Mai 2016
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Vendredi, 27 mai 2016

Événemennt Spécial - Going the Last Mile: Accelerating Progress in Food Security and Nutrition

Organisé par: IFPRI; le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) ACP-UE; la Commission Européenne/EuropeAid (CE); HarvestPlus; Joint Research Centre de la CE (JRC)

Date: juin 14, 2016 - 9:00-17:30 CEST

Lieu: Espace Baudouin at the Palais des Académies, Rue Ducale 1 / Hertogstraat 1, Bruxelles Belgique

Jeudi, 26 mai 2016

« Nous attendons une réponse valable, durable pour ces femmes qui souffrent. Il y a à peu près vingt ans que ces femmes souffrent ! » Théodile Mbilizi Bulabula est coordinatrice de la Dynamique des femmes du Kivu, une région de l’est de la République démocratique du Congo en proie à une instabilité chronique nourrie par des groupes armés locaux ou étrangers. Selon l’ONU, le pays compte 1,8 million de déplacés, qui vivent dans une précarité extrême. « Il faut la guerre finisse, que la guerre cesse.

Lors du sommet humanitaire mondial d'Istanbul, l’Union européenne s’est engagée à renforcer la prévention et la préparation, à améliorer la réaction internationale et à aider à trouver des solutions pour soutenir un système humanitaire sous pression. L'Union européenne (UE) est déterminée à réaliser d'importants progrès dans chacun des cinq domaines de responsabilité fondamentale, pour lesquels des engagements fondamentaux ont été formulés par les Nations unies.

Jeudi, 05 mai 2016

C'est ce que j'ai entendu la semaine dernière, lorsque j'ai rencontré un groupe de femmes à Matam, dans le nord-est du Sénégal. Matam est une région très touchée par l'insécurité alimentaire et la malnutrition. C'est aussi une région qui voit nombre de ses enfants partir et mettre leur vie en danger à la recherche d'un avenir meilleur. J'ai visité Matam et lancé les deux premiers projets du volet Afrique de l'Ouest et lac Tchad du Fonds fiduciaire de l'UE destiné à lutter contre les causes profondes de l'instabilité et de la migration irrégulière en Afrique. Ces deux projets ont un objectif: offrir de meilleures conditions de vie aux populations locales. Nos deux projets vont bénéficier directement à près de 125 000 personnes.

Vendredi, 29 avril 2016

L’UE va soutenir les pays actuellement en crise alimentaire, faisant suite aux effets du phénomène climatique El Niño. L’Union européenne va débloquer 414 millions d’euros pour « aider les pays partenaires à faire face aux effets d’El Niño et à la crise alimentaire en général ». Dans un communiqué du 25 avril 2016, Christos Stylianides, commissaire européen chargé de l’Aide humanitaire et de la Gestion de crise précise qu’« El Niño a des conséquences dévastatrices dans le monde entier, 41 millions de personnes ayant du mal à satisfaire leurs besoins alimentaires ». L’Europe avait déjà alloué 125 millions d’euros pour aider l’Éthiopie qui traverse une grave crise alimentaire.

Jeudi, 21 avril 2016

Les autorités nigérianes ont fait du développement de la filière laitière une priorité de leur politique d'autosuffisance alimentaire et sont, dans ce cadre, en pourparlers avec le géant mondial de distribution de produits laitiers Arla Foods. C'est ce qu'a annoncé le conseiller technique du Ministre de l'agriculture, Dr Andrew Kwasari, en visite dans les fermes laitières d'Arla au Danemark. Ce partenariat devrait permettre aux producteurs nigérians d'acquérir la compétence qui leur fait pour le moment défaut, en l'occurrence dans les secteurs de la logistique, de la qualité et de la productivité.

Au Nigéria, le groupe suisse Nestlé vient de lancer les activités de son usine de production d’eau minérale Nestlé Pure Life, basée à Abaji. L’infrastructure dont l’installation a nécessité un investissement de 5,6 milliards de nairas (environ 25 millions d’euros) permettra la création de 111 emplois et permettra au groupe de positionner sa production dans le Nord et l’Ouest du pays. Selon Commodafrica, l’installation qui s’étendra sur 14,6 hectares, disposera également d’un centre de formation technique destiné à renforcer les compétences des jeunes ingénieurs de la firme.

Jeudi, 14 avril 2016

Le Burkina Faso bénéficiera d’un appui de 30 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD) en vue de renforcer les capacités de l’Office national de l’eau (ONEA) dans la ville Ouagadougou, a appris APA, vendredi, auprès de la présidence du Faso. L’accord de financement signé à la faveur de la visite du Président Rock Marc Kaboré en France (5-7 avril) permettra de renforcer la phase II du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Ouagadougou à partir du barrage de Ziga. D’une capacité de 200 millions de m3, Ziga II vient renforcer les acquis de la phase intermédiaire de la première étape du projet achevée en 2007.

Vendredi, 01 avril 2016

Au Kenya, la filière ‘mangues’ continue d’enregistrer des progrès. En effet, au terme de la saison 2015/2016, la récolte totale du fruit a enregistré un bond de 27%, tandis que les exportations ont progressé de 30%. Selon les acteurs du secteur, ces bons résultats sont essentiellement le fruit d’efforts consentis dans la formation des producteurs afin qu’ils connaissent et respectent les exigences de la production pour l’export.En ce moment, nous investissons 90% de nos bénéfices dans notre programme de bien-être des producteurs, qui vise à s’assurer que les producteurs de notre réseau sachent pleinement le genre de mangues demandées sur le marché de l’export.

Les autorités sénégalaises ont indiqué vouloir faire passer, à 100 000 tonnes, la production nationale d'anacardes qui est actuellement de 40 000 tonnes. Cette annonce a été faite à l'occasion du forum annuel consacré à la commercialisation de l'anacarde. Organisé par le Cadre de concertation des opérateurs de la filière anacarde de la Casamance (COFAC) et l’Agence de régulation des marchés (ARM), ce forum a réuni, du 22 au 23 mars à Dakar, des acteurs de la filière anacarde venus du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau sur le thème « Développer le commerce des produits agricoles ».

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>