Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 16 juin 2017

A l’occasion des Journées européennes du développement (EDD), personnalités politiques et acteurs du développement du monde entier se sont réunis à Bruxelles, les 7 et 8 juin 2017, afin d’échanger pendant deux jours sur l’avenir de l’aide au développement. L’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) devront très prochainement redéfinir les termes de leur nouveau partenariat : l’occasion pour tous de partager expériences et idées pour préparer la période "post-Cotonou", après 2020.

Jeudi, 15 juin 2017

EURACTIV a invité Emma Marcegaglia, président de BusinessEurope, Jacqueline Mugo, secrétaire général d'affaires en Afrique, Pierre Gattaz, président de Medef, la plus grande fédération patronale de France, et Klaus Rudischhauser, directeur général adjoint de la Commission européenne pour la coopération internationale et le développement, pour discuter Le rôle des partenariats public-privé dans le développement. Emma Marcegaglia: «En ce moment, lorsqu'une partie du monde retournera au protectionnisme, l'Europe doit rester ouverte et jouer un rôle de chef de file dans les échanges ouverts et l'accès aux marchés. Un lien plus fort entre l'Europe et l'Afrique pourrait être une bonne solution. L'Afrique est un continent dynamique.

La SADC a approuvé de donner R20 millions chacun à Madagascar et aux Seychelles pour aider les deux nations insulaires à améliorer leur participation au commerce régional et international. Les subventions ont été approuvées par le comité directeur du programme de l'établissement commercial de la SADC (TRF), lors de sa septième réunion tenue à Gaborone le mois dernier. L'installation est un mécanisme de soutien financier et technique accordé aux États membres de la SADC pour les aider à mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre du Protocole régional sur l'accord de partenariat commercial et économique (APE) entre l'Union européenne et le groupe APE de la SADC.

EHPEA, l'association éthiopienne pour les producteurs et exportateurs, compte 140 membres qui produisent et exportent des fruits, des légumes et des fleurs. Yemishrach Berhanu, responsable de la promotion de l'association, indique qu'ils sont présents dans diverses foires de produits frais pour promouvoir les produits de leurs membres. Ils ont également participé au Macfrut à Rimini. «Nous encourageons les fraises, les avocats, les mangues, les ananas, les herbes, les haricots et divers autres fruits et légumes.» Elle poursuit: «En outre, nous voulons souligner que l'Éthiopie est un pays attrayant pour les investisseurs. Il existe différents projets intéressants, et le gouvernement les soutient aussi financièrement. Les taux d'intérêt sont bas, donc il y a plein de raisons de demander des informations. Une superficie de 1 000 hectares a été mise en place pour les investisseurs. "

La chancelière allemande Angela Merkel a souligné l'importance de lutter contre la pauvreté en Afrique afin de freiner l'écoulement massif des migrants vers l'Europe. Merkel a fait des liens avec l'Afrique au centre de la présidence allemande du G20. Réduire la pauvreté et les conflits en Afrique ont été les principaux sujets soulevés par la chancelière allemande Angela Merkel lundi alors qu'elle rencontrait des dirigeants africains avant le sommet du groupe des 20 (G20) du mois prochain. Les dirigeants de l'Union africaine de Guinée, d'Egypte, de Côte d'Ivoire, Le Mali, le Ghana, la Tunisie, le Rwanda et d'autres pays se sont réunis à Berlin pour discuter d'un soi-disant «compact avec l'Afrique». L'initiative vise à faire équipe avec les pays africains qui se sont engagés dans des réformes économiques avec des investisseurs privés qui proposeraient des emplois et des entreprises.

La stratégie sud-africaine de poursuite d'une politique de "commerce de développement", dans laquelle les accords commerciaux avec d'autres pays et régions favorisent spécifiquement la croissance, l'emploi et la modernisation industrielle du pays sont compromis par des règles, des marchés et des pouvoirs commerciaux inégaux qui favorisent les pays industriels. Cependant, la politique de «commerce de développement» de l'Afrique du Sud est souvent entachée de compromissions autodestructrices envers les partenaires commerciaux, de mauvaises stratégies et de comportements corrompus par les dirigeants. La croissance de l'exportation de l'Afrique du Sud au cours des deux dernières décennies a été d'au moins 11% plus lente que ses concurrents, l'Inde, le Brésil et la Chine. La plupart des exportations sud-africaines restent des matières premières.

Lorsqu'il décollera complètement, le Bureau de négociation sur le commerce (NOTN), récemment approuvé, est de conseiller le gouvernement fédéral sur la meilleure façon de régler l'accord de partenariat économique litigieux (EPA), le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Investissement, le Dr Okechukwu Enelamah a déclaré. Le Conseil exécutif fédéral (FEC) a récemment approuvé la création de NOTN pour servir de pivot à la négociation d'accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux entre le Nigeria et d'autres pays et agences.

La semaine dernière, Donald Trump a annoncé sa décision de retirer son pays de l'Accord de Paris. Cela fait suite aux annonces précédentes visant à réduire le soutien américain au développement. Ces décisions sont profondément inquiétantes, mais ne doivent pas nous distraire de l'immense tâche à accomplir, écrit Neven Mimica. Neven Mimica est le commissaire européen à la coopération internationale et au développement. Lorsque les défis mondiaux augmentent, nous devons relever le défi. Lors d'un moment décisif pour le multilatéralisme, les Nations Unies ont adopté en 2015 un ensemble d'objectifs universels de développement durable pour répondre à ces défis - en appliquant pour la première fois à tous les pays.

Jeudi, 08 juin 2017

Dans son élan optimiste pour l'investissement, le gouverneur Ben Ayade de Cross River State, lundi, a signé un accord de partenariat avec son homologue de la province de Shaanxi en Chine, Hu Heping, pour renforcer l'injection de capitaux pour les entreprises dans l'état. L'accord permettra aux hommes d'affaires chinois de pomper le capital très désiré dans les secteurs Calabar Carnival, Power et Solid Minerals de l'état. Ayade a déclaré après la signature de l'accord que «Ce sont les énormes opportunités que ce fonds réserve à l'Afrique pour lesquelles Cross River State veut exploiter. Nous avons l'assurance du gouverneur et du peuple Shaanxi que le climat commercial favorable à Cross River State Sera utilisé par Shaanxi. "

Les besoins massifs d'investissements dans des projets d'intérêt public dans les pays en développement ne peuvent être satisfaits que par le secteur public, c'est pourquoi la participation du secteur privé pour atteindre les SDG est essentielle, a déclaré le commissaire européen à la Coopération internationale et au développement à EURACTIV.com Dans une interview exclusive. Neven Mimica est le premier commissaire européen de la Croatie depuis l'adhésion de l'UE au pays en 2013. Il a été ministre de l'intégration européenne et vice-premier ministre. Il est affilié au Parti social-démocrate de Croatie.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>