Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Pêche Régionale
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 06 janvier 2016

L’Union européenne a octroyé une enveloppe de 43 millions d’euros destinée pour les programmes de renforcement de la sécurité maritime en Afrique orientale et australe et océan Indien (MASE) et Routes Maritimes Critiques de l’océan Indien (CRIMARIO). Cette réunion a vu la participation des experts des programmes de renforcement de la sécurité maritime en Afrique orientale et australe et océan Indien (MASE) et Routes Maritimes Critiques de l’océan Indien (CRIMARIO). La session s’est tenue sous la coprésidence de la Commission de l’océan Indien (COI) ainsi que la Délégation de l’Union européenne représentée par Jean-Pierre Bardoul

Mardi, 05 janvier 2016

Le Protocole du 14 décembre 2013 portant application de la Convention entre la République de Guinée Bissau et la République du Sénégal, en matière de pêche maritime, signée à Dakar le 22 décembre 1978, a été prorogé par mémorandum à Bissau, pour une période de trois (03) mois, susceptible d'être renouvelée une fois, d'un commun accord. Le Mémorandum relatif à ce protocole a été signé le lundi 28 décembre 2015 à Bissau, par Monsieur IIdefonso BARROS, Secrétaire d’Etat des Pêches et de l’Economie maritime de la République de Guinée Bissau et Monsieur Oumar GUEYE, Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime de la République du Sénégal qui vient de conduire, à Bissau, une délégation comprenant Dr Mamadou GOUDIABY, Directeur des Pêches Maritimes (DPM), Capitaine de Vaisseau Cheikh SARR, Directeur de la Protection et de la Surveillance des Pêches (DPSP), Doudou GUEYE, Conseiller Juridique du Ministère.

Vendredi, 18 décembre 2015

Le Chancelier Lener Renauld, a laissé le pays pour représenter Haïti à un Symposium autour du thème « Perspectives sur le Développement Durable Régional de la Mer des Caraïbes » une initiative de l’Association des États de la Caraïbe (AEC). Ce forum qui se tenait à Port d’Espagne (Trinidad et Tobago) les 23 et 24 novembre était organisé en marge de la nécessité et de l’urgence de développer des actions devant protéger la mer des Caraïbes et le développement des pays de la Région, présentera entre autres, des ateliers sur la menace des algues Sargasses et l’érosion des zones côtières.

Voilà  une décision historique du tribunal international du droit de la mer qui fera jurisprudence comme nous le déclare dans cet entretien exclusif, Me Me Aboubacar FALL, avocat associé au Cabinet Géni & Kébé et membre Titulaire du Comité Maritime International (CMI)

Mardi, 15 décembre 2015

La République de Guinée est actuellement la seule Nation au monde qui figure sur la liste des pays non coopérants avec l'Union Européenne en matière de lutte contre la pêche illégale non contrôlée et non réglementée (connue sous le sigle INN). C'est pour corriger cette situation que les autorités  guinéennes ont entrepris un certain nombre d'actions depuis trois ans, et le chef de l'Etat a personnellement dépêché son ministre-conseiller à la pêche, Ansoumane Fofana à Bruxelles.

Jeudi, 10 décembre 2015

L'association de la pêche des Îles Cook fait part de ses préoccupations quant à l'impact du nouvel accord de pêche sur la pérennité du thon obèse. Le ministère des ressources marines a conclu un projet d'accord avec l'Union européenne qui autorisera les senneurs à senne coulissante espagnols à pêcher dans les eaux des Îles Cook. Le président de l'association de pêche des Îles Cook, M. Don Beer, affirme que la plupart de ses membres, qui pratiquent une pêche de subsistance, ont remarqué une baisse des prises de poissons au fil des années.

Vendredi, 13 novembre 2015

Le Conseil procédera à un échange de vues sur l'état d'avancement des travaux concernant la simplification de la politique agricole commune (PAC).  La Commission informera les ministres de l'état d'avancement des travaux sur les questions relatives aux échanges agricoles internationaux. Le Conseil fera le point sur la mise en œuvre du train de mesures visant à faire face à la situation difficile dans plusieurs secteurs agricoles.

Mardi, 10 novembre 2015

La Commission a proposé d'augmenter les possibilités de pêche afin d'aider les pêcheurs à s'adapter progressivement à la nouvelle obligation de débarquement de toutes les captures. C’est la première fois que la Commission propose des compléments de quotas pour toutes les pêcheries qui seront soumises à l’obligation de débarquement à compter de 2016. Ces quotas supplémentaires permettront de compenser les quantités supplémentaires de poisson que les pêcheurs devront débarquer.

Mercredi, 04 novembre 2015

Quatre senneurs espagnols seront autorisés à pêcher dans les eaux des Îles Cook pendant les quatre prochaines années, en vertu de l'accord de partenariat en faveur d’une pêche durable signé entre l'Union européenne (UE) et les îles Cook. Celui-ci permet à l’UE d’accéder à l’une des plus importantes zones de pêche au thon du monde qui fournit plus de la moitié des captures mondiales de thon dans l'océan Pacifique occidental et central. En contrepartie à l’autorisation de pêcher 7 000 tonnes de thon, l’UE versera une contribution financière de 2,8 millions d’euros, dont 350 000 euros seront alloués au renforcement du secteur de la pêche.

Mercredi, 28 octobre 2015

La Cour des comptes a révélé que l’Union européenne avait payé le poisson près de six fois trop cher dans le cadre des « Accords de partenariat dans le domaine de la pêche ». Par ailleurs, le rapport de la Cour des comptes a également mis l’accent sur le manque de données fiables concernant les programmes européens qui visent à  promouvoir la pêche durable dans les eaux des pays en développement. La Cour n’a évoqué aucun cas de fraude mais a noté que « les coûts réels payés étaient souvent plus élevés que les prix qui avaient été négociés ».

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>