Avril 2015
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 05 décembre 2014

Le jeudi 4 décembre, le bureau d’information de la DG DevCo de la Commission européenne a organisé une conférence pour présenter le travail du programme de recherche de l'Union africaine-Union européenne visant à accroître la production alimentaire dans les systèmes d'agriculture irriguée en Afrique (EAU4Food). M. Massimo Burino, le chargé de projet pour l'utilisation des ressources naturelles pour la production végétale à la DG RTD a accueilli M. Jochen Froebrich, le coordonnateur du projet EAU4Food, qui a présenté le résultat de son travail avec le Dr Philippe Ker Rault, chercheur sur la gestion de l'eau à Université de Wageningen. M. Efstathios Dalamangas, chef d'équipe pour l'eau, l'énergie et les infrastructures au sein de Devco (C5) a présenté les travaux de la Commission dans ce domaine.

 

 

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer

Le 2 Décembre 2014, le Bureau d’Information à la DG DevCo a organisé une conférence  sur le nouveau système INFORM – Index pour Gérer la Risque. Mme. Denisa-Elena Ionete,  Chef d’unité de la DevCo (07) Fragilité et Crises a souligné l’importance du système INFORM qui  est le premier outil global pour gerer et identifier des risques. Mme. Julia Stewart-David Député Chef d’unité ECHO (A3) Cadres de Politique et Implémentation et Mme. Hana Kolic, chargée des affaires, ECHO (A3) ont co-présenté le système INFORM.

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Jeudi, 04 décembre 2014

L'accord de 2013 avec l'Union européenne garantit la pérennité des ressources halieutiques tout en protégeant les intérêts des pêcheurs locaux. Sa renégociation donne lieu à d'âpres discussions. "Avant, il était plus facile de prospérer dans la pêche, mais il y avait de quoi s'inquiéter quant à l'avenir du secteur !" Pour Ahmed Yahya (Ahmed Ould Abderrahmane, avant la réforme de l'état civil), 38 ans, fondateur et directeur de l'Agence maritime mauritanienne (A2M), armateur et consignataire à Nouadhibou, les accords de partenariat de pêche (APP) signés en 2006 entre son pays et l'Union européenne (UE) ont marqué une étape dans la gestion durable des ressources halieutiques nationales, jusqu'alors allègrement pillées.

La 16e grand-messe de l'Association Nkoul-Bebend organisée le week-end dernier à Abong-Mbang s'est clôturée sur quelques annonces fortes. Dans les tout prochains jours, une radio communautaire construite sur financement de l'Agence française de développement (AFD), avec le concours du Programme national de développement participatif (PNDP) émettra en direct d'Atok. Grâce au concours du ministère des Postes et Télécommunications, Abong-Mbang abritera bientôt un télécentre communautaire polyvalent. Les participants à ces assises ont également appris qu'une section de ladite association est en gestation en France. 

Le secrétaire général du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Bernard Zougouri, a lancé le 2 décembre 2014 à Bobo-Dioulasso, les activités du Projet d'appui à la commercialisation de mangue séchée et de noix de cajou transformée au Burkina Faso. D'une durée de trois ans, ce projet doit permettre à terme, d'augmenter les recettes d'exportation et les revenus des acteurs de ces deux filières.Le Projet d'appui à la commercialisation de mangue séchée et de noix de cajou transformée a un coût de 1,6 milliard de F CFA et doit durer trois ans.Le projet sera exécuté par l'unité nationale de mise en œuvre du cadre intégré renforcé, en collaboration avec l'Organisation néerlandaise de développement (SNV). 

Jeudi, 27 novembre 2014

Le producteur de volailles Astral Foods, coté à la bourse de Johannesburg (JSE), a déclaré lundi dernier avoir demandé l’imposition de mesures antidumping auprès de la Commission sud-africaine d’administration du commerce international (ITAC) contre le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Allemagne à la suite de quoi des droits antidumping provisoires ont été instaurés sur les importations de volaille en provenance de ces pays jusqu'au 2 janvier prochain. « Il est d'une importance capitale que ces mesures soient imposées à titre plus permanent par le ministre du commerce et de l'industrie afin d'endiguer la vague de produits à base de volaille importés en dumping en Afrique du Sud », a déclaré Astral.

Angonabeiro, la filiale angolaise du groupe portugais Nabeiro, a acquis la totalité du capital de l’entreprise publique de café angolaise Liangol en vertu d'une décision de privatisation prise par le gouvernement angolais. En Angola depuis 14 ans, le groupe portugais avait été invité par le gouvernement angolais à contribuer à la reprise de l'ancienne usine de café Liangol, à Luanda, une unité qui produit aujourd'hui la marque de café Ginga.La décision gouvernementale prévoyait de privatiser Liangol, dont l'usine avait été inaugurée le 25 mai 2001, et qui appartenait à l’entreprise publique spécialisée dans la lyophilisation et la mouture du café Empresa de Liofilização e Moagem de Café (Limoca).

Le marché du sucre en Europe est appelé à devenir plus compétitif d’ici 2017 suite à l’obligation imposée par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à l'Union européenne de supprimer l'accès préférentiel du sucre en provenance de pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Cependant, l’Union européenne étudie les moyens de soutenir, autant que faire se peut, l'industrie du sucre de Fidji en vue de la rendre plus compétitive, selon le chef de la délégation de l’UE au Pacifique Andrew Jacobs.

Les producteurs-exportateurs jamaïcains de bananes sont de retour en Grande-Bretagne après une longue absence. Les relations entre les deux nations constituent une priorité pour l’organisme industriel britannique Fresh Produce Consortium (FPC) qui a appuyé un accord récent visant à relancer les importations. Au cours d’une interview accordée à www.freshfruitportal.com, le directeur Nigel Jenney a exposé les modalités du partenariat conclu avec la haute-commission en Jamaïque et le groupe exportateur JAMPRO. Les volumes d’importation étant prévus à la hausse, les consommateurs britanniques n’auront plus à attendre en vain les bananes jamaïcaines qui sont déjà en chemin.

John Francis avait tout juste 17 ans quand il a commencé à pêcher, il y a plus de 40 ans de cela. Mais aujourd'hui, le vieux pêcheur de 60 ans, originaire de Praslin sur la côte est de l'île caribéenne de Sainte-Lucie, peine à gagner sa vie. « Pêcher rapportait de l’argent. Dans les années 70, 80 et 90, j’attrapais entre 500 et 600 livres (230 à 270 kg) de poisson par jour » a-t-il déclaré. Maintenant, « les choses ont changé. Si j’ai de la chance, je parviens à pêcher 500 livres de poisson en deux semaines ». Autre situation tout aussi préoccupante, « la mer est différente. Je ne peux pas l'expliquer, mais il semble qu’on y trouve de moins en moins de poissons. Sa température s’élève et les tempêtes sont devenues plus violentes » a-t-il ajouté. 

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>