Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 08 juin 2017

L'Union africaine (UA) a lancé un plan d'activités conjoint qui sera utilisé par les États membres pour mettre en œuvre les déclarations du PDDAA-Malabo. Le plan qui s'étend de 2017 à 2021 appuiera les opérations au niveau des pays qui soutiendront la transformation de l'agriculture. Le plan a été lancé mercredi lors de l'ouverture officielle de la 13ème réunion du Programme de développement de l'agriculture africaine (CAADP) qui a lieu à Kampala. En lisant le plan, le commissaire à l'économie rurale de l'Union africaine, Josefa Leonal Correia Sacko a déclaré utiliser le plan, ils négocieront avec des partenaires au développement pour mobiliser un soutien financier aux pays membres.

Lundi, 29 mai 2017

Les représentants de la Commission économique pour l'Afrique (ECA) et de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) se sont réunis à Addis-Abeba le 10 mai 2017 et ont convenu d'une feuille de route pour la mise en œuvre de l'accord de partenariat signé entre les deux entités Janvier 2017. Au cours de la réunion, qui s'est tenue sous le thème «Réaliser la transformation de l'agriculture en Afrique», les participants ont identifié et approuvé quatre domaines clés du programme, notamment l'amélioration de l'esprit d'entreprise rural et de l'emploi pour les jeunes et les femmes; Faire face à la dégradation et à la pénurie des ressources naturelles, aux conflits et aux migrations; Mettre fin à la faim, à la nutrition et à la pauvreté en Afrique; Et une réponse efficace aux changements climatiques.

Le manque de stockage oblige les agriculteurs à vendre leur récolte à bas prix - mais un changement qui peut les aider à progresser En examinant les stocks de riz, sésame, mil et autres aliments de son village dans un entrepôt empilé avec des sacs, Amadou Hassane est satisfait - mais toujours Peu inquiet de l'excédent de feuilles de baobab. Avec la saison des pluies prévue pour commencer bientôt au Niger, Hassane et ses collègues ont besoin d'acheteurs pour leurs feuilles avant que les pluies ne viennent, réduisant les prix lorsque les feuilles fraîches poussent et fournissent des surtensions dans la région occidentale de Tillabery. "La vie est difficile car il est difficile de savoir quand les premières pluies viendront", a déclaré Hassane à la Fondation Thomson Reuters, en tenant une liste de la contribution de chaque agriculteur au stock du village.

Les dirigeants mondiaux doivent intensifier et prendre des mesures pour lutter contre la famine afin de prévenir de nouveaux niveaux catastrophiques de faim et de décès, a déclaré Oxfam. Avant le 43e sommet du G7, Oxfam a exhorté les dirigeants mondiaux à aborder de manière urgente la question de la famine, affectant actuellement quatre pays à des niveaux sans précédent. "L'échec politique a conduit à ces crises, il faut un leadership politique pour les résoudre ... les leaders les plus puissants du monde doivent maintenant agir pour empêcher une catastrophe qui se passe à leurs yeux", a déclaré Winnie Byanyima, directrice générale d'Oxfam. "Si les dirigeants du G7 devaient voyager dans l'un de ces quatre pays, ils verraient par eux-mêmes comment la vie devient impossible pour tant de personnes: beaucoup sont déjà en train de mourir, de maladies et de faim extrêmes", at-elle poursuivi.

Vendredi, 26 mai 2017

L'Union européenne (UE) et le Ministère de la santé et de la protection sociale (MOHSW) ont lancé mercredi une opportunité de fortification alimentaire pour un système alimentaire sensible à la nutrition en Gambie afin de surmonter la sous-nutrition lors d'une cérémonie organisée à l'hôtel Senegambia Beach. Dans ses remarques, Darrell Sexstone, directeur de programme pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le changement climatique et le soutien institutionnel aux délégués de l'UE, a déclaré que l'effet d'une mauvaise nutrition représente l'une des tragédies les plus sérieuses et évitables de l'époque. Il a déclaré que des millions d'enfants survivent, mais qu'ils grandissent avec une faible hauteur pour leur âge et leur développement mental altéré.

À un moment où près d'un million de Soudanais du Sud ont traversé le nord de l'Ouganda, créant l'un des plus grands établissements de réfugiés au monde, Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international pour le développement agricole (FIDA), arrive à Kampala le 25 mai pour discuter des efforts visant à Soutenir les petits agriculteurs et accroître la sécurité alimentaire dans le pays. Selon une analyse récente, quelque 4,9 millions de soudanais du Sud sont en sécurité alimentaire et 100 000 risquent de la famine. L'arrivée de près d'un million de réfugiés en Ouganda entraîne une pression supplémentaire sur les agriculteurs locaux et la production alimentaire. La situation souligne que les zones rurales sont souvent négligées par le développement mais sont essentielles pour la sécurité alimentaire nationale et mondiale.

Jeudi, 11 mai 2017

Le Bénin (Afrique) est connu pour son poulet bicyclette que l'on croise partout là-bas. Et pourtant, dans les assiettes béninoises, on trouve des volailles congelées bon marché importées depuis l'Europe ou le Brésil. Pourquoi réalise-t-on ces importations ? Quelles sont les conséquences pour le Bénin?Sur le marché de Cotonou, le poulet local est certes toujours là, mais ce produit de base est devenu un luxe pour de nombreux Béninois. "Ça c'est du poulet bicyclette. Je le vends 3 500 CFA parce qu'il est très gros", explique une vendeuse du marché.Plus de cinq euros le poulet, à ce prix là un poulet congelé est moitié moins cher. La volaille européenne ou brésilienne, produite à grande échelle, a cassé les prix sur le marché de Cotonou.

Jeudi, 04 mai 2017

L'Union européenne (UE) est préoccupée par la capacité de l'Afrique du Sud à lutter contre l'exposition aux médicaments interdits et aux hormones de croissance en ce qui concerne les volailles et autres produits de base. Briefing le comité de portefeuille sur le commerce et l'industrie au Parlement mardi, Dessislava Choumelova, conseillère européenne pour le commerce et l'économie, a déclaré qu'il existe de sérieuses inquiétudes quant à la capacité de l'Afrique du Sud à mener des contrôles sanitaires stricts. Selon Fin24, la sous-effectivité des vétérinaires de l'État et des «problèmes» dans les laboratoires de l'Afrique du Sud a été citée dans les enquêtes sur les résidus et la santé publique menées en février de cette année comme des raisons pour les problèmes de santé et de sécurité.

La ferme de 2 hectares de Peter Sotamaruti près de Bungoma, un village de l'ouest du Kenya, est minime selon les normes du monde développé. Mais c'est le double de la superficie qu'il a habitée il y a cinq ans. Les ventes de surplus de maïs ont permis au fermier de 49 ans et à sa famille de passer d'une cabane de boue à une maison en briques de trois pièces avec des lampes à énergie solaire. Ses modestes bénéfices couvrent également les frais de scolarité pour ses quatre enfants d'âge scolaire et le salaire pour l'assurance maladie, un luxe parmi les agriculteurs d'Afrique subsaharienne. "Nous traitons maintenant notre ferme en tant qu'entreprise", déclare Sotamaruti, qui prévoit d'étendre à 4 acres l'année prochaine.

Mardi, 02 mai 2017

Au Mali, l’insécurité alimentaire, voire la malnutrition touche des milliers de personnes. Pour preuve, il ressort de la 14ème session du Conseil national de sécurité alimentaire tenue le 20 avril dernier que le nombre de personnes en phase crise est d’environ 600 778 personnes. Celui en phase 2 est de 3 233 166 personnes, soit 16,89% de la population analysée du pays. Au total, 35 cercles et les six communes du district de Bamako sont également sous pression. Ainsi, pour faire face à ce fléau qui menace le Mali, l’Union Européenne (UE) a débloqué plus de 36,7 milliards de FCFA (soit 56 millions d’euros).

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>