Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mardi, 14 février 2017

La Commission européenne a adopté le projet de nouvel accord de pêche avec la Guinée-Bissau qui prévoit des autorisations de prise de poissons dans les eaux territoriales guinéennes pour les navires venant d'Espagne, du Portugal, d'Italie, de Grèce et de France, indique un communiqué officiel européen transmis mardi à la presse. Il s'agit d'un accord multi-espèces couvrant, notamment, le thon, les céphalopodes, les crevettes et les espèces démersales. Dans le cadre de ce nouvel accord, l'UE versera une contrepartie financière de 9,2 millions d'euros par an à l'Etat bissau-guinéen, sur lesquels, trois millions seront destinés à soutenir le secteur local de la pêche. On rappelle que le protocole actuel liant les deux parties sur la pêche expire en fin 2017.

L'Ouganda a sécurisé 400 millions $ auprès de la Banque Européenne d'Investissement, l'Agence Française de Développement et la Banque Africaine de développement, pour le financement d'un projet d'autoroute, a fait savoir Reuters citant un haut responsable de l'administration de ce pays d'Afrique de l'est. « Ce financement sera reçu sous la forme de prêts et de dons », a indiqué Patrick Muleme, le principal responsable de l'autorité nationale ougandaise en charge des routes.

Pour répondre au nouvel agenda du développement et accompagner le changement d’échelle du groupe AFD annoncé par François Hollande, Proparco, la filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé, vient d’adopter une nouvelle stratégie pour 2017-2020. Objectifs 2020 : doubler les volumes d’engagements financiers pour atteindre 2 milliards d’euros par an et renforcer la contribution du secteur privé au développement durable. A l’horizon 2020, Proparco s’engage à tripler ses impacts en faveur de l’emploi, du climat, de l’accès aux services essentiels et à l’innovation. Le continent africain restera au cœur des priorités de Proparco qui se positionne comme l’institution de financement du développement la plus africaine.

Wallonie-Bruxelles International (WBI), l’agence chargée des relations internationales de la Wallonie-Bruxelles, ambitionne d’accompagner le Sénégal dans son développement économique en soutenant certains de ses projets relatifs notamment au capital humain a déclaré, mardi, à Dakar, son administratrice générale, Pascale Delcomminette. "L’objectif primaire de Wallonie International est de répondre aux besoins du pays avec lequel nous avons un partenariat. Donc, nous inscrivons des partenariats qui vont soutenir le développement économique du Sénégal au niveau du capital humain et de la croissance économique", a-t-elle expliqué.

Une agence du gouvernement britannique révèle que le nombre d’enquêtes ouvertes pour fraude augmente parallèlement aux sommes versées aux pays « fragiles », où la corruption est considérée comme une « norme culturelle ». Le nombre d’enquêtes pour fraudes impliquant l’aide aux pays en développement a été multiplié par quatre ces cinq dernières années, à mesure que l’aide versée à des pays « fragiles » augmente, selon le bureau du vérificateur national britannique (NAO). Les réformes mises en place par David Cameron pour augmenter l’aide publique au développement et l’octroyer à des nations instables ont fait grimper le risque d’escroqueries, selon le NAO.

Au regard du potentiel dont regorge l’Afrique, l’Allemagne l’estime suffisamment capable de se prendre en charge et de défendre ses propres intérêts. Pour cette raison, le gouvernement fédéral dirigé par Angela Merkel plaide pour une coopération sur un pied d’égalité qui mettrait fin à la relation « donateurs et bénéficiaires » qui a prévalu jusqu’ici entre l’UE et l’Afrique. C’est tout l’objet d’un rapport du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement fraîchement publié. « Il est impératif de renforcer l'appropriation des Etats africains. L'époque de l' ''aide au développement'' et des ''donateurs et bénéficiaires'' doit être révolue. L'Union européenne et ses Etats membres sont prêts à être des partenaires sur un pied d'égalité ».

Dans le cadre du démarrage des activités du FADCI-FCIAD et afin de faire connaitre le projet FCIAD (composante 2.1 du 2ème Contrat de désendettement et de développement en abrégé “C2D”) au grand public, un atelier de lancement officiel s’est tenue ce mercredi 1er Février, à l’immeuble CRRAE-UEMOA au Plateau-Abidjan. le Fonds Compétitif pour l’Innovation Agricole Durable est la première composante du volet 2 du projet FADCI (signé le 28 avril 2016 entre la Côte d’Ivoire et la France) intitulé “Innover pour les filières écologiquement et socialement résilientes” et s’étend sur 3 ans . En effet, il s’agira à travers le financement de projets de recherche appliquée porteurs d’innovations, de contribuer à améliorer de façon durable les systèmes de productions agricoles, animales, halieutiques et forestières en Cote d’Ivoire.

Le premier Terra Madre d’Afrique de l’Ouest a eu lieu les 3 et 4 février 217 à Ouagadougou (Burkina Faso) où il réunissait des agriculteurs et producteurs de tout le pays, ainsi que des Pays voisins, Bénin, Côte d’Ivoire et même Nigeria. Une belle manifestation organisée par la Fondation Slow Food pour engager une vraie prise de conscience des enjeux alimentaires de la biodiversité. Le rassemblement Terra Madre Ouagadougou a été organisé par la Fondation Slow Food pour la Biodiversité dans le cadre de l’initiative Fondations pour l’Afrique Burkina Faso, pour le droit à l’alimentation, promue par 28 fondations d’origine bancaire membres de l’ACRI (association des banques d’épargne et fondations italiennes). La grande fête a débuté le 3 février à l’Institut français George Méliès de Ouagadougou, par la projection du documentaire La Guerre des Graines, réalisé par Clément Montfort et Stenka Quillet.

Jeudi, 09 février 2017

M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, se trouve en Gambie, où il doit rencontrer aujourd'hui le président nouvellement élu, Adama Barrow, et son nouveau gouvernement. M. Mimica s'est exprimé en ces termes: «La transition démocratique pacifique en Gambie est la concrétisation de la détermination du peuple gambien, ainsi que des efforts coordonnés à l'échelle régionale et internationale de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. La population gambienne a fait montre d'une résolution, d'une patience et d'un courage exemplaires en période de fortes tensions. L'UE est pleinement résolue à tendre la main au président Barrow et à son gouvernement. Nous souhaitons être un partenaire privilégié de la nouvelle Gambie. En plus du train de mesures d'aide immédiates, pour un montant de 75 millions d'euros, signé ce jour, nous élaborons déjà une série de mesures à moyen terme, pour un montant de 150 millions d'euros, qui viseront essentiellement à renforcer les capacités de l'État et à créer de l'emploi.»

Le commerce et l’investissement occuperont une place centrale, encore plus importante, dans la politique de développement du Royaume-Uni, selon la toute première « stratégie de développement économique » publiée la semaine dernière par le ministère britannique du développement international (Department for International Development - DFID). Ce document présente la manière dont le DFID entend travailler avec l’ensemble des autres ministères dans le cadre d’une approche intégrant commerce, investissement et politiques d’assistance en vue de stimuler le développement économique et de favoriser la réduction de la pauvreté.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>