Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Politique alimentaire
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 20 novembre 2015

La nutrition peut être à la fois un moteur de changement ou un obstacle au progrès. Selon le Rapport mondial sur la nutrition, présenté à Kampala à la veille de la sixième Conférence sur la Journée africaine pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (30 octobre), il faut un fort engagement politique, de l’investissement et la responsabilisation si l’on veut atteindre l’objectif consistant à réduire la malnutrition. Parmi les principales conclusions du rapport : 58 millions d’enfants de moins de cinq ans présentent un retard de croissance, 14 millions souffrent d’émaciation et 10 millions sont en surpoids. Aucun de ces enfants n’est en bonne santé.

Une étude commanditée par la Fondation pour l'agriculture et la ruralité dans le monde (Farm), et réalisée par le Cirad, a été présentée à Paris le 3 novembre. Les résultats, qui s'appuient sur des projections de la FAO, « conduisent à de sérieuses interrogations sur la capacité de cette région à nourrir sa population et à procurer un revenu décent à ses agriculteurs », a indiqué Jean-Christophe Debar, directeur de Farm. Selon cette étude, la demande en produits agricoles de ces pays serait la plus importante du monde à l'horizon 2050 (multipliée par 2,6 par rapport à 2006).

Mercredi, 18 novembre 2015

On le sait, l'obésité est un fléau dans notre région : 9 des 10 pays dans le monde qui comptent le plus grand nombre de personnes obèses sont des pays du Pacifique. On parle moins souvent, en revanche, des enfants, qui sont de plus en plus concernés. Une conférence sur l'obésité infantile vient de se tenir au Ghana, en Afrique. Le docteur Colin Tukuitonga, le directeur général du Secrétariat de la communauté du Pacifique, y a participé. On est en train d'élever la plus grande génération d'obèses dans la région : « L'obésité infantile est en train de devenir un problème majeur dans de nombreuses îles du Pacifique. On estime que 25% des garçons et 30% des filles sont obèses. Et les prévisions sont encore plus inquiétantes : ces 15 - 20 prochaines années, ces taux vont augmenter. »

Mardi, 10 novembre 2015

La Commission a proposé d'augmenter les possibilités de pêche afin d'aider les pêcheurs à s'adapter progressivement à la nouvelle obligation de débarquement de toutes les captures. C’est la première fois que la Commission propose des compléments de quotas pour toutes les pêcheries qui seront soumises à l’obligation de débarquement à compter de 2016. Ces quotas supplémentaires permettront de compenser les quantités supplémentaires de poisson que les pêcheurs devront débarquer.

Mercredi, 04 novembre 2015

Le 26 octobre, l’Infopoint d’action extérieure de la Commission européenne a organisé une réunion avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) axée sur la « contamination par les aflatoxines des denrées alimentaires et des aliments pour animaux ». La plateforme de partenariat entre l'Afrique et l'Europe sur la recherche agricole pour le développement (PAEPARD) a présenté les travaux réalisés à l’appui de la collaboration scientifique entre de nombreuses organisations africaines et européennes. La conférence a décrit les effets dévastateurs d’une mauvaise gestion des cultures et des récoltes (développement de mycotoxines telles que l'aflatoxine) sur la nutrition et la santé des femmes et des enfants et les conséquences de la réduction des revenus pour les agriculteurs. Cliquez ici pour consulter la note de synthèse et ici pour la présentation.

Jeudi, 29 octobre 2015

Le Parlement européen a rejeté à 579 voix contre, 106 pour,  et cinq abstentions une proposition de la Commission qui aurait  permis aux Etats de refuser l'entrée sur leur territoire de  denrées génétiquement modifiées. Pro ou anti-OGM, tous les groupes politiques, à l'exception  des souverainistes ont estimé  qu'un tel retour en arrière sur la circulation  des produits serait inapplicable et désastreux pour le marché  intérieur. Selon la Commission, plus de 60% des besoins de l'UE en  protéines végétales pour le bétail sont actuellement couverts  par du soja ou de la farine de soja importés de pays tiers où la  culture des OGM est largement répandue.

Mercredi, 28 octobre 2015

A l’occasion d’un déplacement en Afrique australe, Michel Eddi, PDG du Cirad a récemment signé quatre accords-cadres de coopération impliquant une organisation régionale, le CCARDESA, et quatre universités d’Afrique du Sud et du Zimbabwe. L’établissement souhaite en effet consolider sa présence régionale avec ses partenaires. Il mobilisera pour cela autour de cinq dispositifs en partenariat, la centaine de chercheurs qui travaillent dans cette zone. Objectifs : favoriser les interactions croisées entre ces dispositifs, les ouvrir au niveau régional et développer de nouveaux liens scientifiques entre la Réunion, Madagascar et l’Afrique australe.

L’agriculture biologique a un rôle à jouer dans la nouvelle Politique agricole commune mais un porte-parole de l’Union européenne a déclaré qu’elle ne peut répondre à la question complexe de la sécurité alimentaire. Le nouveau programme de travail 2016-17 du programme européen Horizon 2020 allouera 33 millions d’euros à l’agriculture biologique et 174 millions d’euros à des projets dans ce domaine. Toutefois, selon les critiques, la recherche sur les OGM est relativement peu subventionnée, en raison d’une large opposition publique en Europe.

Le centre Infopoint pour l’action extérieure de la Commission européenne a accueilli une conférence sur « L’amélioration du rendement nutritionnel des interventions agricoles ». Les résultats des interventions agricoles (qu’il s’agisse de projets locaux ou de politiques à grande échelle) sont généralement perçus comme positifs ou neutres en ce qui concerne la nutrition humaine. Les chercheurs du CIRAD et de l’ACF ont tiré des enseignements de 170 études et ont identifié six trajectoires qui mènent des interventions réussies mais à rendement nutritionnel négatif. Ils ont également émis des recommandations pour éviter ce résultat.

Vendredi, 23 octobre 2015

Le succès de l'Oromia Coffee Farmers’ Cooperative Union (OCFCU) : c’était un des sujets de la conférence « Les investissements dans l'agro-business en partenariat avec les organisations de paysans dans les pays ACP » dans le cadre de l'EXPO de Milan. Depuis 1999, cette coopérative est à l'avant-garde du développement durable dans les petites exploitations de café éthiopiennes ; c'est un exemple en termes de meilleures pratiques et une source d'inspiration pour les exploitants, les négociants, les spécialistes du développement et les organes d'investissement des régions ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique). L’exemple de l’OCFCU renferme des leçons qui peuvent s'avérer fort utiles pour d’autres entreprises paysannes dans les pays ACP. Conscient de cela, le CTA soutient la documentation de son modèle d’affaires et de son évolution jusqu’à présent.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>