Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 10 avril 2017

L'Union européenne (UE) fournira 200 millions d'euros pour des projets dans les secteurs du commerce, de l'énergie et de l'approvisionnement en eau en Angola au cours des cinq prochaines années, a déclaré à Luanda l'ambassadeur de l'UE, Tomáš Uličný. Lors de la célébration du 60ème anniversaire du Traité de Rome, lundi, l'ambassadeur a déclaré à l'agence de presse angolaise Angop que, en plus du soutien financier dans les secteurs mentionnés, au cours des six prochains mois, l'UE financera la formation des techniciens du National Banque d'Angola. "Plus de vingt Angolais se rendront en Europe pour recevoir une formation en banque et certains experts européens viendront en Angola pour transmettre leurs connaissances afin que le pays puisse atteindre le standard bancaire européen", a déclaré le diplomate.

Vendredi, 07 avril 2017

Le brexit implique non seulement un changement radical dans les relations économiques et politiques en Europe, mais aussi en Afrique, où le Royaume-Uni, par son adhésion à l'Union européenne, a pu renforcer ses relations avec plusieurs pays du continent. Après le référendum sur le brexit au Royaume-Uni le 23 juin dernier, les monnaies africaines ont plongé. Elles ont été imitées par les actions et les obligations. En raison de leurs positions de plus grands marchés africains du Royaume-Uni, le Kenya, le Nigeria et l'Afrique du Sud sont parmi les États africains importants à être touchés par la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Europe. Un grand nombre de négociations pourraient être nécessaires, car la plupart des accords commerciaux du Royaume-Uni avec des pays africains ont été négociés par le biais de l'UE. Inévitablement, certains accords prendront fin.

En dépit des efforts internationaux visant à lutter contre l'insécurité alimentaire, environ 108 millions de personnes dans le monde se sont trouvées dans une situation de grave insécurité alimentaire en 2016, soit une augmentation spectaculaire par rapport aux 80 millions de 2015, selon un nouveau rapport mondial sur les crises alimentaires, publié à Bruxelles aujourd'hui. Ce rapport, dont la compilation a nécessité l'intégration de plusieurs méthodes de mesure, est le fruit d'une nouvelle collaboration politiquement novatrice, entre l'Union européenne et l'USAID, des institutions régionales de sécurité alimentaire, ainsi que des organismes des Nations Unies, y compris l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture, le Programme alimentaire mondial et l'UNICEF. Cette augmentation spectaculaire reflète la difficulté pour ces personnes de produire et d'accéder à la nourriture en raison de conflits, de prix record des denrées alimentaires sur les marchés locaux et de conditions météorologiques extrêmes, comme la sécheresse et les pluies irrégulières causées par El Niño.

Mardi, 04 avril 2017

«Intégration de l’Union européenne, des Traités de Rome à l’Union européenne aujourd’hui», tel est le thème de l’exposition organisée par l’Union européenne dans le cadre de la célébration des 60 ans d’existence de l’organisation au Tahala Rarihasina hier. Et Madagascar n’est pas en reste. La ministre des Affaires étrangères Béatrice Atallah a annoncé dans son discours que «Madagascar bénéficie de plusieurs instruments de la part de l’Europe». On compte parmi ceux-ci les instruments pour la démocratie et les droits de l’homme, la stabilité, les aides humanitaires mais surtout les instruments financiers et le savoir-faire.

Pour lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière et le phénomène des personnes déplacées en Afrique, l’Union Européenne a mis sur la table un fonds fiduciaire d’urgence d’un montant de 26 milliards de francs Cfa. Ainsi, les jeunes et les entreprises des régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Louga, Saint-Louis, Podor, Tambacounda, Kédougou, et Matam, sont les principales cibles dudit programme prévu pour une durée de 4 ans. Selon un communiqué de l’institution européenne, « le Comité de Pilotage a réuni les différents partenaires du Programme avec lesquels ils ont échangé sur les axes structurants du Programme notamment, le Plan de Travail Annuel 2017 de chacun des partenaires, l'organisation d'une campagne de communication et d’information « Tekki fii », qui sera mise en œuvre pendant toute la durée du Programme.

Le ministre d’État Secrétaire Général à la Présidence de la République Monsieur Naby Youssouf Kiridi Bangoura a co-présidé ce mercredi avec Gerardus Gielen Ambassadeur de l’Union Européenne en Guinée les travaux du dialogue politique entre notre pays et l’Union Européenne au titre de l’article 8 de l’accord de Cotonou signé entre les parties. Ce dialogue politique qui fait suite à celui tenu en 2014, vise à encourager la compréhension mutuelle, de faciliter la définition de priorités et de principes communs afin de renforcer la coopération entre les parties au sein des enceintes internationales.

Le député européen Louis Michel, coprésident de l’Assemblée parlementaire paritaire UE-ACP, a été reçu vendredi par le président togolais. Selon le communiqué officiel, les échanges ont porté sur l’accord de partenariat entre l’Union européenne et les pays ACP. M. Michel souhaite recueillir l’avis de Faure Gnassingbé dans la perspective de la renégociation de l’Accord de Cotonou qui prend fin en 2020. M. Gnassingbé s’est félicité de la prise en compte des questions relatives à l’emploi des jeunes, à l’immigration, à la lutte contre le terrorisme et au développement économique et à la gouvernance.

Jeudi, 30 mars 2017

Le Président de la République Alassane Ouattara a échangé ce lundi 27 mars 2017, au palais présidentiel, au Plateau, successivement avec Louis Michel, député européen et Mme Helen Clark, administratrice du Programme des nations unies pour le développement (Pnud).

De retour de New–York, le Président centrafricain, Faustin Archange Touadera a été l’hôte de son homologue français, François Hollande, ce 20 mars 2017. Au cours de cette troisième entrevue entre les deux Chefs d’Etat François Hollande a été attentif aux doléances de son visiteur et a promis de soutenir l’accélération de la formation de l’Armée Centrafricaine, a rapporté la Présidence de la RCA.

Le 60ème anniversaire de la signature du traité de Rome qui a concrétisé la naissance de l’Union européenne (UE), c’était ce samedi 25 mars. A travers un message de circonstance, l’Ambassadeur et chef de la Délégation de l’UE au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez a salué l’excellente relation qui existe entre son institution le Togo.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>