Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 23 juin 2017

La Chine est prête à coopérer davantage avec le Mali dans son développement agricole et industriel, en vue d'aider la nation ouest-africaine à établir un système industriel, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, dimanche. Pendant ce temps, la Chine aidera également le Mali à renforcer ses capacités dans les trois principaux domaines de la construction d'infrastructures, des ressources humaines, de la paix et de la sécurité. Ces efforts visent à permettre au pays de renforcer sa capacité de développement indépendant et de réaliser l'indépendance économique après avoir atteint l'indépendance politique, a déclaré Wang lors de discussions avec son homologue malien Abdoulaye Diop.

L'Afrique doit favoriser les partenaires dans le monde développé pour stimuler davantage son commerce international et sa croissance économique. C'est le consensus lors du dernier forum sur "Belarus-Africa: New Frontiers" tenu en Biélorussie. Le forum, organisé par la African Export Import Bank (Afreximbank) et le Gouvernement biélorusse, a réuni des représentants du gouvernement et des entreprises au Bélarus et en Afrique pour explorer davantage d'opportunités sur les relations commerciales. Dr Bernard Oramah, président d'Afreximbank, qui a marqué le débat sur le forum, a déclaré que, bien que le commerce africain total ait augmenté d'un billion de dollars en 2016, l'Afrique pourrait augmenter le volume commercial de manière exponentielle au cours des prochaines années.

L'Union européenne (UE) financera la deuxième phase du projet du bassin de Wadi El Kou dans le nord du Darfour avec 10 millions d'euros. La deuxième phase du projet débutera en octobre de cette année et durera cinq ans. Le ministre de l'Agriculture du nord du Darfour, Anwar Ishag, a annoncé la subvention dans la capitale de l'Etat d'El Fasher lors d'une conférence de presse hier avec le conseiller européen Magda Nassif. Le ministre a appelé à une coopération plus poussée avec l'UE concernant la mise en œuvre de la deuxième phase du projet. Le conseiller de l'UE, Nassif, a déclaré qu'elle s'assoit aux comités consultatifs et techniques du projet et discutera du projet avec d'autres parties prenantes et des dirigeants des communautés locales pour sélectionner les zones du projet.

Le vice-président de la Commission européenne pour le marché unique numérique Andrus Ansip a déclaré que le succès de l'UE dans le déploiement de la vision croisée est un modèle pour l'économie numérique mondiale. S'adressant à l'Assemblée numérique de 2017 à Malte, après que l'UE a supprimé les frais d'itinérance, Ansip a salué les progrès réalisés dans les politiques numériques de l'Europe et a souligné le potentiel au-delà de ses frontières. "Le marché unique numérique est l'atout majeur de l'Europe dans l'économie et la société numériques internationales", a-t-il déclaré, ajoutant: «Il couvre différents secteurs dans la mesure où ils adoptent la technologie numérique pour innover, devenir plus efficaces et rester compétitifs sur le plan mondial.

Le manque d'éducation et les compétences incompatibles demeurent des obstacles majeurs au programme de développement de l'Afrique et, avec environ 364 millions d'Africains âgés de 15 à 35 ans environ, l'Afrique est la population la plus jeune du monde. La Commission de l'Union africaine met en garde que l'avenir de la croissance économique de l'Afrique et la L'avenir de millions d'Africains, est en danger, si les problèmes sous-jacents qui entravent le développement ne sont pas adéquatement abordés. Avec l'Afrique devrait doubler sa population au cours des 25 prochaines années et la population en âge de travailler devrait croître d'environ 450 millions entre 2015 et 2035, le vice-président de la Commission de l'Union africaine, l'ambassadeur Kwesi Quartey, a déclaré qu'il est essentiel d'aborder d'urgence le manque De l'éducation et des compétences incompatibles, en tant que causes majeures du nombre croissant de chomage.

Cabo Verde (Cap-Vert) est en bonne position pour attirer des investisseurs chinois et portugais par le biais de la rencontre de la coopération économique et commerciale qui débute aujourd'hui à Praia, a déclaré le président de l'agence nationale d'investissement Cabo Verde TradInvest, Ana Bárber. L'événement, appelé la Rencontre des entrepreneurs pour la coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays de langue portugaise (CPLP), aura lieu jusqu'à dimanche à la Foire internationale de Cabo Verde (FIC) à Praia et devrait être assisté par 400 entreprises Personnes, dont 160 provenant de Chine et de Macao. Bárber a également noté que TradInvest présentera quelques projets privés à la recherche de synergies et de «partenariats concrets» entre les entreprises chinoises et capéennes.

La Chine est «disponible pour soutenir le développement durable» à São Tomé et Príncipe grâce à la coopération dans les domaines de l'infrastructure, du tourisme et de l'agriculture, a déclaré le nouvel ambassadeur chinois, Wang Wei, qui a débuté jeudi sa mission diplomatique dans la capitale de São Tomé. À la fin de la cérémonie d'accréditation présidée par le Président de la République, Wang Wei a souligné que «le gouvernement chinois est prêt à contribuer à la transformation de São Tomé et Príncipe. Le représentant de Beijing, se référant à un soutien financier de 146 millions de dollars que la Chine accordera au pays africain, a déclaré que «ce sera certainement en deux parties, une partie de l'assistance technique, l'autre partie dans l'investissement».

Vendredi, 16 juin 2017

A l’occasion des Journées européennes du développement (EDD), personnalités politiques et acteurs du développement du monde entier se sont réunis à Bruxelles, les 7 et 8 juin 2017, afin d’échanger pendant deux jours sur l’avenir de l’aide au développement. L’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) devront très prochainement redéfinir les termes de leur nouveau partenariat : l’occasion pour tous de partager expériences et idées pour préparer la période "post-Cotonou", après 2020.

Jeudi, 15 juin 2017

EURACTIV a invité Emma Marcegaglia, président de BusinessEurope, Jacqueline Mugo, secrétaire général d'affaires en Afrique, Pierre Gattaz, président de Medef, la plus grande fédération patronale de France, et Klaus Rudischhauser, directeur général adjoint de la Commission européenne pour la coopération internationale et le développement, pour discuter Le rôle des partenariats public-privé dans le développement. Emma Marcegaglia: «En ce moment, lorsqu'une partie du monde retournera au protectionnisme, l'Europe doit rester ouverte et jouer un rôle de chef de file dans les échanges ouverts et l'accès aux marchés. Un lien plus fort entre l'Europe et l'Afrique pourrait être une bonne solution. L'Afrique est un continent dynamique.

La SADC a approuvé de donner R20 millions chacun à Madagascar et aux Seychelles pour aider les deux nations insulaires à améliorer leur participation au commerce régional et international. Les subventions ont été approuvées par le comité directeur du programme de l'établissement commercial de la SADC (TRF), lors de sa septième réunion tenue à Gaborone le mois dernier. L'installation est un mécanisme de soutien financier et technique accordé aux États membres de la SADC pour les aider à mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre du Protocole régional sur l'accord de partenariat commercial et économique (APE) entre l'Union européenne et le groupe APE de la SADC.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>