Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mardi, 19 janvier 2016

Avec près de 4 millions de personnes qui seraient incapables de subvenir à leurs besoins alimentaires, le Soudan du Sud est au bord de la famine. Alors que la situation au Soudan du Sud se détériore et que la fourniture de l’aide est de plus en plus difficile, la Commission européenne a débloqué une nouvelle aide humanitaire de 20 millions € pour le pays. L’insécurité alimentaire a atteint le seuil d'urgence. Selon les estimations, quelque 40 000 personnes connaîtront la famine si une aide n’est pas fournie au plus vite, en particulier dans l'État d'Unité au sud du pays. Le système de santé national connaît également une situation critique, compte tenu des épisodes actuels de rougeole et de paludisme. «Les souffrances de la population du Soudan du Sud dépassent l’entendement.

Des pays africains comme l’Éthiopie gagneraient à cultiver du quinoa, une plante résistante aux très longues périodes de sécheresse et très nutritive, selon une organisation d’aide au développement. L’organisation d’aide au développement danoise, Folkekirkens Nødhjælp, travaille sur un projet qui encourage les agriculteurs éthiopiens à cultiver du quinoa pour relancer les récoltes, affaiblies pas le changement climatique. Selon l’organisation, la situation climatique peut déterminer la mort ou la survie d’une famille. Ainsi, les nouveaux champs expérimentaux doivent montrer aux agriculteurs locaux que le quinoa est une culture florissante et qu’elle peut aussi améliorer l’état nutritionnel d’une famille entière.

Vendredi, 15 janvier 2016

La République fédérale d’Allemagne a annoncé la semaine dernière une donation de 16,5 millions d’euros pour venir en aide aux réfugiés en Afrique de l’Est. Depuis peu, la Tanzanie accueille plusieurs milliers de personnes en provenance du Burundi. « Nous saluons la contribution généreuse du gouvernement et du peuple allemands. Leur soutien continu au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), dans ce cas l’apport de fonds pour l’opération en Tanzanie et l’accueil de réfugiés burundais par deux autres pays, permettra sans nul doute de combler certaines lacunes importantes dans la réponse à l’appel que nous ne cessons de lancer », a déclaré Joyce Mends-Cole, représentant du HCR en Tanzanie.

La sécheresse et le gel dus au phénomène climatique El Niño ont entraîné de graves pénuries d’eau et de nourriture dans les hautes terres de Papouasie Nouvelle-Guinée, incitant la Commission européenne à doubler l’aide apportée à cette nation insulaire du Pacifique. Le réchauffement de l’océan Pacifique causé par El Niño provoque la sécheresse ainsi que d’autres conditions météorologiques extrêmes, qui touchent des millions de personnes dans différentes régions du monde.

Vendredi, 08 janvier 2016

Un nouveau rapport publié par l'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a noté les réels progrès des pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) dans le cadre de leurs objectifs de réduction de la faim et de la sous-alimentation. Le rapport de la FAO « L'insécurité alimentaire dans les Caraïbes en 2015 », qui a été publié cette semaine, a montré que le nombre de personnes sous-alimentées aux Caraïbes était passé de 8,1 millions entre 1990 et 1992 à 7,5 millions entre 2014 et 2016, soit une réduction de 7,2 points de pourcentage, en passant de 27 à 19,2 %

Jeudi, 07 janvier 2016

Djibouti travaille sur la mise en place d'une sécurité alimentaire durable axée sur la coopération régionale, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le pays prévoit en ce sens de poursuivre le développement des productions des fermes agricoles de l'Etat implantées dans les pays voisins sur la période 2015-2019 comme réponse durable à l'objectif de sécurité alimentaire. Cette décision va concerner surtout les terres concédées à Balé en Ethiopie (5000 ha orientées vers la culture du blée), et à Gadaref au Soudan (4.200 ha orientées vers la culture du sorgho et du tournesol).

Mercredi, 16 décembre 2015

Alors que les membres de l’OMC se préparent pour la dixième Conférence ministérielle de l’organisation, qui se tiendra à Nairobi au Kenya, les questions liées au commerce des produits agricoles se trouvent – une fois de plus – au centre des préoccupations des négociateurs. Sachant que les règles relatives au commerce des produits agricoles n’ont quasiment pas changé depuis plus de deux décennies, de nombreux pays souhaiteraient voir des progrès beaucoup plus rapides en direction du « système de commerce des produits agricoles équitable et axé sur le marché » que les pays s’étaient engagés à mettre en place à l’issue des négociations commerciales multilatérales du cycle d’Uruguay en 1994.

Vendredi, 20 novembre 2015

La nutrition peut être à la fois un moteur de changement ou un obstacle au progrès. Selon le Rapport mondial sur la nutrition, présenté à Kampala à la veille de la sixième Conférence sur la Journée africaine pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (30 octobre), il faut un fort engagement politique, de l’investissement et la responsabilisation si l’on veut atteindre l’objectif consistant à réduire la malnutrition. Parmi les principales conclusions du rapport : 58 millions d’enfants de moins de cinq ans présentent un retard de croissance, 14 millions souffrent d’émaciation et 10 millions sont en surpoids. Aucun de ces enfants n’est en bonne santé.

Une étude commanditée par la Fondation pour l'agriculture et la ruralité dans le monde (Farm), et réalisée par le Cirad, a été présentée à Paris le 3 novembre. Les résultats, qui s'appuient sur des projections de la FAO, « conduisent à de sérieuses interrogations sur la capacité de cette région à nourrir sa population et à procurer un revenu décent à ses agriculteurs », a indiqué Jean-Christophe Debar, directeur de Farm. Selon cette étude, la demande en produits agricoles de ces pays serait la plus importante du monde à l'horizon 2050 (multipliée par 2,6 par rapport à 2006).

Mercredi, 18 novembre 2015

Depuis 2013, la population de la commune de Marigot (département du Sud-Est, arrondissement de Jacmel), appuyée par l’organisation Solidarité Union Coopération (SUCO) et l’Union européenne, est en train de relever le défi de la sécurité alimentaire à travers un projet, qui outre la nutrition, vise la protection de l’environnement et la relance agricole. Deux ans après le lancement du projet, les résultats sont très encourageants : 18 hectares de bassins versants ont été protégés grâce à l’installation de structures métalliques et biologiques, plus de 69,000 plantules fruitières et forestières ont été plantées, près d’un millier d’emplois ont été créés et environ 400 familles se sont familiarisées avec les techniques de conservation de sol.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>