Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 21 avril 2017

L'Éthiopie et l'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) ont lancé un programme de résilience et de moyens d'existence durables (DRSLP) dans Semera, Afar, avec un fonds de 12 millions d'euros garanti par ce dernier. Le programme, appuyé par la technique de l'Agence et le prêt doux italien, s'inscrit dans le cadre de l'initiative de l'ISAD sur la résilience et la durabilité des catastrophes de la sécheresse (IDDRSI) assistée par la Banque africaine de développement, GiZ, la Banque mondiale et l'Union européenne dans les basses terres de la Pays. L'Unité de coordination fédérale au sein de l'Unité de coordination de l'État, du Ministère de l'élevage et de la pêche et de l'État au sein du Bureau du développement agricole et pastoral est chargée de coordonner les activités.

Mardi, le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Investissement, Okechukwu Enelamah, a décrit une nouvelle politique sur la tomate, conçue en collaboration avec le ministère fédéral de l'Agriculture, qui, selon lui, créera 60 000 emplois dans le pays. La nouvelle politique devrait augmenter la production et le traitement domestiques des tomates fraîches afin de réduire les pertes après récolte. Cette politique "arrêtera l'importation de tomates, conservées ou autrement par du vinaigre ou de l'acide acétique; Augmenter le tarif sur le concentré de tomate à 50% avec un prélèvement supplémentaire de 1 500 $ / MT ..., accélérer la croissance de l'industrie manufacturière et approfondir la diversification », a-t-il déclaré

Le gouvernement du Libéria a signé un accord de partenariat volontaire (VPA) avec l'Union européenne pour renforcer et renforcer le secteur forestier du pays. L'accord a été signé par l'Ambassadeur Tina Intelmann, Chef de la délégation de l'Union européenne et Sœur Mary Laurene Browne, Présidente du Conseil d'Administration de l'Autorité de Développement Forestier lors d'une conférence de presse à la mairie de Monrovia, le vendredi 7 avril 2017. Le L'accord de partenariat volontaire vise à améliorer la gouvernance forestière, à traiter l'exploitation forestière illégale et à promouvoir le commerce de produits juridiques légers vérifiés du Libéria vers l'Union européenne. S'exprimant lors de la conférence de presse, l'Ambassadeur Intelmann a déclaré que l'Union européenne a joué un rôle énorme en aidant le Libéria à construire le secteur forestier, ajoutant qu'il est temps pour le pays de maîtriser complètement sa forêt et de commencer à le financer.

Vendredi, 07 avril 2017

En dépit des efforts internationaux visant à lutter contre l'insécurité alimentaire, environ 108 millions de personnes dans le monde se sont trouvées dans une situation de grave insécurité alimentaire en 2016, soit une augmentation spectaculaire par rapport aux 80 millions de 2015, selon un nouveau rapport mondial sur les crises alimentaires, publié à Bruxelles aujourd'hui. Ce rapport, dont la compilation a nécessité l'intégration de plusieurs méthodes de mesure, est le fruit d'une nouvelle collaboration politiquement novatrice, entre l'Union européenne et l'USAID, des institutions régionales de sécurité alimentaire, ainsi que des organismes des Nations Unies, y compris l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture, le Programme alimentaire mondial et l'UNICEF. Cette augmentation spectaculaire reflète la difficulté pour ces personnes de produire et d'accéder à la nourriture en raison de conflits, de prix record des denrées alimentaires sur les marchés locaux et de conditions météorologiques extrêmes, comme la sécheresse et les pluies irrégulières causées par El Niño.

Le Professeur Alastair Sutton, ancien conseiller européen des Dépendances de la Couronne, a récemment mis en garde la Chambre des Lords d'une « inscription sur liste noire » par l'Union européenne des secteurs financiers des Dépendances de la Couronne dans le cadre de la lutte contre les paradis fiscaux. Il a déclaré devant la commission que l'UE entreprenait un « processus d'inscription sur liste noire qui pourrait léser gravement les économies de Jersey, de Guernesey, de l'île de Man ... si l'UE inscrivait ces territoires sur liste noire en dépit du fait qu'ils ont accepté toutes les mesures préconisées par l'OCDE pour respecter la législation en matière d'impôts et de blanchiment d'argent, ainsi que les réglementations financières ».

Lors de la publication du Rapport mondial sur les crises alimentaires de 2017, Daniel Gustafson, le directeur général adjoint de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, a averti que 108 millions de personnes se trouvent en situation de « crise alimentaire » dans le monde. Daniel Gustavson a rejoint la FAO en 1994, où il a exercé des fonctions en Afrique et en Asie du Sud. Avant d'assumer son rôle actuel, il a été directeur du Bureau de liaison de l'organisation pour les États-Unis et le Canada. M. Gustavson s'est entretenu avec le correspondant d'EURACTIV.com pour le développement, Matthew Tempest. Le message du rapport d'aujourd'hui semblait pouvoir se résumer à « la famine est de retour », en particulier au Sud-Soudan, en Somalie et au Nigeria du Nord-est.

Lundi, 03 avril 2017

Norfund, le fonds norvégien de financement du développement, a annoncé le 31 mars dernier, un investissement de 7,4 millions de dollars dans la firme éthiopienne Verde Beef Processing (VBP), spécialisée dans la production de viande de bœuf. C’est ce qu’indique un communiqué de la VBP« Il s’agit de notre premier investissement direct en Ethiopie. Norfund est ravi de contribuer à la croissance de l’Ethiopie et à ses exportations via Verde Beef.», s’est réjoui, Kjell Roland, directeur général de l’institution financière.

Vendredi, 31 mars 2017

La division Évaluation et capitalisation (EVA) de l’Agence Française de Développement (AFD) a initié en 2015 une évaluation du cadre d’intervention sectoriel 2013-2016 sur la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne (CIS ou CIS SA ASS).Les cadres d’intervention de l’AFD sont des documents de référence qui décrivent la manière dont l’AFD décline ses interventions et qui traduisent opérationnellement les orientations politiques et stratégiques définies par les tutelles de l’Agence.

Lundi, 20 février 2017

Le Projet Tiers Sud/Beydaare qui concerne les régions de Kolda, Tambacounda et Kédougou a bénéficié d’un financement de l’Agence française de développement (Afd) de 30 milliards de FCfa. C’est l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, qui en a fait l’annonce, mardi dernier, à Soutouré, département de Vélingara, dans les locaux de la direction technique de la Sodagri (société de développement agricole et industriel du Sénégal) où il était en visite des chantiers et des projets financés par la France.

Jeudi, 09 février 2017

Aujourd'hui, la Commission européenne a approuvé une décision visant à élargir le nombre de pays éligibles au fonds fiduciaire d'urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique en y incluant la Côte d'Ivoire, le Ghana et la Guinée. Sur base des flux de migration irrégulière observés dans les derniers mois et des besoins exprimés, le Conseil d'Administration du fonds fiduciaire avait donné le 13 décembre 2016 une opinion favorable à l'élargissement à ces pays, afin qu'ils puissent bénéficier de programmes visant à prévenir la migration irrégulière et faciliter la gestion des migrations.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>