Erreur
Août 2015
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 28 mars 2014

L’Autorité des marchés agricoles ( AMA) du Zimbabwe a demandé l’autorisation du gouvernement pour emprunter 155 millions pour l’achat de céréales par le Grain Marketing Board (GMB). Le directeur général d’AMA Rocky Mutenha a déclaré mardi au portefeuille de l’agriculture du Parlement, que l’autorité avait approché les ministères de l’Agriculture et des Finances pour obtenir un certificat de capacité d’emprunt pour 55 millions de dollars qui leur permettra d’acheter du maïs cette saison. "C’est ce qu’il faut dire, c’est pour l’achat de maïs et ce sera pour acheter environ 250 000 tonnes de maïs", a déclaré M. Mutenha.

Jeudi, 27 mars 2014

La Banque mondiale, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le gouvernement centrafricain ont signé un accord de 8 millions USD afin de prévenir une véritable crise alimentaire en République centrafricaine. Ce projet d’urgence s’intègre dans un programme de 20 millions USD en soutien à l’aide alimentaire et à la production agricole dans ce pays.

Lundi, 17 mars 2014

Le marché européen des semences dépend d'une poignée de grandes entreprises. La sécurité alimentaire du continent pourrait être menacée, selon un rapport commandé par les Verts.
Le groupe Verts/ALE a présenté un rapport sur la concentration du pouvoir dans le marché des semences le 29 janvier. Il en ressort que cinq entreprises contrôlent environ 95 % du secteur des semences végétales et 75 % des parts de marché du maïs.

Vendredi, 14 mars 2014

Le secteur de l’agriculture a salué la décision du gouvernement d’établir un Conseil de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Celui-ci offrira au secteur agricole, aux entreprises et au gouvernement une plateforme permettant d’aborder les questions relatives à l’industrie. Le ministre de l’Agriculture a annoncé sa création jeudi à Stellenbosch, lors du premier Agri Sector Unity Forum. Les priorités du secteur sont la sécurité alimentaire, l’eau et la réforme agraire. La ministre de l’Agriculture, Tina Joemat-Pettersson, affirme que l’on peut maintenant s’attendre à des changements dans la manière dont les problèmes du secteur seront abordés.

Le Conseil européen des jeunes agriculteurs (CEJA) a lancé la campagne « Future…Food…Farmers » visant à sensibiliser le public et le monde politique, ainsi qu’à accroître le rôle des jeunes agriculteurs dans la construction de l’avenir du système agricole européen. Les derniers chiffres d’Eurostat de l’Union européenne montrent que les agriculteurs de plus de 55 ans représentent plus de 50 % des propriétaires d’exploitations agricoles dans les 27 pays de l’Union européenne ; les jeunes agriculteurs de moins de 35 ans représentent moins de 7 % du total des producteurs agricoles.

Une déclaration ministérielle commune en faveur de l’agriculture familiale a été signée par vingt et un ministres de l’Agriculture de différents pays de l’UE, d’Afrique et d’Amérique du Sud, parmi lesquels le Brésil, la Côte d’Ivoire, l’Espagne, le Mali, le Portugal et la République Tchèque.

La production de cultures vivrières à Saint-Christophe a progressé de 15 % l’an dernier, passant de 1 176 tonnes métriques en 2012 à 1 356 tonnes métriques en 2013. Selon M. Thomas Jackson, directeur de l’agriculture intérimaire, l’accroissement de la production peut être attribué à une augmentation de la surface cultivée, à l’introduction de serres pour la production de légumes, à l’apport en eau des barrages durant la saison sèche et à des conditions météorologiques favorables en 2013

Le changement climatique s’accompagne d’impacts inédits. Par exemple, les rendements des cultures et les saisons de croissance vont diminuer et l’évolution des cycles de précipitations va compliquer l’accès à l’eau. Pourtant, la population africaine devrait atteindre les 2 milliards dans moins de 37 ans, et dans 86 ans, les trois quarts de la croissance démographique mondiale proviendront d’Afrique. La diminution du rendement des cultures et l’augmentation de la population ajouteront une pression supplémentaire sur un système de production alimentaire déjà fragile. C’est pourquoi les experts ont prévenu que si la situation actuelle persistait, l’Afrique ne satisferait qu’à 13 % de ses besoins alimentaires en 2050.

Mercredi, 12 mars 2014

Dr Nkosazana Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine, a donné une conférence de presse le mercredi 29 janvier 2014 au Siège de l’Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie), dans le cadre du vingt-deuxième Sommet de l’UA, en présence de la Commissaire de l’UA en charge de l’Économie rurale et de l’Agriculture, Mme Tumusiime Rhoda Peace. Dr Zuma s’est adressée aux médias sur le thème du Sommet: «Agriculture et sécurité alimentaire » et sur l’Agenda 2063 de l’Afrique. Dans ses remarques liminaires, la Présidente de la Commission a déclaré: «Nous devons veiller à faire de l’agriculture une composante majeure de l’Agenda 2063 ».

Jeudi, 06 mars 2014

Les cultivateurs de coton au Mali ont limité leur utilisation de pesticides toxiques et ont réduit les coûts grâce à un projet éducatif mené à bien par l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations Unies (ONU), partiellement financé par l’Union européenne. L’ONU a lancé des écoles de terrain afin de former les cultivateurs de coton à l’utilisation de formes alternatives de contrôle des nuisibles, comme les « biopesticides », qui ont permis de diminuer de 92 % l’utilisation de pesticides toxiques.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>