Août 2015
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 24 juillet 2015

Réformée en 2012, la seconde directive sur les marchés d’instruments financiers (MiFID) de l’UE pourrait être menacée par une reprise des spéculations sur les denrées alimentaires de la part du secteur financier, selon Oxfam. L’ONG accuse l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) d’affaiblir la directive, à tel point que cette dernière ressemblerait à une « liste de souhaits » des banques et des assurances. D’après David Hachfeld, spécialiste de l’économie et de la mondialisation pour Oxfam Allemagne, « le secteur financier a réussi à introduire de nombreuses exceptions et failles juridiques. Ainsi, l’objectif initial des législateurs, qui est d’éviter les distorsions du marché et les fluctuations des prix, est ébranlé (…) Il y a des raisons de craindre qu’une soif de profit chez les acteurs les plus puissants de la finance continue de mener à une explosion des prix des produits agricoles de base ».

L'Union européenne et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont lancé un nouvel accord de partenariat visant à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'agriculture durable et la résilience, dans au moins 35 pays. La nouvelle initiative consiste en deux programmes quinquennaux liés : (i) le mécanisme FIRST (impact sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, résilience, durabilité et transformation) visant à accroître les capacités des gouvernements et des administrations régionales en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi que de mise en œuvre de politiques agricoles durables. Pour cela, l’UE fournira un appui en termes de politiques et de développement des capacités ; (ii) le programme INFORMED (informations pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la résilience au service des décisions).

Jeudi, 18 juin 2015

Des supermarchés français et britanniques figurent parmi les premiers en Europe à donner l'exemple, en offrant de la nourriture invendue aux organisations à but non lucratif. Le gouvernement français a récemment voté une loi visant à interdire aux supermarchés de gaspiller de la nourriture. Ils devront désormais en faire don aux organismes de bienfaisance ou aux exploitations agricoles. Au Royaume-Uni, la plus grande chaîne de supermarchés, Tesco, offrira la nourriture dont elle se défait, aux centres de refuge pour femmes et aux programmes de petits-déjeuners pour enfants. Cette mesure contribuera à réduire l'énorme quantité de nourriture gaspillée dans le monde chaque année, tout en s'attaquant au problème de la faim.

Jeudi, 11 juin 2015

L'initiative phare de l'UE «Biodiversity for Life» (B 4Life) vise à aider les pays les plus pauvres à protéger les écosystèmes, à combattre la criminalité liée aux espèces sauvages et à développer l’économie verte. B4Life sera financée dans un premier temps au titre du programme thématique de l'UE concernant les biens publics mondiaux et les défis qui les accompagnent, ainsi que par des fonds nationaux et régionaux pour la coopération au développement. Selon les estimations, son budget atteindra jusqu'à 800 millions d’euros pour la période 2014-2020.  B4Life se concentrera sur trois domaines prioritaires: i) La promotion d'une bonne gestion des ressources naturelles ; ii) Des écosystèmes sains au service de la sécurité alimentaire ; iii) Les solutions naturelles sur la voie d'une économie verte.

La Commission européenne a conclu un vaste partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates afin d’octroyer de nouveaux fonds à la lutte contre le problème mondial de la malnutrition. Neven Mimica, le commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, a réaffirmé la volonté de l’UE d'aider les pays partenaires à réduire le nombre d’enfants souffrant de malnutrition chronique d’au moins sept millions d’ici 2025. Bruxelles L'UE progresse sur la voie du respect de cet engagement en annonçant aujourd'hui qu'une enveloppe de 23,5 millions d'euros serait consacrée à une nouvelle initiative novatrice: les plateformes nationales d'information sur la nutrition (National Information Platforms on Nutrition ou NIPN).

Vendredi, 29 mai 2015

Encore une fois ça fait mal au cœur et à l’esprit que l’Afrique marche comme un enfant tenu à la main par celui qui lui commet l’infanticide. On cache au peuple l’essentiel pour des raisons non connues ou tout simplement pour conserver une parcelle de pouvoir. Suite à une enquête de la population malienne pour savoir son niveau de connaissance sur les APE, les résultats montrent qu’à peine  2% des personnes connaissent la définition de l’APE. Certains soulignent la risque : cet accord encore peut être signé en catimini par le Mali à travers la CEDEAO. Il y a dix ans, en 2004, le SEDELAN (Service d'Editions en Langues Nationales, de Koudougou, au Burkina Faso) publiait un petit livre intitulé : « Les filières rizicoles en Afrique de l'Ouest et la nécessité de la Souveraineté Alimentaire ».

Les producteurs sud-africains envisagent d’augmenter leurs exportations de vins embouteillés vers l’Europe. L’an dernier, l’Afrique du sud avait expédié 303 millions de litres de vin vers le vieux continent. Sur cette quantité, les vins embouteillés représentaient 38%, largement supplantés par le vin en vrac. Mais la donne pourrait bien changer à la faveur de l’accord de partenariat économique (APE) signé par l’Union européenne (UE) et la Communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC). Selon les modalités de cet accord, la quantité de vin sud-africain pouvant pénétrer dans l’espace européen sans droits de douanes passera de 48 millions de litres à 110 millions de litres à partir de l’année prochaine.

Vendredi, 22 mai 2015

L'UE est maintenant "proches d'un accord" sur le règlement sur les nouveaux aliments proposée. Les députés veulent protéger le droit du Parlement d'examiner la liste de l'UE des nouveaux aliments, dont la Commission européenne établira à un stade ultérieur. Ils veulent également des éclaircissements sur le texte sur le clonage. En Novembre, les députés sur l'environnement du Parlement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI) ont voté pour passer un projet de rapport sur la proposition de règlement de la Commission, qui vise à centraliser l'autorisation des nouveaux aliments: les députés ont voté en faveur de l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) définition de "nanomatériau", avec un seuil de nanoparticules de 10% pour qu’un ingrédient puisse être considéré comme «nano».

Jeudi, 07 mai 2015

Une étude récente montre qu’en Afrique, contrairement à la situation européenne où développement a été synonyme de diminution progressive du nombre d’actifs agricoles et de leur contribution au PIB, un autre modèle émerge dans lequel la croissance démographique dans les campagnes est concomitante avec une croissance relative du revenu des ruraux par rapport aux urbains. En effet, l’Afrique se distingue de l’Europe en ce qu’elle dispose encore d’espaces et de ressources sous exploités. La mise en valeur de nouveaux espaces agricoles ne passe pas nécessairement par la création de vastes exploitations agro-industrielles.

Le Secrétariat ACP et la représentation permanente de l’Italie auprès de l’Union européenne ont organisé à la Maison ACP un atelier consacré aux thèmes de l'EXPO 2015, à savoir la nutrition, la sécurité alimentaire et le développement durable.  Une série d'exposés a touché sur les sujets suivant: les principaux objectifs de l’UE en matière de développement durable ; un aperçu des meilleures pratiques dans le domaine de la coopération agricole UE-ACP;  le rôle des femmes dans l'agriculture et la promotion de la croissance sociale;  la protection des enfants et la promotion de l’éducation dans le secteur agricole; "Feeding Knowledge", qui vise à établir un réseau international de meilleures pratiques dans ce secteur; les logistiques de la pavillon de l’UE.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>