Décembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 19 mai 2014

Les Pays-Bas et la Suède ont envoyé une lettre à toutes les délégations des États membres afin de les sensibiliser sur le gaspillage alimentaire. Ils proposent de réviser la législation sur l'étiquetage des dates de péremption. Chaque année, quelque 89 millions de tonnes de nourriture, pourtant comestibles, terminent à la décharge dans l'Union européenne. Une énorme perte économique pour les Vingt-huit. Les deux pays demandent d'ouvrir le débat afin de soutenir le secteur de l'agroalimentaire dans ses mesures visant à réduire le gaspillage alimentaire et les pertes économiques associées.

Mercredi, 30 avril 2014

Depuis plus de 10 ans, l’Union européenne et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) entretiennent un partenariat solide et généreux afin de promouvoir le développement rural pour l’amélioration de la vie des populations pauvres. L’UE est le principal donateur à la FAO. Elle contribue à hauteur d’1,2 milliard USD au programme de terrain 2008-2013 de l’organisation. Les nouveaux projets conclus entre l’UE et la FAO en 2013 uniquement représentent presque 200 millions USD, dont 87 % sont financés par le biais des délégations de l’UE.

En tant que plus grand marché agroalimentaire au monde, l’UE peut adopter une approche «proactive» de coordination des politiques alimentaires mondiales, écrit Paolo De Castro. Selon lui, la sécurité alimentaire a regagné en importance au niveau politique depuis la flambée des prix alimentaires en 2008. Il a été implicitement reconnu qu’une coordination politique plus sophistiquée au niveau mondial était nécessaire si l’on souhaitait être en mesure de relever les nouveaux défis liés à l’approvisionnement alimentaire.

Lors d'un vote en session plénière à Strasbourg le 12 mars dernier, les eurodéputés ont dit non à la définition proposée par l'exécutif européen relative aux nanomatériaux dans la chaîne alimentaire. Selon eux, cette définition exclue les aliments avec des additifs contenant des nanomatériaux, qui sont pourtant déjà commercialisés. La Commission européenne estime que l'intégration du mot « nano » entre parenthèses sur les étiquettes perturberait les consommateurs et laisserait supposer que ces additifs sont nouveaux. Pour les eurodéputés, cet argument visant à justifier la proposition de l'exécutif européen serait « erroné et pas pertinent ».

Le deuxième Séminaire international eau et sécurité alimentaire en Méditerranée (SÉSAME) s’est tenu les 25 et 26 avril à Meknès. Initié par le Conseil général du développement agricole (CGDA, Maroc) et le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER, France), avec l’appui de l’Agence française de développement (AFD), l’événement de cette année s’est distingué par la présence des pays de l’Afrique de l’Ouest, en plus des pays de la Méditerranée.

Jeudi, 24 avril 2014

Une soixantaine d’experts et acteurs africains de l’Afrique de l’Ouest sont actuellement formés à Dakar sur les normes phytosanitaires de l’Union Européenne (UE) dans le cadre du programme de Better training safe food (BTSF) de la Commission de l’UE. «Ce type d’action revêt une grande importance pour l’UE car il permet d’améliorer la qualité des produits alimentaires africains exportés dans les pays européens», a déclaré Dominique Dellicour, chef de la délégation de l’UE au Sénégal.

Mercredi, 23 avril 2014

Les effets de la spéculation sur les produits alimentaires divisent les ONG et les investisseurs. La Deutsche Bank, sous le feux des critiques, refuse toute corrélation entre sa politique et la hausse des prix des denrées, malgré les accusations formulées par des représentants de nombreuses ONG lors d'une réunion à Francfort, le 16 avril dernier. «La Deutsche Bank n'a réussi ni à contrer l'argument qui affirme que ses produits financiers contribuent à la hausse des prix des denrées alimentaires, ni à exclure toute relation avec les famines », a indiqué l'ONG Foodwatch.

Mercredi, 16 avril 2014

Le Royaume-Uni a accordé 13,7 millions de dollars aux opérations d’urgence de la FAO afin d’aider les familles frappées par le conflit au Soudan du Sud à rétablir leurs sources de revenus agricoles. «Sept millions de personnes environ risquent de connaître la faim et parmi elles on trouve près d’un million de personnes qui ont fui leur foyer par peur des combats. Ces déplacements ne concernent pas que des personnes ; plus de dix millions de têtes de bétail ont été éloignées de leur parcours de pâturage habituel », a déclaré Sue Lautze, à la tête de l’équipe de la FAO au Soudan du Sud.

Mercredi, 09 avril 2014

Un casier rizicole de 2.500 nouveaux hectares aménagés à M’Bewani, dans la zone de l’Office du Niger, a été mis en eau lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre malien, Oumar Tatam Ly. L’Union  européenne avait accordé un financement de 11,2 milliards de FCFA pour ce projet qui  porte les surfaces irriguées en maîtrise totale de l’eau de l’Office du Niger à 110.000 hectares. Cette aide européenne s’inscrit dans un programme de coopération pour apporter une assistance technique dans le domaine de la gestion de l’eau et de la maintenance des aménagements.

Le commissaire européen à l’Agriculture, M. Ciolos, souhaite supprimer les subventions aux exportations agricoles vers l’Afrique. Malheureusement, il est peu probable que cela diminue le déferlement de volaille à prix cassés qui détruit le marché domestique avicole du continent. Dans les pays où les entrepôts frigorifiques tombent souvent en panne, l’importation de viandes congelées pose un énorme problème de santé publique.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>