Août 2016
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 18 septembre 2015

Selon les statistiques, le continent africain est encore loin de l'indépendance alimentaire. En outre, le G8 soutient directement le développement des OGM sur le continent africain, où la culture progresse lentement. La promesse faite par les organismes génétiquement modifiés (OGM) semble alléchante pour l'Afrique, exposée à de fortes sécheresses et à un besoin de productivité croissante du secteur agricole. Actuellement, l'Afrique achète en moyenne l'équivalent de 50 milliards de dollars de denrées alimentaires aux pays développés chaque année. Une dépendance qui pourrait s’aggraver sous le coup de la hausse massive de la population du continent, qui devrait doubler d’ici à 2050, pour atteindre 2,4 milliards.

L'Allemagne souhaite dynamiser le secteur agricole africain en finançant 13 « centres d'innovation verte » grâce au savoir-faire allemand. Gerd Müller, ministre allemande au Développement explique, « L'Afrique peut devenir auto-suffisante. Et l'Allemagne veut aider le continent». Dans les deux années à venir, son ministère devrait verser plus de €80 millions d'aide aux centres. Pour certains, le projet cherche à ouvrir de nouveaux marchés aux exportations allemandes.

Vendredi, 11 septembre 2015

CTA, en collaboration l’IFPRI, le CTA, le Secrétariat ACP, la Commission européenne et l’Organisation Panafricaine des Agriculteurs (PAFO) organise le Table ronde et lancement du Portail sur la sécurité alimentaire, le 16 Septembre 2015, 9h30-13h00, au Secrétariat ACP, 451 Avenue Georges Henri, 1200 Bruxelles, salle C. Participez à l’évènement, inscrivez-vous ici.
La révolution des données dans l’agriculture est devenue un atout majeur pour la transformation agricole en Afrique. La disponibilité de données utiles, pertinentes et fiables sur le secteur agricole est nécessaire pour une planification efficace, un suivi et une évaluation des politiques de développement agricole et pour augmenter l’impact sur le terrain. En savoir plus à bruxellesbriefings.net

Les membres du Parlement européen ont rejeté la proposition de la Commission européenne d'autoriser les États membres à limiter ou interdire les importations de denrées alimentaires et de nourriture pour animaux génétiquement modifiés. Les députés de la commission de l'agriculture estiment que les interdictions au niveau national pourraient créer des distorsions de concurrence sur le marché unique de l'UE et compromettre le secteur européen des produits destinés à l'alimentation humaine et animale, qui dépend actuellement fortement des OGM importés

La commission de la pêche du Parlement européen organisera une audience sur les programmes de gestion pluriespèces, qui représentent les principaux outils de gestion à long terme de la politique commune de la pêche (PCP). Il sera question de la mise en œuvre de l'obligation de débarquement et de mesures techniques au moyen d'actes délégués, ainsi que des enseignements tirés de l'avancement des programmes déjà en place.

Alors que les ministres de l'agriculture des États membres de l'UE se rencontraient cette semaine à Bruxelles, plus de 5 000 agriculteurs ont défilé dans les rues de Bruxelles pour manifester contre la chute des prix des produits laitiers et de la viande. Pour faire face à la crise, les agriculteurs européens ont formulé des demandes spécifiques visant à augmenter les exportations. Ils réclament notamment la création d'un fonds destiné à promouvoir leurs produits agricoles dans les pays extérieurs à l'UE, ainsi que la mise en œuvre d'un dispositif pour stabiliser le prix du lait et du porc.

Jeudi, 10 septembre 2015

La majeure partie des 500.000 tonnes de viande bovine que l'UE importe chaque année provient de pays où le clonage est autorisé. Cependant, le Parlement Européen (PE) s’oppose à la production et l’importation de denrées alimentaires issues des clones ou de leurs descendants. Le 8 septembre le PE a adopté, par à une très large majorité (529 voix pour et 120 contre), le rapport de l’eurodéputée italienne Giuila Moi (EFDD) et de l’Allemande Renate Sommer contre la proposition législative de la Commission.Le texte initial ne prévoit pas de traçabilité des produits provenant des pays tiers, alors que les eurodéputés la réclamaient

Le système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires de l'Union européenne a enregistré des niveaux excessivement élevés de polluants chimiques dans les exportations nigérianes (haricots, graines de melon, patates douces, noix de cajou, viande et poisson séchés, chips à base d'arachide, noix muscade, boissons gazeuses et graines de sésame). Cette découverte a amené l'UE à interdire l'importation de ces denrées alimentaires jusqu'à ce que le niveau de pesticides atteigne la limite « sûre » de 1 mg par kilogramme. Depuis janvier 2013, l'UE a envoyé 50 notifications aux exportateurs de haricots nigérians. Elle maintiendra son interdiction d'importation jusqu'en juin 2016.

Vendredi, 04 septembre 2015

Selon le directeur général du conseil nigérian de développement des matières premières et de  la recherche, Dr Husaini Ibrahim, le Nigeria injecte annuellement 1,5 milliard de dollars dans ses importations de tomates. Dr. Ibrahim déplorait cette situation a affirmé qu’«en dépit de tous les avantages comparatifs que dont le pays dispose en matière de production de tomates, il reste largement dépendant d’importations de concentrés de tomates et d’autres produits à base du fruit et ceci est inacceptable». Pour inverser cette tendance, son institution a décidé d’introduire dans le pays des variétés améliorée de la solanacée.

Le gouvernement écossais souhaite profiter de la nouvelle loi permettant aux pays de renoncer à la culture d'OGM autorisés en Union européenne, pour en interdire la culture sur son territoire. "L'Écosse est connue dans le monde entier pour ses excellentes conditions naturelles — et l'interdiction de la culture d'OGM confirmera et renforcera notre statut "vert"", a déclaré dimanche le ministre écossais des Affaires rurales et de l'Environnement Richard Lochhead. Et d'ajouter: "La nourriture et les boissons écossaises sont appréciées ici et à l'étranger pour leur goût naturel, leur qualité élevée et leur prix abordable, et j'ai personnellement entendu dire des producteurs alimentaires d'autres pays qu'ils renonçaient aux OGM à cause de la réaction négative des consommateurs".

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>