Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Pêche Régionale
Octobre 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 04 novembre 2015

Quatre senneurs espagnols seront autorisés à pêcher dans les eaux des Îles Cook pendant les quatre prochaines années, en vertu de l'accord de partenariat en faveur d’une pêche durable signé entre l'Union européenne (UE) et les îles Cook. Celui-ci permet à l’UE d’accéder à l’une des plus importantes zones de pêche au thon du monde qui fournit plus de la moitié des captures mondiales de thon dans l'océan Pacifique occidental et central. En contrepartie à l’autorisation de pêcher 7 000 tonnes de thon, l’UE versera une contribution financière de 2,8 millions d’euros, dont 350 000 euros seront alloués au renforcement du secteur de la pêche.

Mercredi, 28 octobre 2015

La Cour des comptes a révélé que l’Union européenne avait payé le poisson près de six fois trop cher dans le cadre des « Accords de partenariat dans le domaine de la pêche ». Par ailleurs, le rapport de la Cour des comptes a également mis l’accent sur le manque de données fiables concernant les programmes européens qui visent à  promouvoir la pêche durable dans les eaux des pays en développement. La Cour n’a évoqué aucun cas de fraude mais a noté que « les coûts réels payés étaient souvent plus élevés que les prix qui avaient été négociés ».

Vendredi, 23 octobre 2015

Le Conseil s'efforcera de parvenir à un accord politique sur les possibilités de pêche ouvertes aux États membres dans la mer Baltique pour 2016. Les ministres fixeront les quantités maximales de poissons provenant de stocks spécifiques qui peuvent être capturés dans cette mer (total admissible des captures - TAC) et des limitations en matière d'effort de pêche (nombre de jours en mer) pour les stocks de cabillaud de la mer Baltique.  Les ministres auront également un échange de vues sur les consultations annuelles prévues entre l'UE et la Norvège dans le cadre de leur accord bilatéral sur la pêche. Les consultations auront lieu en novembre et décembre 2015. La présidence luxembourgeoise organisera une discussion sur l'agriculture et l'atténuation de son incidence sur le changement climatique. Cette discussion interviendra dans le contexte de la prochaine conférence de Paris sur le changement climatique, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Lundi, 19 octobre 2015

Il y a dix ans, la Guinée-Bissau ne possédait pas de patrouilleurs pour assurer le contrôle de ses eaux et effectuer une surveillance maritime permettant de mettre un frein aux activités de pêche illégale. Cependant, l'Espagne a annoncé qu'elle allait l'aider à acquérir trois navires de patrouille pour lutter contre la pêche illégale dans ses eaux territoriales. En vertu d'un accord récemment signé en Guinée-Bissau, les navires, qui seront financés par des fonds de l'Union européenne, seront fabriqués par un constructeur naval espagnol anonyme. Le service de surveillance des pêches (FISCAP) salue ce soutien.

Jeudi, 15 octobre 2015

La Commission européenne, qui a confirmé sa politique de tolérance zéro en matière de pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en lançant un avertissement contre les îles des Comores et en maintenant ses sanctions à l'encontre de la Guinée, a récemment retiré les cartons jaunes adressés au Ghana et à la Papouasie-Nouvelle-Guinée. En effet, ces derniers ont considérablement réformé leur système de gouvernance de la pêche. La Commission a également approuvé une communication sur les principales réalisations du Règlement INN pendant les cinq premières années de son application.

Mercredi, 14 octobre 2015

La Commission a confirmé sa politique de tolérance zéro envers la pêche illégale dans le monde en avertissant les îles des Comores qu'elles risquent d'être cataloguées comme pays non coopératif dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Parallèlement, la Commission a levé les cartons jaunes infligés au Ghana et à la Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui ont considérablement réformé leur régime de gouvernance des pêches. La Commission a également approuvé une communication sur les principales réalisations du Règlement INN pendant les cinq premières années de son application. Les Fidji, le Belize, le Togo et Vanuatu ont également réformé leurs systèmes après avoir reçu un avertissement de l'UE.

Mardi, 13 octobre 2015

Cela a été officialisé aux Seychelles, le 8 octobre 2015. Les pêcheurs artisans de l'Océan Indien ont décidé de se fédérer pour valoriser la petite pêche "pour un développement durable et responsable" des différents pays de la zone. "Cette fédération va permettre, d’abord, aux pêcheurs de l’Océan Indien de se connaître entre eux et de mieux s’organiser pour défendre leurs intérêts, et coopérer pour agir efficacement", déclare Wallace Cosgrow, ministre de la Pêche et de l’Agriculture de la République des Seychelles. Les objectifs : "poursuivre la construction de ses fondations et favoriser sa reconnaissance par les institutions et les acteurs du bassin maritime de l’Océan Indien".

Les investisseurs étrangers, principalement norvégiens, prennent conscience du potentiel de l'industrie aquacole au Kenya. Le Secrétaire principal à la pêche, Micheni Ntiba, explique que le gouvernement possède un plan stratégique solide pour le développement de l'aquaculture : « De nombreux efforts doivent être réalisés au Kenya pour moderniser le développement de l'aquaculture et nous invitons les partenaires norvégiens à investir dans ce secteur. » La Norvège jouit d'une industrie aquacole très développée, avec des activités telles que l'élevage et la récolte des poissons, l'ajout de valeur et la commercialisation.

Jeudi, 08 octobre 2015

La ministre de la pêche Victoria de Barros Neto a annoncé que la construction du Centre de formation à la pêche professionnelle (Cefopesca) d’Angola, un projet estimé à 98 millions USD, débuterait cette année pour se conclure 36 mois plus tard. Le Centre de formation à la pêche professionnelle a été créé en 1982 dans le cadre de la coopération entre l'Angola et la Suède. L’approbation par le gouvernement angolais de la construction de ces nouvelles infrastructures fait suite à la destruction, en 2007, de 85 % du centre par des pluies torrentielles. Ce projet est financé par un crédit ouvert du gouvernement espagnol en faveur de l'Angola.

Mao Zeming, le ministre de la pêche et des ressources marines de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG), a annoncé que les navires battant pavillon national ne seront plus autorisés à mener leurs activités de pêche dans les zones de haute mer du Pacifique oriental en raison de graves inquiétudes quant à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Les activités de pêche sont interdites dans les zones au-delà des eaux concernées par le système de contingentement des jours de pêche défini par les signataires de l'Accord de Nauru (PNA).

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>