Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mardi, 14 février 2017

Pour répondre au nouvel agenda du développement et accompagner le changement d’échelle du groupe AFD annoncé par François Hollande, Proparco, la filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé, vient d’adopter une nouvelle stratégie pour 2017-2020. Objectifs 2020 : doubler les volumes d’engagements financiers pour atteindre 2 milliards d’euros par an et renforcer la contribution du secteur privé au développement durable. A l’horizon 2020, Proparco s’engage à tripler ses impacts en faveur de l’emploi, du climat, de l’accès aux services essentiels et à l’innovation. Le continent africain restera au cœur des priorités de Proparco qui se positionne comme l’institution de financement du développement la plus africaine.

Une agence du gouvernement britannique révèle que le nombre d’enquêtes ouvertes pour fraude augmente parallèlement aux sommes versées aux pays « fragiles », où la corruption est considérée comme une « norme culturelle ». Le nombre d’enquêtes pour fraudes impliquant l’aide aux pays en développement a été multiplié par quatre ces cinq dernières années, à mesure que l’aide versée à des pays « fragiles » augmente, selon le bureau du vérificateur national britannique (NAO). Les réformes mises en place par David Cameron pour augmenter l’aide publique au développement et l’octroyer à des nations instables ont fait grimper le risque d’escroqueries, selon le NAO.

Au regard du potentiel dont regorge l’Afrique, l’Allemagne l’estime suffisamment capable de se prendre en charge et de défendre ses propres intérêts. Pour cette raison, le gouvernement fédéral dirigé par Angela Merkel plaide pour une coopération sur un pied d’égalité qui mettrait fin à la relation « donateurs et bénéficiaires » qui a prévalu jusqu’ici entre l’UE et l’Afrique. C’est tout l’objet d’un rapport du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement fraîchement publié. « Il est impératif de renforcer l'appropriation des Etats africains. L'époque de l' ''aide au développement'' et des ''donateurs et bénéficiaires'' doit être révolue. L'Union européenne et ses Etats membres sont prêts à être des partenaires sur un pied d'égalité ».

Jeudi, 09 février 2017

M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, se trouve en Gambie, où il doit rencontrer aujourd'hui le président nouvellement élu, Adama Barrow, et son nouveau gouvernement. M. Mimica s'est exprimé en ces termes: «La transition démocratique pacifique en Gambie est la concrétisation de la détermination du peuple gambien, ainsi que des efforts coordonnés à l'échelle régionale et internationale de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. La population gambienne a fait montre d'une résolution, d'une patience et d'un courage exemplaires en période de fortes tensions. L'UE est pleinement résolue à tendre la main au président Barrow et à son gouvernement. Nous souhaitons être un partenaire privilégié de la nouvelle Gambie. En plus du train de mesures d'aide immédiates, pour un montant de 75 millions d'euros, signé ce jour, nous élaborons déjà une série de mesures à moyen terme, pour un montant de 150 millions d'euros, qui viseront essentiellement à renforcer les capacités de l'État et à créer de l'emploi.»

Le commerce et l’investissement occuperont une place centrale, encore plus importante, dans la politique de développement du Royaume-Uni, selon la toute première « stratégie de développement économique » publiée la semaine dernière par le ministère britannique du développement international (Department for International Development - DFID). Ce document présente la manière dont le DFID entend travailler avec l’ensemble des autres ministères dans le cadre d’une approche intégrant commerce, investissement et politiques d’assistance en vue de stimuler le développement économique et de favoriser la réduction de la pauvreté.

Mardi, 07 février 2017

« L’humanité du monde peut se mesurer au destin de l’Afrique », déclarait l’ancien président allemand Horst Köhler il y a plus de 10 ans. L’Allemagne place aujourd’hui le continent africain au cœur de sa présidence du G20. Le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement a publié un document provisoire concernant les « Principes pour un Plan Marshall pour l’Afrique », plaidant pour un nouveau partenariat entre l'Afrique et l’Europe. Les dix points de départ sont ouverts à la discussion et portent principalement sur la jeunesse, l’emploi, l’engagement du secteur privé ainsi que l’implication des pays africains et les solutions africaines. Le ministère encourage le débat et souhaite recueillir des commentaires sur son projet de Plan Marshall avant le 28 février 2017.

Vendredi, 27 janvier 2017

Une convention signée à cet effet mardi à Yaoundé entre l’Etat du Cameroun  et l’Union européenne. Le Programme d’appui à la citoyenneté active (PROCIVIS) est une initiative qui vise à faciliter l’accès des populations à des services améliorés d’état civil et renforcer la place des organisations de la société civile dans la gouvernance et la gestion des affaires publiques. Pour favoriser son implémentation, une convention de financement d’un montant de 6,5 milliards de F, a été signée mardi à Yaoundé entre l’Etat du Cameroun et l’Union européenne (UE). Le projet prévu pour une durée de quatre ans est financé par l’UE dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED).

Des experts allemands travaillant auprès de la coopération allemande GIZ qui intervient à Madagascar pour le compte du ministère fédéral de la Coopération économique et du développement (BMZ), conduits par l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne Harald Gehrig ont rencontré le Chef du gouvernement Olivier Mahafaly Solonandrasana hier. Lors de cette rencontre, le cas de la famine aggravée par la sécheresse dans la partie Sud de l’île a été évoqué. Le Premier ministre a profité de l’occasion pour expliquer tout ce qui a déjà été initié à ce propos en proposant aux représentants de la GIZ le document du coût de la faim qui a été établi suite à une étude approfondie sur ce fléau.

L’Allemagne cherche à rattraper son retard en matière de coopération économique avec l’Afrique par rapport à la Chine, aux Etats Unis, à la France, à la Grande Bretagne, et même à certains pays émergents comme l’Inde, le Brésil et la Corée du Sud. La première puissance économique européenne compte en effet sur le premier forum économique Allemagne-Afrique prévu le 23 mars 2017 à Francfort pour renforcer ses liens commerciaux et familiariser ses entreprises avec le continent. Sur les 10 milliards de dollars d’investissements allemands en Afrique chaque année, 90% se concentrent sur seulement trois pays (l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Algérie) au moment où les entreprises germaniques ne réalisent que 2% de leurs activités en Afrique.

Alors que l’élection présidentielle se rapproche, les ONG françaises demandent aux candidats de mettre la politique de développement au cœur de leur programme de politique étrangère, dont elle est pour l’instant largement absente. Après un mandat décevant en termes de politique de développement, les organisations de solidarité internationale comptent sur le prochain président pour remettre la solidarité au cœur de la politique internationale de la France. «Aujourd’hui, les enjeux internationaux, d’autant plus avec le changement d’administration aux USA, sont fondamentaux. Mais leur présence est aujourd’hui très faible dans le débat politique de la campagne » explique Philippe Jahshan, président de Coordination SUD. Dans le cadre de la campagne présidentielle, la plateforme d’ONG qui rassemble 160 organisations en France a lancé un manifeste pour rappeler aux candidats l’importance de cette politique, dont les moyens ont été largement diminués pendant les premières années du quinquennat de François Hollande.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>