Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Pêche Régionale
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 15 décembre 2016

L’Union Européenne a donné un carton vert au président Alpha Condé suite à la sortie de la Guinée de la liste des pays tiers non coopérants dans la lutte contre la pêche INN. La cérémonie de remise de ce carton a eu lieu mardi 29 novembre 2016 à Conakry dans un réceptif hôtelier où seules les chaines de télévisions ont été admises par les services de la présidence à couvrir. Selon le ministre de la Pêche, ce carton vert est dédié en qualité de champion d’Afrique dans la lutte contre la pêche INN. « J’en suis réconforté et honoré. C’est toute la Guinée qui a gagné. Je remercie l’Union Européenne pour cette marque de confiance », s’est réjoui le ministre de la Pêche. Il estime cependant que gagner une bataille ne signifie pas gagner la guerre.

Vendredi, 04 novembre 2016

31 Etats africains ont adopté le 15 octobre 2016 à Lomé (Togo) une charte pour lutter contre la piraterie et la pêche illégale. Elle prévoit une coopération entre Etats et le financement d'un fond spécial de lutte. L'illustration d'une prise de conscience, partagée par les pays africains, de la nécessité de protéger la ressource. Chinois, Coréens, Européens pillent sans vergogne les ressources halieutiques d'Afrique de l'Ouest. Des chalutiers géants pêchent en toute illégalité dans la zone économique des pays du golfe de Guinée et de la côte occidentale africaine. On estime que le manque à gagner s'élève à 300 millions de dollars annuels pour le seul Sénégal. Le Sénégal a été d'ailleurs le premier pays à prendre le taureau par les cornes.

Jeudi, 20 octobre 2016

La délégation de l’Union européenne (UE) a décidé de sortir la Guinée de la liste des pays non-coopérants en matière de pêche illicite, selon un communiqué. « Le retrait de la Guinée de la liste des pays tiers non-coopérants en matière de pêche illicite, non déclarée et non réglementée (pêche INN) est effectif », indique-t-elle dans un communiqué. C’est une décision prise par le Conseil de l’UE à l’issue d’une réunion à Luxembourg, fondant sa proposition « sur les conclusions confirmant que la Guinée a démontré avoir remédié à la situation ayant justifié son inscription sur la liste et qu'elle a pris des mesures concrètes susceptibles d'entraîner une amélioration durable de la situation ».

Samedi, 17 septembre 2016

Le chemin n'est pas simple, mais l'instant est peut-être décisif. Le président du gouvernement, Philippe Germain, s'est envolé pour participer, d'aujourd'hui à dimanche, au 47e sommet du Forum des îles du Pacifique (FIP), aux États fédérés de Micronésie à Pohnpei, dans l'archipel des îles Carolines. Le FIP, véritable organe politique régional, rassemble les chefs d'État ainsi que de gouvernement, et fixe chaque année les lignes directrices pour les organisations techniques. Telles que la Communauté du Pacifique (CPS), le Programme régional océanien de l'environnement (Proe), ou encore l'Organisation régionale de gestion des pêches.

La Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée et le Sénégal, membres de la Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP) se sont unis pour contrecarrer la pêche illicite, non déclarée et non règlementée, du 28 août au 1er septembre 2016, dans le cadre de « l'Opération PEDRO CARDOSO NANCO » organisée au titre du projet « Gouvernance, politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'Ecorégion WAMER (Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée, Sierra Leone et Cabo Verde) » financé par l'Union européenne.

Jeudi, 08 septembre 2016

L'Union européenne appuie la coopération régionale pour lutter contre la pêche illégale en Afrique de l'Ouest. Une opération de 4 jours co-financée par l'Union européenne (UE) a permis d'obtenir des résultats concrets dans la lutte contre la pêche illégale. Du 28 août au 1er septembre, la Commission Sous-Régionale des Pêches (CSRP) a organisé une campagne de surveillance en mer afin de contrôler les navires pêchant dans les Zones Economiques Exclusives (ZEE) de la Gambie, du Sénégal, de Guinée-Bissau et de Guinée.

Vendredi, 22 juillet 2016

La Commission européenne a levé mercredi, les sanctions européennes prises contre la Guinée pour insuffisance dans sa lutte contre la pêche illégale. Cette levée de sanction constitue un quitus pour la reprise des échanges entre les deux parties. « La Commission a levé son 'carton rouge' et les mesures commerciales associées aux produits de la pêche en provenance de la République de Guinée », a annoncé le commissaire européen à la Pêche, Karmenu Vella dans un communiqué. La Guinée était sous le coup d'une mesure appelée « carton rouge » depuis novembre 2013.

Vendredi, 10 juin 2016

L'Union européenne ratifie l'accord de pêche controversé avec les Îles Cook. Il ne peut toutefois pas entrer en vigueur pour le moment, puisque le Premier ministre de l'archipel polynésien n'a pas encore signé l'accord. Henry Puna et son gouvernement font face à l'opposition d'une grande partie de la population, qui redoute de lourdes conséquences sur les stocks de thon de la région. L'accord permettrait aux thoniers-senneurs européens, principalement espagnols, de pêcher les espèces de leur choix pendant quatre ans. Un comité doit être prochainement mis en place pour examiner une pétition signée par plus de la moitié des habitants des Îles Cook.

Source: radioaustralia.net.au

Mardi, 07 juin 2016

L’UE et la Mauritanie ont renouvelé pour quatre ans un accord selon lequel 100 bateaux européens pourront pêcher dans les eaux mauritaniennes. Un article d’EurActiv Allemagne. L’accord UE-Mauritanie, auquel le Parlement européen a donné son feu vert, est une aubaine pour les États dont la demande de poissons ne peut être comblée par la pêche des 28. Depuis 2009, les importations de poisson pour la consommation locale ont augmenté de 6 % par an. Rien qu’en 2014, 21 milliards d’euros de poissons ont été importés dans l’UE, soit quatre fois la valeur des importations de viande. L’accord, qui remonte à 1987, est le plus complet jamais signé entre l’UE et un pays africain et fait partie des accords de partenariat de pêche (APP) durables qui permettent à des bateaux européens d’accéder à des zones dans les pays tiers. Il fera également partie de la politique commune de la pêche, grâce à laquelle l’union s’engage à encourager davantage la pêche durable, un contraste frappant avec l’habitude de surpêche le long des côtes africaines.

Source: euractiv.fr

Vendredi, 20 mai 2016

Aux Îles Cook, le Premier ministre fait une concession de taille: Henry Puna accepte qu'un comité examine la pétition déposée par les opposants à la pêche à la senne. Cela fait plusieurs semaines que l'opposition fait pression sur le gouvernement pour qu'il accepte de réévaluer l'intérêt de signer un accord de pêche avec l'Union européenne. 4 100 personnes ont signé une pétition dénonçant cet accord, qui doit permettre aux Îles Cook de recevoir plus de 12 millions de dollars en échange d'un permis de pêche quasiment illimité pour les thoniers-senneurs européens, principalement espagnols, pendant quatre ans. Mais le gouvernement a remis en cause la valeur de la pétition, estimant qu'il était peu crédible que plus de la moitié de la population l'ait signée. On devrait être fixé prochainement.

Source: radioaustralia.net.au

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>