Janvier 2015
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 23 juin 2014

L'Union européenne a fourni à l'Agence kenyane de gestion de la sécheresse 570 millions de shillings (6,5 millions de dollars) pour aider le Kenya à faire face aux crises de la sécheresse qui a affecté certaines région du pays, a indiqué l’Agence jeudi. Les fonds seront immédiatement versés à 23 comtés arides et semi-arides du pays pour réduire l'impact du manque de précipitations sur le bétail et améliorer les moyens de subsistance des communautés pastorales, souligne la même source dans un communiqué, précisant qu’un montant supplémentaire de 650 millions de shillings sera bientôt débloqué par l'UE pour de nouvelles activités.

Mercredi, 11 juin 2014

La demande de noix de cajou est en augmentation. Face à la production d’1,2 million de tonnes par an en Afrique, l’Africa Cashew Initiative (ACi) a mis en lumière les nouveaux horizons de production et les marchés émergents pour le Groupe ACP. Dans une présentation au Secrétariat ACP, la Directrice exécutive de l’ACi Rita Weidinger a présenté les perspectives dans les pays ACP contribuant à stimuler les économies et à réduire la pauvreté.

Lundi, 02 juin 2014

L’universitaire belge Olivier de Schutter est le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation. En 2013, il a remporté le Prix Francqui, parfois appelé le « prix Nobel belge » et considéré comme l’une des récompenses les plus prestigieuses dans les sciences biologiques, médicales et sociales. Jeudi et vendredi (8-9 mai), il a organisé la Conférence internationale Francqui à Bruxelles sous l’intitulé « Le cinquième projet de l’UE : la gouvernance transitoire au service de sociétés durables. » Il a discuté par téléphone avec Marc Hall, de chez EurActiv, le jour précédant la conférence.

Jeudi, 22 mai 2014

À l'initiative des délégations néerlandaise et suédoise, le Conseil a débattu de la question des pertes et des gaspillages alimentaires dans l'Union européenne et des moyens d'en limiter l'étendue. Les ministres ont envisagé des mesures visant à réduire les pertes et les gaspillages d'aliments sans pour autant compromettre la sécurité alimentaire. Une des mesures proposées par les délégations néerlandaise et suédoise vise à exempter davantage de produits ayant une longue durée de conservation et gardant leurs qualités pendant très longtemps de l'obligation d'indiquer une date de consommation recommandée sur l'étiquette (doc. 9755/14).

Lundi, 19 mai 2014

Les Pays-Bas et la Suède ont envoyé une lettre à toutes les délégations des États membres afin de les sensibiliser sur le gaspillage alimentaire. Ils proposent de réviser la législation sur l'étiquetage des dates de péremption. Chaque année, quelque 89 millions de tonnes de nourriture, pourtant comestibles, terminent à la décharge dans l'Union européenne. Une énorme perte économique pour les Vingt-huit. Les deux pays demandent d'ouvrir le débat afin de soutenir le secteur de l'agroalimentaire dans ses mesures visant à réduire le gaspillage alimentaire et les pertes économiques associées.

Lundi, 12 mai 2014

L'UE a appelé à une augmentation des investissements dans la recherche et la technologie afin de lutter contre les défis de l'insécurité alimentaire au Kenya et en Afrique. Le développement de la recherche pour améliorer la sécurité alimentaire et la production agricole est crucial dans la lutte contre la pauvreté et l'amélioration des moyens de subsistance de nombreux ménages en Afrique, a déclaré l'ambassadeur et chef de la délégation de l'UE à Nairobi, Lodewijk Briet. Il a aussi appelé à l'adoption d'une approche régionale et continentale pour faire face aux défis auxquels le secteur agricole est confronté en Afrique.

Jeudi, 08 mai 2014

Le CTA organisera en collaboration avec les Nations-Unies un panel spécial de haut niveau sur “Améliorer la résilience de la sécurité alimentaire et nutritive dans les petites économies insulaires » le 15 mai 2014 à Addis Abada, Ethiopie. L’événement prend place dans le contexte de la conférence internationale IFPRI 2020 Vision Initiative sur “Construire la résilience de la sécurité alimentaire et nutritive » (15-17 mai 2014, Addis Ababa, Ethiopie) et fait parti du support stratégique de CTA aux petites économies insulaires.
Pour plus d'informations, cliquez sur ce lien.

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Mercredi, 30 avril 2014

Depuis plus de 10 ans, l’Union européenne et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) entretiennent un partenariat solide et généreux afin de promouvoir le développement rural pour l’amélioration de la vie des populations pauvres. L’UE est le principal donateur à la FAO. Elle contribue à hauteur d’1,2 milliard USD au programme de terrain 2008-2013 de l’organisation. Les nouveaux projets conclus entre l’UE et la FAO en 2013 uniquement représentent presque 200 millions USD, dont 87 % sont financés par le biais des délégations de l’UE.

En tant que plus grand marché agroalimentaire au monde, l’UE peut adopter une approche «proactive» de coordination des politiques alimentaires mondiales, écrit Paolo De Castro. Selon lui, la sécurité alimentaire a regagné en importance au niveau politique depuis la flambée des prix alimentaires en 2008. Il a été implicitement reconnu qu’une coordination politique plus sophistiquée au niveau mondial était nécessaire si l’on souhaitait être en mesure de relever les nouveaux défis liés à l’approvisionnement alimentaire.

Le COLEACP et le Ghana Cocoa Board (Cocobod) lancent aujourd’hui le Guide d’auto-contrôle pour le secteur du cacao au Ghana. Ce guide est le premier pas vers la mise en place d’un système d’auto-contrôle impliquant chaque maillon de la filière ghanéenne du cacao. L’élaboration de cette publication a débuté en mai 2012 avec le soutien du programme EDES, géré par le COLEACP et financé par l’Union européenne. Elle a été coordonnée par la direction Contrôle qualité du COCOBOD, par l’intermédiaire d’un comité de pilotage composé de parties prenantes.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>