille sur l'agriculture, la mécanisation et le développement de l'irrigation a déclaré que les installations de mécanisation Devrait également inclure des systèmes solaires pour minimiser les coûts d'énergie. Cela a été dit mardi par le président du comité et Muzarabani Sud membre de l'Assemblée nationale Cde Christopher Chitindi (Zanu-PF) tout en présentant un rapport sur l'utilisation de la Facilité de mécanisme de brésilienne.

L'intensification massive de l'agriculture contribue à l'augmentation de la déforestation, à la rareté de l'eau, à l'épuisement des sols et au niveau des émissions de gaz à effet de serre, prévient l'ONU. Pour parvenir à un développement durable, nous devons transformer l'agriculture et les systèmes alimentaires actuels, notamment en soutenant les petits exploitants agricoles et les agriculteurs familiaux, en réduisant les pesticides et l'utilisation de produits chimiques et en améliorant les pratiques de conservation des terres, a déclaré le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) le 30 mai Bruxelles s'adressant aux législateurs européens.José Graziano da Silva a souligné que si les systèmes agricoles à forte intensité de ressources et à forte intensité de ressources ont considérablement augmenté la production alimentaire, cela a coûté beaucoup à l'environnement.

Les éleveurs dans les zones communales du pays devraient stimuler financièrement, avec le lancement d'un programme de subventions de l'Union européenne «Soutien au secteur de l'élevage dans les zones communales du nord de la Namibie» qui durera six ans pour 20 euros million. Le programme sera lancé sous un créneau au 8ème Congrès ordinaire de l'Union nationale des agriculteurs de Namibie (NNFU) qui se déroulera à Opuwo à l'Hôtel Le Manoir le vendredi 9 juin sous le thème: «Transformation de l'agriculture sans propriété de propriété: clé À la création de richesse et à la prospérité ". Lors de l'événement, SE le président Hage G. Geingob prononcera l'allocution principale, tandis que le chef de la délégation européenne en Namibie, Jana Hybaskova et l'hon. John Mutorwa, ministre de l'Agriculture, de l'Eau et des Forêts, lancera le programme de l'UE

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>