Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Mercredi, 26 juillet 2017

Le Royaume-Uni (Royaume-Uni) et les membres de l'Union douanière d'Afrique australe (SACU) ont convenu de poursuivre les discussions pour explorer les moyens de s'assurer que l'accord commercial existant entre le Royaume-Uni et la SACU actuellement régi par l'APE UE-SADC ne sera pas perturbé par Le départ du Royaume-Uni de l'UE. Cela signifie effectivement que presque tous les termes et conditions de l'accord commercial actuel de la SACU avec l'UE - connu sous le nom d'Accord de partenariat économique de la SADC (APE) - seraient adoptés dans un nouvel accord commercial avec le Royaume-Uni.

Le vice-président du Conseil national des ministres, le ministre de l'Investissement, M. Moubark Al-Fadil al Mahdi, s'est réuni jeudi, à son bureau, M. Jean-Michel Dumond, l'ambassadeur de l'Union européenne au Soudan et a discuté avec lui d'un nombre Des problèmes et des projets que l'UE entend mettre en œuvre dans la phase à venir, y compris les projets de soutien à l'éducation et de sécurité alimentaire. La réunion a également abordé la coopération conjointe, les moyens de coordination avec les autorités concernées pour garantir le succès de ces projets. L'ambassadeur de l'UE a noté que le programme vise six États, y compris les projets de retour des personnes déplacées dans leurs villages au Darfour, Les projets de sécurité alimentaire et le développement social à Kassala en utilisant les ressources agricoles de l'Etat.

Le ministère fédéral de l'Agriculture et du Développement rural et le Conseil nigérian de promotion des exportations (NEPC) ont commencé une formation de guidage de qualité des agriculteurs d'abeilles à travers le pays. Le Dr Gideon Mshelbwala, directeur des Services vétérinaires et de lutte antiparasitaire au ministère, a fait la déclaration jeudi à Goshen, dans l'État de Nasarawa. Il a déclaré que la formation visait à permettre au Nigéria de satisfaire aux exigences de l'Union européenne en matière d'exportation de miel. Il a ajouté que la formation contribuerait également à renforcer la capacité des éleveurs d'abeilles sur les pratiques modernes d'apiculture pour qu'ils respectent les normes internationales dans la production de miel

La flotte européenne de longue distance, regroupée en Europêche, a exprimé au commissaire aux affaires maritimes et aux pêches de la DG Mare, Karmenu Vella, l'importance des accords de pêche avec les pays tiers pour cette flotte et a demandé un soutien diplomatique au plus haut niveau pour renouveler la Accord avec la Guinée-Bissau en termes équitables. Pour renouveler l'accord avec la Guinée-Bissau, qui se termine le 23 novembre, et après l'échec du quatrième cycle de négociations, Europêche juge nécessaire de faire en sorte que le président du pays, José Mario Vaz, comprenne que ses demandes sont disproportionnées et que Le renouvellement impliquerait une perte pour les deux parties.

Le soutien des entreprises CARIFORUM pour tirer parti de l'Accord de partenariat économique CARIFORUM-UE (EPA) est à l'avant-garde du programme de travail de l'Agence de développement des exportations des Caraïbes alors qu'ils mettent en œuvre le Programme régional de développement du secteur privé (RPSDP) du 11e FED financé par l'Union européenne. Plus de 70 organisations commerciales et de soutien aux entreprises ont participé à l'atelier spécialisé de la Convention sur le commerce et l'investissement de l'Association des fabricants de Trinité-et-Tobago (TTMA) le vendredi 7 juillet et 90 personnes ont pu participer par la diffusion en direct.

Le président voit sa visite d'Etat au Ghana cette semaine dans l'esprit de l'engagement avec une partie du monde avec laquelle Malte a eu très peu de contact. Le Ghana devient rapidement un centre régional pour les opportunités sur d'autres marchés de l'Afrique de l'Ouest, de même que Malte est considérée comme une porte d'entrée vers la Méditerranée et comme un pont vers l'Europe. "Malte est bien connue et bien connue dans la région nord-africaine, grâce à un important engagement commercial et culturel sur une longue période de temps entre Malte et nos voisins méditerranéens du sud", a déclaré le président Coleiro Preca. "Pourtant, notre engagement historique avec l'Afrique subsaharienne a été moins prononcé.

Jeudi, 20 juillet 2017

Pour le 50e anniversaire de la création de l'Organisation de l'unité africaine (maintenant l'UA), les dirigeants africains ont adopté l'Agenda 2063: The African We Want - une vision pour une Afrique prospère basée sur une croissance inclusive et un développement durable. L'une des caractéristiques déterminantes de cet agenda est la transformation structurelle des économies africaines pour parvenir à une croissance partagée, des emplois décents et des opportunités économiques pour tous. Jusqu'à présent, la transformation structurelle qui affecte les ressources productives de l'agriculture et de l'industrie minière à la fabrication - ce qui a permis à de nombreux pays d'atteindre une plus grande prospérité - a contourné la plupart des pays africains.

À l'honneur du Parti conservateur Summer Parlay à Londres où il a mélangé avec le Premier ministre Theresa May et les membres de son cabinet, l'avocat de Commonsense et le sénateur nigérian, Ben Murray-Bruce a exhorté le Royaume-Uni à éliminer les barrières commerciales entre lui et tous les pays africains, en particulier le Nigéria Et au lieu de cela, devrait créer l'atmosphère économique favorable aux accords commerciaux directs avec les pays africains. Le sénateur Bruce a fait l'appel lors d'un discours à Kampala, en Ouganda, aux côtés de

Deux accords, notamment sur la création de l'Agence de développement de la France (AFD) en Angola et d'une autre relative au financement de projets d'eau, ont été signés vendredi dernier à Luanda. Le premier accord a été signé par le ministre des Finances, Archer Mangueira, et par l'ambassadeur de France, Silvain Itté. Cet accord vise à permettre à l'AFD officiellement en Angola et à financer des projets liés aux domaines de l'eau, de l'énergie et de l'agriculture. Le deuxième accord a été signé par le ministre Archer Mangueira et le représentant résident de la Banque mondiale en Angola, Clara de Sousa, ainsi que le directeur de l'Agence de développement de la France (AFD), Martha Stein-Scochas.

Le député européen a déclaré que le soutien à la Grande-Bretagne qui a quitté l'Union européenne est en hausse en Afrique, où les règlements de Bruxelles sont extrêmement impopulaires. Il a déclaré que les tarifs de l'UE imposés, par exemple, à la sauce tomate, mais pas à la tomate, réduisent les opportunités que l'Afrique doit commercialiser avec succès en Europe. Au lieu de cela, les pays africains sont forcés d'exporter des ingrédients de base, de perdre des produits plus lucratifs en raison du coût de leur exportation. Avec la Grande-Bretagne devant l'UE, les États africains bénéficieront d'une plus grande variété de ce qu'il peut exporter dans le pays.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>