Septembre 2016
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 23 septembre 2016

Le gouvernement et l'Agence française de développement (AFD) vont signer ce vendredi à Dakar, dans le cadre de la visite du Premier ministre français Manuel Valls, l'accord de 20 millions d'euros (plus de 13 milliards 119 millions de frs CFA) destiné au financement du projet du réseau national d'Instituts supérieurs d'Enseignement professionnel (RISEP) , a appris l'APS. L'Agence française de développement (AFD) "s'est proposée de soutenir cette orientation en matière de formation professionnelle qui met l'accent d'une part sur le continuum +éducation-formation-emploi+, et d'autre part sur la diversification des dispositifs de formation et d'insertion", indique un communiqué du gouvernement.

Le gouvernement français compte mettre à la disposition du Sénégal, par le biais de l'Agence française de développement (AFD), une contribution financière destinée au projet de "réalisation d'une usine de traitement d'eau potable à Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval KMS3" d'un montant de 93 millions d'euros, soit environ 61,004 milliards de FCFA. Cette convention sera signée ce vendredi à Dakar dans le cadre de la visite du Premier ministre français Manuel Valls.

L'Union européenne a assuré, depuis le mois de juin 2016, le financement de la formation en agriculture moderne de soixante jeunes de l'Indénié-Djuablin. Notamment, dans les secteurs de l'hévéaculture et des maraîchers. La remise des attestations de fin de formation à ces jeunes a eu lieu, le 21 septembre 2016, à Apprompronou, localité située à 35 km d'Abengourou. Pour la circonstance, les récipiendaires ont également bénéficié de kits contenant du matériel agricole de première nécessité.

Samedi, 17 septembre 2016

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement numéro 46 sur le thème de « Développer l'industrie agroalimentaire dans les PEID: le potentiel des marchés associés au tourisme » aura lieu le mercredi 21 septembre 2016 (9h00-13h00) au Secrétariat ACP (Avenue Georges Henri 451, 1200 Bruxelles, salle C). Ce Briefing de Bruxelles est organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), CONCORD et le Secrétariat ACP.

Vendredi, 09 septembre 2016

Le Briefing de Bruxelles sur le Développement numéro 46 sur le thème de « Développer l'industrie agroalimentaire dans les PEID: le potentiel des marchés associés au tourisme » aura lieu le mercredi 21 septembre 2016 (9h00-13h00) au Secrétariat ACP (Avenue Georges Henri 451, 1200 Bruxelles, salle C). Ce Briefing de Bruxelles est organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) en collaboration avec la DG Développement et Coopération de la Commission européenne (CE/DEVCO), CONCORD et le Secrétariat ACP.

A l'occasion de la VIe conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD VI) de Nairobi au Kenya, la France et le Japon ont organisé le 26 août un événement conjoint consacré à l'action franco-japonaise sur le continent africain. La France était représentée par André Vallini, secrétaire d'Etat chargé du développement et de la Francophonie, et le Japon par Shunsuke Takei, vice-ministre parlementaire des affaires étrangères. Ont participé à cet événement de nombreux membres de gouvernements africains, ainsi que plusieurs entreprises (Total, Bouygues, Vinci, Groupe Bolloré, Egis, Clemessy, Mitsubishi Corporation, Toyota Tsusho, Fujifilm), l'agence française de développement (AFD) et l'agence japonaise de coopération Internationale (JICA).

Vendredi, 02 septembre 2016

Nestlé lancera dans un intervalle allant d'une à trois années des usines modulaires sur le continent africain. «Ces unités de production sont composées de modules faciles à assembler dans le but d'offrir une solution flexible, simple et rentable pour créer des sites de production dans les pays en développement » indique le site internet Agritrade. D'un coût inférieur de 50 à 60% à celui des unités traditionnelles, ces usines permettront au géant suisse de s'adapter aux contraintes liées au marché africain (risques, difficultés d'approvisionnement en énergie etc.) et pourront être plus aisément démontées et transférées d'un endroit vers un autre.

"Le premier semestre de 2016 est conforme à nos attentes, avec une croissance presque entièrement générée par les volumes et le mix produits, conduisant à de nouveaux gains de parts de marché", déclare ce matin Paul Buckle, administrateur délégué de Nestlé, à l'occasion de la publication des résultats semestriels du groupe. Paul Buckle qui, dans son propos introductif, cite tous les continents du monde sauf l'Afrique qu'elle soit du Nord ou sub-saharienne.

Dans un communiqué publié lundi en prélude à la Semaine mondiale de l'eau prévue cette année du 28 août au 2 septembre, Nestlé met en exergue sa stratégie pour une utilisation durable de l'eau notamment en Afrique centrale et occidentale, dans le but de proposer des produits et services qui soient à la fois sains et de grande qualité. Ainsi, dans le cadre de cette Semaine destinée à mettre l'accent sur le rôle de l'eau dans la croissance durable, le groupe s'efforce d'utiliser l'eau de façon responsable et encourage les autres à en faire de même.

Vendredi, 12 août 2016

Avec des ventes de produits laitiers qui se sont élevées à 25 milliards de dollars en 2015, Nestlé, la multinationale suisse basée à Vevey, conserve la première place du classement annuel des vingt plus grandes entreprises laitières dans le monde, établi par Rabobank. Les deux géants français du secteur, Lactalis et Danone, trustent respectivement la deuxième et la troisième place. Ce classement brosse le tableau d'une industrie en pleine mutation. Les compagnies laitières s'échinent, d'une part, à conserver leur rentabilité malgré une tendance à la baisse des prix des denrées alimentaires. Par ailleurs, elles tendent à se désengager du marché chinois et se concentrent davantage sur les pays émergents, notamment en Afrique, terrain de chasse encore relativement vierge.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>