Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Jeudi, 12 octobre 2017

La Gambie et la FAO ont lancé mardi dernier un projet de € 4,4 millions pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition en Gambie à travers la "fortification alimentaire", en d'autres termes des aliments enrichis. Ce projet financé par l'Union européenne (UE) tend plus particulièrement à améliorer la situation alimentaire des femmes et d'es enfants dans les régions North Bank et Central River, rapporte Foroyaa Newspaper.

Mardi, 10 octobre 2017

Afrique, Caraïbes et Pacifique : le partenariat aidera les pays à passer de la viande de brousse à des sources alternatives de protéines animales. Lancé le mardi 10 octobre à la FAO, un programme impliquant plusieurs partenaires et estimé à 45 millions d'euros vise à aider les pays des régions Pacifique, Afrique et Caraïbes à mettre un terme à la chasse non durable des animaux sauvages, à protéger leur héritage naturel et à renforcer les moyens d'existence des populations, ainsi que la sécurité alimentaire. Financé par la Commission européenne, le programme qui s'étalera sur sept ans, est une initiative du Groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Mercredi, 06 septembre 2017

Le plus grand potentiel agricole inexploité est en Afrique. Le continent devrait devenir le grenier à grain du reste du monde selon le responsable d’une société d’engrais. Svein Tore Holesther, président de Yara, une multinationale spécialisée dans les engrais et la nutrition des cultures, estime que le développement de l’agriculture africaine et les technologies numériques, comme l’agriculture de précision, sont les meilleurs moyens d’augmenter la production agricole mondiale. « Nous voyons toujours le potentiel d’augmentation de la production et de la durabilité en Europe, le plus grand potentiel est selon nous en Afrique », souligne le président de Yara. « Aujourd’hui, 29,6 milliards d’euros sont dépensés tous les ans pour l’importation d’aliments, mais il existe un potentiel non exploité immense pour une productivité augmentée, puisque 65 % des terres arables du monde se trouvent sur le continent africain. » Pour lui, le défi sera de rendre les petits exploitants africains plus productifs et leurs pratiques plus durables, ce qui prendra du temps.

Mercredi, 26 juillet 2017

Les producteurs et exportateurs de fruits du Cameroun, de la Côte d'Ivoire et du Ghana ont officiellement lancé AFRUIBANA, une association qui permettra aux producteurs de fruits du continent de combiner leurs efforts afin de mieux entendre leur voix dans le commerce international. Lors d'une visite à Bruxelles, le ministre du Commerce du Cameroun, Luc Magloire Mbarga Atangana, a lancé l'association aux institutions européennes le mercredi 19 juillet. En tant que représentant du Groupe d'Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) lors des différents Conseils de Ministres s'adressant à L'industrie de la banane, le ministre a été salué de cette initiative, qui est en mission pour défendre les intérêts de la culture fruitière africaine.

Le ministère fédéral de l'Agriculture et du Développement rural et le Conseil nigérian de promotion des exportations (NEPC) ont commencé une formation de guidage de qualité des agriculteurs d'abeilles à travers le pays. Le Dr Gideon Mshelbwala, directeur des Services vétérinaires et de lutte antiparasitaire au ministère, a fait la déclaration jeudi à Goshen, dans l'État de Nasarawa. Il a déclaré que la formation visait à permettre au Nigéria de satisfaire aux exigences de l'Union européenne en matière d'exportation de miel. Il a ajouté que la formation contribuerait également à renforcer la capacité des éleveurs d'abeilles sur les pratiques modernes d'apiculture pour qu'ils respectent les normes internationales dans la production de miel

Jeudi, 20 juillet 2017

Plus vous voyagez de Bruxelles, les gens les plus susceptibles de voir Brexit comme une opportunité. Je suis à Kampala, en discutant des perspectives commerciales post-UE avec des dirigeants politiques et d'affaires de toute l'Afrique de l'Est. Bien que tout le monde ne commence pas à être le chef de file, il existe maintenant un large espoir que Brexit entraînera des accords commerciaux plus ouverts, surtout dans l'agriculture, qui emploie les deux tiers de la main-d'œuvre africaine. La politique agricole commune de l'UE considère l'Afrique comme une colonie économique. Bruxelles applique des tarifs à la sauce tomate, mais pas aux tomates; Au chocolat, mais pas aux fèves de cacao; Au café rôti, mais pas au café vert.

Jeudi, 13 juillet 2017

Le Premier ministre de Grenada, le Dr Keith Mitchell et le Directeur général du Fonds de développement de la CARICOM (CDF), Rodinald Soomer ont signé un accord de subvention visant à améliorer la capacité d'exportation et la valeur ajoutée dans le secteur des épices de l'île. La société bénéficiaire immédiate, West India Spices, a reçu une subvention de 244 000 $ US. La subvention, selon Soomer, aidera à augmenter la capacité de séchage et de broyage en fonction de l'utilisation de sources d'énergie renouvelables qui faciliteront la production de produits à base de noix de musc à valeur ajoutée pour l'exportation.

Les coûts des ingrédients de la volaille dépendent fortement de la production du pays. En conséquence, ces coûts déterminent fortement le pouvoir concurrentiel des chaînes nationales de volailles en Afrique de l'Est. Ceci est conclu dans une étude menée par WLR en collaboration avec le Netherlands Business Council (NABC). L'étude montre comment les chaînes de volailles au Kenya, en Ouganda, au Rwanda et en Tanzanie dépendent de plus en plus des développements dans leurs pays voisins. Les résultats du projet «Développement de la volaille en Afrique, une perspective régionale» ont été présentés dans l'événement africain du Dutch Poultry Centre.

Le Nigeria et d'autres pays de la CEDEAO bénéficieront du fonds de l'Union européenne (UE) de 50 millions d'euros mis en place pour assurer un développement durable de la pêche et la sécurité maritime, selon un responsable de l'UE. Mme Stefania Marrone, chef de la section de coopération régionale dans la délégation de l'UE au Nigéria et la CEDEAO, a déclaré cela dans une interview à l'agence de presse du Nigéria (NAN) à Abuja mardi. Marrone a pris la parole en marge de la réunion sur «Processus de politique régionale pour le développement de la politique régionale et de l'étude de l'agriculture de la CEDEAO sur les pêches et l'aquaculture de l'ECOWAP».

Vendredi, 07 juillet 2017

Le commerce de semences intrarégional est prévu pour une impulsion suite à l'introduction d'étiquettes de semences et de certificats à utiliser par les entreprises de semences pour les gros lots en traversant les frontières. Le mouvement vise à stimuler le commerce régional grâce à des variétés de semences améliorées dans toute la région. Les Étiquettes et les certificats de semences de COMESA seront utilisés par les États membres pour identifier les graines sur le marché qui respectent le Règlement sur l'harmonisation des échanges de semences de COMESA de 2014. Cette évolution est conforme au Plan d'harmonisation et de mise en œuvre des semences COMESA (COMSHIP) qui fournit un cadre pour 19 Les États membres de COMESA négocient, facilitent l'industrie des semences et soutiennent les entreprises locales de semences.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>