Avril 2015
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 17 avril 2015

La Commission européenne lance une consultation en ligne sur la façon dont la science et l’innovation peuvent aider l’Union européenne à assurer une alimentation sûre, nutritive, suffisante et durable à l’échelle mondiale. Cette discussion est liée au thème retenu pour l’exposition universelle (Expo Milano 2015) «Nourrir la planète, énergie pour la vie», qui vise à dépasser le cadre des activités culturelles et à ouvrir un véritable débat politique sur la sécurité et la durabilité alimentaires dans le monde. Un document de réflexion en la matière a été présenté aujourd’hui, à Bruxelles, par M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport et responsable du Centre commun de recherche, ainsi que par M. Franz Fischler, président du comité scientifique directeur de l’UE à l’Expo 2015.

Le nouveau code de la pêche va sanctionner la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (Pêche INN). Le nouveau code de la pêche va bientôt passer à l’assemblée nationale car programmé dans les prochains jours en conseil des ministres. Et ce nouveau code aura la particularité d’augmenter de manière considérable les sanctions à l’endroit de la pêche INN . La pêche et l’aquaculture ''sont inscrites parmi les moteurs de croissance sectorielle'' de l’Axe I du PSE qui leur assigne un rôle central dans le renforcement de la sécurité alimentaire ainsi que la création de richesses et d’emplois.

Selon une étude de Morgan Stanley, 18,2 % de la croissance du PIB réel devrait être perdue en moyenne par les pays de l'OCDE sur 20 ans à cause de maladies liées au sucre. Si le diabète promet d'être un marché prospère pour les big pharmas, il sera ravageur pour la croissance de nombreux pays. 0,5 point de croissance du PIB des pays de l'OCDE sera perdu chaque année en moyenne à cause du diabète et de l'obésité, et ce jusqu'en 2035. La Russie (-27 %) et l'Afrique du Sud (-38 %) seront les régions les plus pénalisées. Ce qui n'a rien d'étonnant puisque ces deux pays font partie des plus gros consommateurs de sucre. En Afrique du Sud notamment, la consommation de sucre par habitant par an compte même parmi les plus importantes au monde.

Vendredi, 10 avril 2015

Le mois d’avril est très important pour la santé : ce mois-ci est dédié à la santé dans le cadre de l'Année européenne du développement et le 7 avril est la Journée mondiale de la santé. Le Parlement européen est un militant illustre du renforcement des systèmes de soins dans les différentes parties du monde. Ébola a encore mis en exergue les problèmes auxquels les services de santé se heurtent dans les pays en voie de développement. Le Parlement européen demande plus de fonds d'aide dédiés à la santé et aux services sociaux et réaffirme que la santé est un droit de l'homme fondamental, tout en demandant une protection de la santé équitable, universelle et durable. La santé est un défis commun au monde, et l’Année européenne du développement représente une excellente opportunité de travailler afin de faire de la couverture sanitaire universelle une réalité.

Jeudi, 26 mars 2015

Les Tonga et la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) ont signé Le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture. Ce traité international est essentiel pour promouvoir la sécurité alimentaire à l’échelle de la planète. En outre, il doit permettre aux pays d’avoir un accès ininterrompu aux ressources phytogénétiques dont ils ont besoin pour nourrir leurs populations et mettre à la portée des générations futures toute la diversité génétique requise pour préserver la filière agroalimentaire. Les Tonga est la 134e partie contractante au Traité. Les Tonga et la PNG ont reçu le soutien technique du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) et l’Organisation des Nations pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 

Mercredi, 04 mars 2015

Le déplafonnement par l'UE de la production de betteraves sucrières pourrait avoir un effet dévastateur sur les producteurs de canne à sucre jamaïcains et affecter directement et indirectement les quelque 165 000 personnes employées par le secteur. Le ministère britannique du Développement international (DFID) prévoit que l'actuel prix peu élevé du sucre risque d'acculer 6,4 millions de personnes des pays ACP à la pauvreté à l'horizon 2020. Le déplafonnement s'explique par la volonté des ministres des finances de l'UE de restreindre les ententes historiques conclues pour venir en aide à ses anciennes colonies et par la bataille féroce que se livrent les multinationales de transformation du sucre, comme Coca-Cola, Nestlé et Mars.

Mercredi, 25 février 2015

La journée ougandaise du développement est organisée par la délégation de l’Union européenne au Burkina depuis 2008. La délégation, le gouvernement et les acteurs de la société civile ont marqué cette journée en échangeant autour du thème « les grandes orientations du 11e FED au Burkina Faso, période 2014-2020 et les évolutions institutionnelles de l’UE en général. Le 11e FED qui entrera en œuvre en mars prochain intègre trois secteurs de concentration. L’appui à la gouvernance (avec un montant indicatif de 213 milliards de f CFA), l’appui au secteur de la santé (pour 23 milliards de montant indicatif global), et l’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à l’eau (125 milliards de f CFA).

La conférence avec les bailleurs sur la sécurité alimentaire dans l’océan Indien s’est clôturée avec des bonnes nouvelles de financement pour Madagascar.  Dix projets, de l’ordre de €690 millions, seront mis en œuvre pour faire de Madagascar le grenier de l’océan Indien. Sur une période de cinq à sept ans, €49 millions  seront mis en œuvre pour des projets à vocation régionale ;  €640,5 millions représentent la totalité des appuis des partenaires pour Madagascar en particulier. Sur le plan régional, €18 millions proviennent de l’UE ; un autre financement européen d’un montant de €9 millions sera alloué dans le cadre de la SADC. Le président de l’UCCOI (Union des chambres de commerce de l’océan Indien) Fahmy Thabit, a évoqué la nécessité d’un dialogue public pour adresser l’enjeu du développement des commerces inter-îles.

Jeudi, 29 janvier 2015

Le négociant français Touton S.A. installera, via sa filiale Cocoa Touton Processing Company Limited (CTPC), une unité de transformation du cacao au Ghana. L’infrastructure entrera en activité dès le mois d’avril 2015, traitera environ 25 000 tonnes de la matière première et pourrait doubler cette capacité d’ici trois ans.Le choix du Ghana s’explique non seulement par la qualité de sa production qui est la référence mondiale, mais aussi par sa stabilité politique et son environnement économique qui est favorable aux affaires. Le négociant a indiqué que l’approvisionnement de son usine se fera avec des fèves produites aux normes durables. Touton S.A. opère au Ghana depuis 1998 et achète annuellement entre 80 000 et 110 000 tonnes de cacao, ce qui le classe parmi les cinq plus grands acheteurs de fèves du pays.

Jeudi, 22 janvier 2015

Par 480 voix pour, 159 contre et 58 abstentions, le Parlement européen a approuvé la directive OGM ce mardi 13 janvier. La directive permet à tout Etat membre de l’UE de refuser individuellement la mise en culture d’une variété sur son territoire. Très théoriquement, craignent les eurodéputés verts. Ce vote entérine l'accord, trouvé en juin par le Conseil de l’UE, puis objet en novembre 2013 d’un trilogue avec le Parlement et la Commission, validant la décision de laisser l'autorisation des OGM aux mains de la Commission européenne, toujours après avis de l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) sur les aspects sanitaires et environnementaux. A ce jour, une seule variété, le maïs MON810, cultivé en Espagne, au Portugal et en République tchèque, est autorisée par l’UE.

 

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>